Léa 17 ans : "Aujourd'hui, je ne suis plus harcelée"

Léa 17 ans : "Aujourd'hui, je ne suis plus harcelée"

Partager ce contenu sur :

A l'occasion de la Journée nationale contre le harcèlement scolaire ce 8 novembre, découvrez le témoignage de Léa, 17 ans, qui, après avoir vécu des années difficiles au collège, entrevoit aujourd'hui l'avenir avec sérénité.

Léa (1) a 17 ans. En ce mois de novembre, elle débute un deuxième CAP après en avoir obtenu un premier en juin dernier.  Voilà trois ans qu'elle est accueillie à la fondation. Léa a grandi dans une petite commune près du Mans dans la Sarthe. Dès les premières années, sa scolarité a été difficile. Elle souffre d'une maladie orpheline qui l'handicape dans ses apprentissages. En primaire, elle a eu beaucoup de mal à apprendre à lire et à écrire. Aujourd'hui encore, elle a besoin de beaucoup plus de temps que les autres pour apprendre. Au début de son parcours scolaire, elle a été aidée par une orthophoniste mais ses difficultés ont persisté.

"Je pleurais tous les soirs"

Léa est d'un naturel très timide. A l'école, elle a toujours eu du mal à se faire des amies. « L’école primaire a été hyper compliquée ! Certains élèves se moquaient de moi. Tous les soirs je pleurais en rentrant à la maison. Je ne voulais plus y retourner. C'était devenu insupportable ! »  

En 6eme, la situation ne s'améliore pas. Léa a toujours du mal à suivre les cours. Au collège, elle est victime de harcèlement de la part d'un petit groupe d'élèves qui se moque d'elle. Elle tient grâce à ses parents qui interviennent et à quelques amis qui la soutiennent. En 5eme, elle demande à être orientée dans une section d'enseignement adapté. Les choses s'améliorent. Léa arrive beaucoup mieux à suivre en classe.

"Aujourd'hui, les choses vont beaucoup mieux"

Lors d'un stage, elle découvre la peinture en bâtiment, puis en carrosserie. Un domaine qui lui plaît car elle aime dessiner, peindre. Elle poursuit sa scolarité jusqu'en 3eme puis s'oriente vers un CAP peinture à Apprentis d'Auteuil. « Les choses vont beaucoup mieux aujourd'hui. Les professeurs prennent le temps de bien m'expliquer si je n'ai pas compris. Désormais, j'arrive à suivre en cours et surtout je ne suis plus harcelée. Aujourd'hui, j'arrive à me projeter dans l’avenir. »

(1) Pour préserver son identité, le prénom a été modifié. Le portrait est une photo d'illustration.

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.