Contre les violences conjugales, l'engagement d'Apprentis d'Auteuil

Contre les violences conjugales, l'engagement d'Apprentis d'Auteuil

Partager ce contenu sur :

L’ouverture du Grenelle des violences conjugales ce mardi 3 septembre, a mis ce sujet crucial au cœur de l’actualité. Le Bercail, un établissement d’Apprentis d’Auteuil à Chartres, accueille des femmes victimes de telles violences. Interview d’Ingrid Barthe, sa directrice.

Que représente pour vous l’ouverture de ce Grenelle des violences conjugales ?

Ingrid Barthe : Cette démarche est positive car c’est une opportunité de rassembler tous les acteurs qui travaillent autour de ces sujets ; de dresser un état des lieux de ce qui existe, mais aussi des manques ; et de mettre en place des groupes de travail qui, je l’espère, permettront de faire avancer les choses. Nous étions ce mardi matin une trentaine d’acteurs réunis à la préfecture d’Eure-et-Loir et nous avons proposé des actions concrètes. Quatre angles ont été retenus : mieux prévenir, mieux détecter, mieux protéger et mieux accompagner. Si les groupes de travail mis en place aboutissent à des préconisations concrètes, c’est bien. Si on se borne à des généralités, cela ne servira à rien.

Qu’en espérez-vous ?

Une meilleure prise en charge des violences faites aux femmes, notamment des violences psychologiques qui sont très mal reconnues aujourd’hui.
Une reconnaissance des enfants témoins, comme étant des victimes. Les enfants qui, entre 0 et 6 ans, voient la violence subie par leur maman, que se passera-t’il pour eux plus tard ?
Et une meilleure prise en compte de la question de la parentalité. Les mères quittent le domicile pour se protéger, mais avant tout pour protéger leur enfant. Quand parfois, Monsieur a la garde de l’enfant ou quand l’autorité parentale est partagée, comment l’enfant peut-il s’y retrouver ?
J’espère aussi une prise de conscience du grand public car cette problématique touche tous les milieux. Il ne faut pas se taire, mais dénoncer et accompagner.

Quel est le profil des femmes accueillies au Bercail ?

Créé en 2008, Le Bercail a été repris par Apprentis d’Auteuil en 2012. C’est une résidence sociale mère-enfants, avec un accueil d’hébergement d’urgence. Nous accueillons pour 60% des femmes victimes de violences intra-familiales, mais aussi des femmes ayant de grandes difficultés éducatives, d’autres en parcours de migration, ou en rupture sociale, familiale, financière… Nous disposons de 120 places, ce qui équivaut à 40 familles. Nous avons également un accueil de jour, La Source.

Qu’est-ce qu'apporte le Bercail à ces femmes en souffrance ?

Une prise en charge complète avec un accueil dans l’urgence, une écoute, un soutien, un accompagnement physique lors de leurs rendez-vous médico-judiciaires, une prise en charge pluridisciplinaire par des psychologues, éducatrices,  psychomotriciennes, thérapeutes, infirmières, éducatrices de jeunes enfants...
Nous proposons un accompagnement individuel en fonction du projet personnel des femmes. Mais aussi des ateliers collectifs de théâtre, chant, art thérapie, pour favoriser leur reconstruction personnelle.
Un accent très important est mis sur la prise en charge des enfants, avec un soutien psychologique et éducatif, des ateliers jeux mères-enfants et de l’équithérapie.

Que deviennent les femmes qui en sont sorties ?

Je voudrais tout d’abord souligner leur courage ! Elles ont le mérite d’avoir voulu s’extraire de situations extrêmement complexes et imbriquées, et de déployer une énergie impressionnante. Une fois qu’elles sont parties du domicile, il leur faut tenir sur la durée et c’est là qu’elles ont besoin d’être soutenues et entourées. C’est notre mission.

Elles se reconstruisent d’abord psychologiquement et reprennent goût à une vie différente de l’emprise sous laquelle elles ont été. Elles se réinsèrent socialement, professionnellement et récupèrent leur autonomie jusqu’à ne plus avoir besoin de nous, y compris en ce qui concerne le logement. Nous avons de très beaux exemples de femmes qui vivent chez elles et qui ont repris leur travail ou en ont appris un autre. Pour la plupart, l’évolution est positive.

Pour en savoir plus
-    Une expo-photos avec des témoignages de femmes réalisée par les femmes accueillies au Bercail est à disposition.
-    Ainsi qu'un CD Paroles de femmes libres, témoignant qu’un avenir est possible.
-    Et un recueil de poèmes, Tirée des sables.

Le Bercail
06 30 82 90 16
09 72 46 45 46
residencelebercail@apprentis-auteuil.org 

A connaître, un numéro d'appel national :

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.