Déscolarisation : de la prévention à la réinsertion

Partager ce contenu sur :

Le terme de déscolarisation n’est apparu que récemment dans le langage courant. Il désigne le phénomène qui touche les jeunes de moins de 16 ans sortis du système scolaire, soit car ils ne sont inscrits dans aucun établissement, soit car ils ont arrêté de fréquenter l’établissement dans lequel ils sont inscrits, soit car ils ont été exclus et n’ont pas encore intégré de nouvel établissement.

La déscolarisation est considérée comme la dernière étape du décrochage scolaire, qui peut survenir si les difficultés de l’élève ne sont pas repérées et prises en charge.

Apprentis d’Auteuil se mobilise dans la prévention du décrochage scolaire et l’insertion des jeunes déscolarisés pour lutter contre les conséquences dévastatrices de la déscolarisation et offrir aux jeunes en difficulté l’opportunité d’un avenir meilleur.

La déscolarisation, un enjeu prioritaire

Les jeunes ayant quitté le système scolaire sans diplôme ni qualification sont particulièrement sujets à l’isolement social et à la précarité. Au-delà de la gravité de cette situation à l’échelle individuelle, la déscolarisation est donc une question de société cruciale. La crise sanitaire survenue durant l’année 2020 et ses conséquences sur la scolarité n’a fait qu’aggraver ce phénomène.

Lorsqu’un élève atteint l’étape de la déscolarisation, la reprise d’une scolarité ou d’une vie professionnelle normale représente un véritable challenge. Pour autant, ce n’est pas une fatalité. A travers de nombreux dispositifs de prévention du décrochage scolaire et de facilitation de l’insertion sociale et professionnelle, Apprentis d’Auteuil entend donner une chance à ces jeunes de valoriser leur potentiel et de s’épanouir dans une vie active stable

Prévenir le décrochage scolaire pour lutter contre la déscolarisation

Il apparaît aujourd’hui que le système scolaire classique est souvent inadapté aux besoins des élèves en difficulté et tend à tourner le dos à ceux qui auraient besoin qu’on leur tende la main. La mission d’Apprentis d’Auteuil est de faire de l’école un lieu où règne l’égalité des chances en proposant un enseignement et un accompagnement qui permet à chaque élève de révéler pleinement son potentiel.

Parce que le collège et le lycée constituent des étapes déterminantes dans le bon déroulement du parcours des jeunes, Apprentis d’Auteuil développe à travers son réseau d'établissements un ensemble de dispositifs de lutte contre le décrochage scolaire.

Le repérage précoce des facteurs aggravants (illettrisme, problèmes dans la famille, difficultés d’apprentissage…) permet de mettre en place une prise en charge personnalisée des élèves avant que ne surviennent les signes de décrochage pouvant mener à la déscolarisation.

Dans les établissements Apprentis d’Auteuil, les équipes éducatives travaillent à redonner aux jeunes le goût d’apprendre, en leur offrant des cours et ateliers adaptés à leurs besoins et un accompagnement sur les plans pédagogique et personnel. L’objectif est que chacun puisse retrouver confiance en soi et révéler son potentiel unique, voir ses qualités valorisées, ses points faibles compris et acceptés. Dans un cadre bienveillant et propice à l’épanouissement personnel, les élèves construisent et consolident les connaissances et savoir-faire essentiels pour la poursuite de leur parcours.

Les internats éducatifs et scolaires

Dans les 40 internats éducatifs et scolaires qui complètent les établissements de l’organisme, les jeunes profitent d’un espace de vie serein et d’un accompagnement complet au quotidien. Ce qui se passe en dehors de la classe a souvent une part de responsabilité dans les problèmes qui s’y manifestent. Ces dispositifs permettent aux élèves qui connaissent des situations familiales difficiles ou qui vivent loin de leur établissement de bénéficier de conditions optimales pour renouer avec l’école et trouver leur équilibre, tout en travaillant au maintien du lien avec les parents.

Les ateliers Relais

Au sein des ateliers Relais mis en place dans certains des collèges d’Apprentis d’Auteuil, les jeunes en voie de décrochage reçoivent une scolarisation sur-mesure jusqu’à ce qu’ils puissent à nouveau suivre une scolarité ordinaire dans leur établissement d’origine. C’est notamment le cas de l’atelier Relais Osée à Toulouse, qui accueille 70 jeunes par an à travers 6 modules de 3 à 4 semaines.

Les ateliers éducatifs de prévention

Dans le but d’éviter la survenue d’un éventuel décrochage chez les élèves fragiles, les ateliers éducatifs de prévention accueillent ces jeunes tout au long de l’année pour leur proposer une approche ludique et plus concrète de l’enseignement scolaire. A terme, ces ateliers ont pour objectif de redonner aux élèves le goût d’apprendre pour leur permettre de poursuivre leur scolarité sans décrocher.

Les Unités localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS)

De la maternelle au lycée, les classes ULIS accueillent les élèves en situation de handicap au sein des établissements de la fondation, lorsqu’ils ne sont pas en mesure de suivre une scolarité ordinaire. Ils y bénéficient d’une scolarisation adaptée à leurs troubles, mais également de moments en classe standard pour favoriser leur inclusion sociale

La vie après la déscolarisation

Les jeunes déscolarisés sont souvent délaissés après l’âge de 16 ans, quand l’école n’est plus obligatoire pour eux. Ils se retrouvent alors d’autant plus livrés à eux-mêmes, bien souvent sans projet d’avenir et sans ressources ni qualifications pour poursuivre leurs études ou trouver un emploi. Pour venir en aide à ces jeunes et lever la stigmatisation qui pèse sur eux, Apprentis d’Auteuil a développé différents programmes visant à faciliter l’insertion ou la réinsertion professionnelle des anciens déscolarisés.

Parmi ces solutions, le dispositif Pro’Pulse Prépa apprentissage, une formation gratuite déployée sur une trentaine d’établissements qui permet aux jeunes de se familiariser avec le monde de l’entreprise et de trouver un contrat d’apprentissage dans la filière de leur choix.

On trouve également le Fil d’Ariane à Villeurbanne, le dispositif de remobilisation scolaire qui accompagne les jeunes dans l’élaboration d’un projet professionnel qui leur correspond, ou encore le DEPAR (Dispositif Expérimental de Plateformes pour une Alternance Réussie).

Des formations professionnelles axées sur des secteurs d’activité en tension comme le bâtiment, l’industrie, la vente ou l’électronique sont accessibles, et donnent l’opportunité aux jeunes déscolarisés d’obtenir des qualifications pour faciliter leurs premiers pas sur le marché de l’emploi.

L’ensemble de ces programmes permet aux jeunes ayant subi les conséquences du décrochage scolaire d’entrevoir leur avenir professionnel sous un nouveau jour, de reprendre confiance en eux et d’avancer vers leur vie d’ulte avec les ressources nécessaires à leur épanouissement.

Pour en savoir plus sur l’ensemble des actions menées par Apprentis d’Auteuil dans la lutte contre la déscolarisation et le décrochage scolaire, contactez-nous.


 

 

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.