Violette Dorange navigue à nouveau aux couleurs d'Apprentis d'Auteuil

Violette Dorange navigue à nouveau aux couleurs d'Apprentis d'Auteuil

Partager ce contenu sur :

Le 22 août, la navigatrice Violette Dorange portera à nouveau les couleurs d’Apprentis d’Auteuil lors du départ de la 52e édition de la Solitaire du Figaro. L’occasion pour la navigatrice de 20 ans, marraine d’Apprentis d’Auteuil, de relever un défi sportif et de mettre en lumière la cause de la jeunesse en difficulté. Interview à deux jours du départ.

Dans quel état d’esprit êtes-vous à deux jours du départ de la Solitaire du Figaro ?

Je suis un peu stressée car j'ai encore beaucoup de choses à faire avant le départ de la course. Je dois analyser la météo, bien vérifier que tout est en place sur le bateau, ne rien oublier... Je commence aussi à me mettre dans une bulle pour me préparer mentalement à la course.

Quel est votre objectif pour votre deuxième participation ?

C’est ma deuxième participation, mais par rapport à d’autres concurrents qui en sont à leur 15e participation, je suis encore une novice ! Mon objectif principal, c’est d’arriver à mieux gérer mon sommeil. C’est capital sur des étapes de la Solitaire qui peuvent durer trois ou quatre jours. Le but est de dormir le moins possible, mais sans dépasser ses limites car ensuite on perd en lucidité. Je fais des micro-siestes de 15-20 minutes, de jour comme de nuit. Je dois aussi travailler mes départs, et faire le moins d’erreur technique ou tactique météo possible. Voilà ce que je dois améliorer pendant la course, mais je n’ai pas d’objectifs en terme de classement.

Quelle est la prochaine étape ?

Mon objectif ultime, c’est de faire le Vendée Globe en 2024. Mais d’ici là, je dois faire de nombreuses autres courses prestigieuses : la Solitaire du Figaro en 2022, la Transat Jacques Vabre en 2023… Il me reste encore plein d’étapes à franchir avant de pouvoir m’aligner au départ du Vendée Globe.

Vous êtes la marraine d’Apprentis d’Auteuil. Votre bateau porte les couleurs de la fondation. Pourquoi ce choix ?

Pendant le confinement, j’ai réfléchi à mon projet de voile et j’ai voulu y donner du sens en le rendant utile à la société. J’ai contacté la fondation et ils ont été tout de suite très enthousiastes pour ce projet. Depuis, je suis allée à la rencontre des jeunes en établissements : des jeunes accueillis en Maison d’enfants, à l’école, en lycée professionnel, les mineurs non accompagnés… Je suis bluffée par tout ce que fait la fondation. Je suis vraiment contente de m’être engagée pour cette fondation qui fait un travail génial auprès des jeunes ! Les éducateurs, les professeurs essayent de redonner confiance aux jeunes, de les aider à grandir, à aller plus loin dans leur vie. J’ai été touchée par leurs actions. L’objectif est d’offrir à Apprentis d’Auteuil un peu de visibilité médiatique grâce à mon bateau, de mettre en valeur l’action de la fondation et d’aider à la collecte de fonds en faveur des jeunes. Le but est aussi de créer un lien avec les jeunes que je rencontre et de leur donner confiance en eux. Mais, je tiens à préciser que la fondation n’est pas mon sponsor et qu’il n’y a pas d’échanges financiers entre nous.

Quelles sont les valeurs que vous partagez avec les jeunes d’Apprentis d’Auteuil ?

Nous sommes jeunes, nous avons des rêves qui peuvent nous paraître difficiles à atteindre. Pour y arriver, il faut que l’on apprenne à se dépasser, à trouver une certaine confiance en nous, que l’on sorte de notre "zone de confort" pour arriver à notre objectif. Pour les jeunes d’Apprentis d’Auteuil, le but c’est d’avoir leur année ou de trouver du travail. Pour moi, c’est de faire le Vendée Globe. J’espère pouvoir les y emmener pour vivre cette aventure ensemble  !

Violette Dorange, un beau palmarès à l'âge de 20 ans

Du haut de ses 20 ans, la jeune navigatrice, qui suit en parallèle des études d’ingénieur, a déjà réalisé de beaux exploits. Ainsi, dès l’âge de 15 ans elle réalise la première traversée de la Manche en Optimist, avant de traverser seule l’océan Atlantique à l’âge de 18 ans. Aujourd’hui, elle se prépare pour sa seconde participation à la Solitaire du Figaro qui se lancera le 22 août de Saint-Nazaire. Et dans son viseur, le Vendée Globe en 2024. Depuis l'année dernière, elle est la marraine d'Apprentis d'Auteuil.

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.