À l’international, l’union fait la force

À l’international, l’union fait la force

Partager ce contenu sur :

Depuis près de trente ans, Apprentis d’Auteuil et ses partenaires internationaux partagent leurs savoirs et leurs pratiques auprès des jeunes et des familles les plus vulnérables. Interview de Guillaume Jeu, directeur International.

Dans quels domaines Apprentis d’Auteuil mène-t-il des actions internationales ?

Dans quatre secteurs : l’accompagnement des enfants en situation de rue ; la formation et l’insertion professionnelle des jeunes, grâce à des stages Erasmus en Europe notamment ; l’éducation à la citoyenneté et la solidarité internationale ; l’accompagnement des familles.
Au fil des ans, nous avons noué des liens avec plus de 70 partenaires, qui œuvrent localement pour les jeunes et les familles les plus fragiles dans 32 pays. Cette richesse humaine, ces connaissances, ces regards croisés nous permettent d’améliorer la qualité d’accompagnement des jeunes et des familles en France et à travers le monde. En 2020, 11 000 jeunes et familles (accompagnés par la fondation ou nos partenaires) ont bénéficié de ces actions conjointes, malgré les difficultés liées à la crise sanitaire. Celle-ci a aggravé la situation des enfants qui vivent dans la rue, les privant des services essentiels : soins, nourriture, scolarité. Et précipité nombre de familles dans la précarité. Nous avons également une mission de plaidoyer auprès des décideurs nationaux et internationaux pour défendre les droits de l’enfant, en particulier, les enfants en situation de rue. 

Comment travailler dans ce contexte de crise sanitaire ?

En 2020 et 2021, nous avons maintenu nos liens à distance. Dans les mois à venir, à moins d’une dégradation de la situation, des actions éducatives de solidarité internationale (c’est-à-dire des chantiers et des projets culturels) sont prévues avec la Roumanie, le Maroc et le Sénégal.
Forts de notre expérience réussie de Maisons des familles en France, nous allons épauler nos partenaires dans l’adaptation du modèle au Mali, au Burkina Faso, en République démocratique du Congo, au Cambodge et aux Philippines. Autre projet d’envergure concernant les mineurs non accompagnés (MNA), nous avons monté avec nos partenaires une formation en ligne : Les Carnets numériques du travail social. Elle s’adresse aux travailleurs sociaux œuvrant auprès des MNA et des enfants en situation de rue. 

Et ces échanges ne sont pas en sens unique ! Nous allons, par exemple, bénéficier de l’expérience de 15 entreprises sociales d’Asie du Sud-Est, qui ont développé avec succès l’insertion des jeunes par l’activité économique.
À Apprentis d’Auteuil, l’international est un fondement pour construire une société plus juste, plus solidaire et lutter contre le repli sur soi. 

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.