Des jeunes privés d'emploi mais pas d'avenir

Des jeunes privés d'emploi mais pas d'avenir

Partager ce contenu sur :

Dans La Vie devant nous, son livre-témoignages, Patrice Bride, formateur et chercheur, donne la parole à neuf jeunes privés d’emploi. Pour les (re)situer à leur juste place dans la société et nous interroger sur l'attention que nous leur portons.

Pourquoi avez-vous écrit ce livre ?

L’idée en revient à la Jeunesse ouvrière chrétienne qui a pour objectif de donner la parole et plus de visibilité aux jeunes privés d’emploi. J’ai accepté de mettre en récits des témoignages de jeunes en raison de cette "inaudibilité" et de l’accusation qui leur est souvent faite d’être responsables de leur situation. C’est à eux de chercher, de se rendre compétents, flexibles, qualifiés pour trouver l’emploi qui leur manque. Alors que leur trajectoire individuelle et la société dans laquelle ils ont tant envie de s’intégrer pèsent également et se partagent cette responsabilité.

En quoi leurs réalités sont-elles différentes des images que le grand public s’en fait ?

Ces jeunes ne restent pas les bras ballants. Ils ne se résignent absolument pas à être privés d’emploi. Tous se démènent pour en obtenir un. Ils ont bien intégré l’idée que c’est à eux de jouer, au risque de perdre. Ils n’ont pas honte de leur vie, et ne se présentent pas comme des victimes d’une société injuste. Ils ne se plaignent pas de leur sort, je trouve même qu’ils prennent beaucoup sur eux.
J’espère que les lecteurs s’interrogeront : "Quelle est cette école, quel est ce système de formation, quelle est cette économie où des jeunes qui se battent pour trouver une place n’y arrivent pas plus facilement ?" Essayons de tenir compte de toute cette complexité, soyons plus attentifs à eux, écoutons-les davantage pour mieux comprendre comment ils ou elles vivent leur situation. Mobilisons-nous pour leur faire une place.

Quels souvenirs gardez-vous d’eux ?

Tous – Manon, Mohamed, Clotilde, Sébastien, Julie et les autres – quels que soient leurs origines, leur niveau culturel, leur parcours, ont énormément de choses à dire et sont capables de les dire. Ils ont un discours fabuleux sur eux-mêmes, leur entourage et le monde. Un discours digne d’être écrit dans un livre.

La vie devant nous – Récits de jeunes privé.e.s d’emploi
Patrice Bride
Les Éditions de l’Atelier

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.