La navigatrice Violette Dorange à la rencontre des jeunes d’Apprentis d’Auteuil

La navigatrice Violette Dorange à la rencontre des jeunes d’Apprentis d’Auteuil

Partager ce contenu sur :

Alors qu’elle prépare le départ de la Solitaire du Figaro en août, la jeune navigatrice, Violette Dorange, qui court aux couleurs d’Apprentis d’Auteuil, a fait escale au collège Vitagliano à Marseille pour partager avec les jeunes ses aventures maritimes. Une rencontre inoubliable avec une femme d’exception.


« En mer, avez-vous du réseau pour appeler vos parents ? », « Est-ce qu’il y a des requins ? », « C’est compliqué de conduire un bateau ? », « Qu’est-ce que vous mangez ? », « Comment faites-vous pour vous laver ? », « Et pour aller aux toilettes ? », « Est-ce qu’il y a des pirates ? », « Avez-vous déjà chaviré ? »… Ce jour de juin, dans la classe de sixième du collège Vitagliano d’Apprentis d’Auteuil à Marseille (13), les doigts se lèvent et les questions fusent. Kenza, Loana, Marvin, Sacha, Medina et leurs camarades sont impatients de découvrir le quotidien en course de la navigatrice Violette Dorange venue leur rendre visite. En guise de cadeau de bienvenue, les élèves lui offrent deux bateaux à voile miniatures qu’ils ont confectionnés. Une salve d’applaudissements cueille et surprend la jeune marraine de la fondation, lorsqu’un peu plus tard, elle pénètre dans la classe de cinquième. « Je ne m’attendais pas à ça. C’est trop gentil ! Merci. Vous m’avez déjà écrit plusieurs fois. C’est trop génial. Ça m’a fait chaud au cœur de vous lire lorsque j’étais en course. Merci pour vos encouragements et votre accueil. » Les élèves lui remettent, cette fois, un recueil de poèmes qu’ils ont écrit sur le thème de la mer.

DeVenir


Look d’ado, sneakers et T-shirt siglé DeVenir, le nom de son bateau, Violette, 21 ans, qui navigue depuis 2020 aux couleurs d’Apprentis d’Auteuil, raconte aux jeunes avec passion son parcours, depuis ses débuts en Optimist jusqu’à ses plus récentes courses au large en solitaire. Souriante et chaleureuse, la Rochefortaise évoque ses joies, mais ne cache pas les épreuves qu’elle a dû parfois endurer et le courage dont elle a fait preuve pour les surmonter : « Lors de ma récente traversée de l’Atlantique en solitaire, mon pilote automatique est tombé en panne. J’ai dû tenir la barre pendant trois jours sans dormir. Au bout du troisième jour, j’ai commencé à avoir des hallucinations. Je voyais une île devant moi. Le quatrième jour, le pilote s’est enfin remis en marche. » Les élèves saluent les exploits de Violette et se passent de main en main, le regard brillant d’admiration, sa médaille d’argent remportée en Chine aux championnats du monde de voile en 2017.

Grande sœur rêvée


« On a regardé toutes les photos et les vidéos que Violette poste sur YouTube, Instagram et TikTok », s’enthousiasme Badis, 14 ans, heureux de « la voir en vrai ». « Est-ce que c’est ton métier ? », demande un de ses camarades. « Je suis encore étudiante. Mon rêve, c’est de vivre de la voile. Mais obtenir un diplôme me permettra d’avoir un métier si jamais je décidais d’arrêter ou s’il m’arrivait un accident. » Dans la cour, une séance de dédicace de photo s’improvise dans une joyeuse effervescence. Angela, en cinquième, jubile : « Je suis trop contente. Je vais montrer la photo à ma mère ce soir. »

Cap 2024

« C’est formidable de voir les enfants aussi enthousiastes », souligne Florence Tchobdrenovitch, professeure en sixième.  « Nous préparons la rencontre avec Violette depuis deux ans, explique, Pascale Guillea, professeure en cinquième. Nous avons notamment travaillé sur le sujet de la pollution par les déchets en plastique en Méditerranée. » « Mon objectif final, explique Violette aux jeunes, est de courir le Vendée Globe en 2024. C’est un tour du monde seule, sans s’arrêter et sans assistance. Je porterai les couleurs d’Apprentis d’Auteuil. J’ai très envie de partager cette aventure avec vous. » Un « oui ! » choral et enthousiaste accueille la proposition. « Et pour m’encourager j’aimerais vous inviter au départ aux Sables d’Olonne en 2024.» Rendez-vous est pris !

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.