Les "1000 premiers jours de l'enfant", une période cruciale

Les "1000 premiers jours de l'enfant", une période cruciale

Partager ce contenu sur :

Le gouvernement a lancé le 19 septembre une commission d’experts présidée par le neuropsychiatre Boris Cyrulnik pour améliorer l'accompagnement des "mille premiers jours de l’enfant". Valérie Moulinier, déléguée générale d'Auteuil Petite Enfance, témoigne.

Que pensez-vous de cette initiative ?

C’est une excellente nouvelle. Cette annonce va tout à fait dans le sens de nos convictions et de nos actions de terrain menées auprès des tout-petits dans les crèches et haltes garderies d’Auteuil Petite enfance, mais aussi au sein d'autres types d'établissements de la fondation. Je pense à nos Maisons des Familles, nos résidences sociales, certains de nos accueils de jour, notre résidence mère–enfant le Bercail ou notre centre maternel Samarie, qui accueille de très jeunes femmes isolées et en rupture familiale.
Il est essentiel d’accompagner au plus tôt les jeunes enfants dans leur développement et de répondre à leurs besoins les plus élémentaires, d'autant plus quand ils ont déjà vécu des histoires difficiles. Et ce, en accompagnant également leurs parents, au cœur de tous nos projets.

Quelle attention portez-vous aux tout-petits ?

C'est le travail des professionnel(le)s de nos établissements, qui accueillent de manière inconditionnelle les enfants et leurs parents. Ils instaurent avec eux une relation affective qui les met en confiance, leur donnent les premiers soins, les suivent sur le plan de l'hygiène, de l'alimentation, du sommeil, leur apprennent la propreté... En crèche ou en halte-garderie, les équipes - auxiliaires de puériculture, éducatrices de jeunes enfants, psychologues, etc., - aident aussi le tout petit à se socialiser dans un cadre sécurisant et bienveillant et à grandir en autonomie. L'enfant est également stimulé dans son développement psychomoteur et son acquisition du langage, notamment grâce à l'approche pédagogique Jeux d’enfants venue du Québec et expérimentée dans trois de nos établissements.

Qu'en est-il des parents ?

Ils sont au cœur du projet de la fondation ! Le soutien à la parentalité est l'un de nos axes de travail majeurs. Dans nos crèches et nos haltes garderies, nous organisons des temps d'échange entre familles pour qu'elles puissent sortir de leur isolement. Auteuil Petite enfance agit aussi au niveau de leur insertion sociale et professionnelle, en lien avec de nombreux partenaires dont Pôle Emploi. Les parents ont ainsi la possibilité, une fois leur enfant gardé, de prendre si besoin des cours de français, de travailler sur leur CV, de se former, d'aller à des entretiens d'embauche et de retrouver du travail. Une mission magnifique !

Le "parcours 1000 jours" du gouvernement

Le gouvernement a mis place le 19 septembre une commission présidée par le neuropsychiatre Boris Cyrulnik chargée de construire un parcours "1000 premiers jours de l'enfant" (du 4e mois de grossesse jusqu'aux 2 ans et demi de l'enfant). Objectif ? Faire des recommandations sur le congé maternel ou parental, la santé, la nutrition, les modes de garde, la formation des professionnels de la petite enfance,  la place du père, etc., pouvant amener à des réformes éducatives et législatives. Bref, bâtir une politique de soutien à la parentalité en France. Le rapport est attendu pour février 2020.

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.