Carême et ramadan : une semaine vécue ensemble

Carême et ramadan : une semaine vécue ensemble

Partager ce contenu sur :

Le ramadan s'achève ce lundi 2 mai. Cette année, le carême et le ramadan se chevauchaient durant la semaine du 2 au 14 avril pour les élèves. Un temps mis au profit du vivre-ensemble dans l’école primaire, le collège et l’internat éducatif et scolaire Vitagliano à Marseille.

Bonne nouvelle du calendrier : « Cette année, le carême et le ramadan se superposaient pour nous durant une semaine, avant que ne commencent les vacances de printemps. Nous avons souhaité mettre en place des actions de solidarité, de partage et de fraternité, des valeurs prônées par les chrétiens et par les musulmans », explique Robert Gaston, responsable d’animation pastorale à l’ensemble scolaire Vitagliano de Marseille. « Des actions qui invitent aussi au jeûne et à la charité, comme le font ces deux temps forts », ajoute Fabrice d’Arco, moniteur-éducateur.

Participer ensemble à des actions solidaires

Ont ainsi été lancées deux « opérations bol de riz » et une collecte de produits de première nécessité au profit du Secours Populaire pour les familles ukrainiennes qui ont émigré à Marseille. Gaston Robert et des bénévoles de l’association sont passés dans les classes pour sensibiliser les élèves d’Apprentis d’Auteuil à la guerre en Ukraine et à une nécessaire entraide.
Plus de trois quarts des enfants et des adolescents ont participé aux bols de riz, ce qui a permis à l’établissement de récolter 942 euros. Jeudi 7 avril, une cérémonie de remise du chèque et des cartons de la collecte avec le Secours Populaire était organisée, en présence de tous les élèves. Dont Léonard, 16 ans, et en 3e à Vitagliano : « Je participe aux bols de riz depuis que je suis en 6e. Cette année, pour moi qui suis l’actualité et la guerre en Ukraine de très près, c’était encore plus motivant. Quand on voit ces familles qui partent, dans le désespoir, ça donne envie d’aider. »

Mieux se connaître entre croyants

Autre objectif : susciter la réflexion, le dialogue et les rencontres entre les religions. « Pendant le carême, nous mettons en lumière les valeurs chrétiennes, explique Robert Gaston. Nous organisons des messes, auxquelles assistent les élèves musulmans qui le souhaitent, car ils y voient du sens. Et nous préparons aussi un repas de Pâques pour tous les jeunes de l’internat. »
Fabrice d’Arco et lui accompagnent aussi les garçons et les filles de l’établissement qui pratiquent le ramadan. Tous les jours à l’heure du déjeuner, le groupe se retrouve pour discuter, échanger et réfléchir ensemble à ce que représente ce temps. « Nous avons comparé nos visions du ramadan. Maintenant, nous allons fabriquer une affiche qui expliquera ce qu’est le ramadan à tous les élèves de l’établissement. C’est important de connaître sa religion… et celle des autres », raconte Shaima, 14 ans, en 3e. La jeune fille et ses camarades programment aussi un temps festif pour l’Aïd. « C’est à nous de concocter le menu et les animations. Nous allons présenter un spectacle devant tout le monde », précise Fatima, 15 ans et en 3e aussi. Un spectacle qui balaiera les différentes cultures musulmanes.
« Notre objectif est de faire se rencontrer les jeunes chrétiens et musulmans, de découvrir les religions ensemble... et leurs valeurs communes au-delà des différences », conclut Robert Gaston.

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.