Jour de rentrée au collège Saint-Philippe

Jour de rentrée au collège Saint-Philippe

Partager ce contenu sur :

Mardi, la rentrée scolaire a sonné pour tous les élèves en France. Et notamment au collège Saint-Philippe d’Apprentis d’Auteuil, dans les Hauts-de-Seine, où les élèves semblaient ravis de se retrouver, après une fin d'année marquée par le confinement. Reportage.


14h, mardi 1er septembre, hauteurs de Meudon, dans les Hauts-de-Seine. Tenues flambant neuves, teint reposé et sourire aux lèvres, une poignée d’élèves patiente déjà sous le préau du collège Saint-Philippe, visiblement ravis de se retrouver. Dans la cour adjacente, des parents, également conviés, échangent quelques propos. Tous attendent le mot de rentrée de Thierry Campos, chef d’établissement coordinateur, et de Céline Pierre, son adjointe au collège.

"Après des échecs répétés de notre fils pendant un an et demi en collège de secteur, nous sommes ravis d’avoir trouvé cette école juste avant le confinement, s’enthousiasment les parents de Johns, 13 ans, qui entre en classe de cinquième. Notre fils s’est transformé dès la fin de sa première semaine de présence ici. Nous sommes plus que ravis. Pour nous, mais surtout pour lui !" Echo similaire chez la maman de Dorian, 11 ans, qui entre, lui, en classe de sixième. "Mon fils a des difficultés d’apprentissage depuis plusieurs années, souligne la mère de famille, je m’inquiétais un peu pour la suite de sa scolarité. J’ai trouvé le collège Saint-Philippe par le biais de son orthophoniste."

Troubles de l’attention, troubles dys, problèmes de comportement en classe, les enfants qui arrivent à Saint-Philippe ont des profils qui ne leur permettent pas de suivre avec profit une scolarité classique.  L’établissement qui les accueille leur propose une pédagogie adaptée, comme tous les collèges d’Apprentis d’Auteuil, dans un cadre vaste et verdoyant. Il est doté d’un internat, partagé avec les élèves du lycée professionnel voisin, et affiche 80 élèves, répartis en classes à petits effectifs, de la 6e à la 3e, avec une quatrième "découverte des métiers" et une troisième "prépa métiers". 

Un collège qui accueille les différences


14h30, la séance d’accueil de l’équipe pédagogique démarre. Parents et enfants sont concentrés. "Bienvenue dans ce collège qui accueille les différences et les transforme en positif, souligne d’emblée Thierry Campos. Vous êtes là pour réussir dans vos études bien sûr, mais tout autant dans votre vie. Ce défi, on le gère ici par le collectif ! Notamment grâce aux binômes éducateurs-enseignants, qui constituent une des spécificités de notre accompagnement. Soyez assurés que nous allons tout mettre en œuvre pour rendre votre scolarité la plus agréable possible. En retour, vous aurez des règles à respecter. Comme, dès aujourd’hui, celle du port en continu du masque dans l’enceinte de l’établissement." D’emblée, le ton est donné...

15h15, classe de quatrième découverte des métiers. Le soleil entre à flots par les fenêtres ouvertes donnant sur le gymnase avec, au fond, une belle étendue boisée. Répartis sur trois rangées et tous masqués, les élèves découvrent leur salle de classe. Et se présentent chacun, l'un après l'autre. Ils sont douze, dont sept internes, et la plupart viennent du département. Face à eux, leur professeur principal, Florian Guillossou, accompagné de son binôme, Dahmane Bendadda, éducateur scolaire, sont à l'écoute.

Des élèves contents de revenir

 

"C’est ma deuxième année à Saint-Philippe, raconte Batiste, 13 ans. J'avais de gros problèmes de comportement dans mon collège près de chez moi. Ici, je suis devenu plus calme et mes notes sont bien meilleures. J’apprécie aussi le cadre et les activités qu’on nous propose, notamment en matière de sports, sans oublier  l’internat, qui me permet d’être plus longtemps avec mes amis. Je suis vraiment content de reprendre." Témoignage tout aussi enthousiaste de Ryan, nouveau du jour, qui raconte le début de ses années collège, fait de longues soirées sans travailler… "Rien ne m’intéressait. Au fil du temps, j’étais de plus en plus démotivé. On m’a admis ici à condition que je reprenne ma quatrième. Je suis décidé à étudier !" lance l’adolescent visiblement décidé.

16h, fin de journée pour les élèves. "Ici, les enfants ne sont pas toujours faciles, mais nous tenons compte de leurs types de fonctionnement pour les aider à avancer, souligne Florent Guillossou, professeur principal. Et je fais le maximum pour qu’ils se sentent à l’aise, notamment au travers des séances de sport que je leur propose plusieurs fois par semaine en tant qu'enseignant d'EPS." Céline Pierre, directrice nouvellement arrivée, note à son tour. "Cette rentrée est particulière, mais nous savons, plus que jamais, combien l’apprentissage peut être perturbé par les émotions. Et nous en tenons compte. Tout un programme que je suis ravie de pouvoir mettre en œuvre ici !"

Un avis partagé par Thierry Campos, chef d'établissement coordinateur, qui conclut. "Nous sommes toujours en mouvement et souhaitons faire du collège Saint-Philippe un collège de toutes les compétences dès la prochaine rentrée, avec des groupes de compétence par niveau dès la classe de cinquième. Cette année est une année charnière."

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.