Nos actions

Nos actions

Partager ce contenu sur :

Parce que la formation professionnelle et l'insertion sont les clés pour la réussite des jeunes, notamment dans une période de précarité de l'emploi, Apprentis d'Auteuil propose des dispositifs adaptés pour répondre aux besoins de chacun.

Les formations professionnelles en lycée

Apprentis d’Auteuil propose aux jeunes une scolarité au sein de ses lycées d’enseignement général et technologique, professionnels ou agricoles. Cette offre complète rend possible une grande variété de parcours, de la classe de 4e agricole jusqu’au brevet de technicien supérieur (BTS), avec ou sans hébergement.

 

Spécificités d’Apprentis d’Auteuil

  • Un accompagnement sur la durée pour que chaque jeune trouve sa voie. Des possibilités de réorientation sont toujours possibles.
  • Un parcours personnalisé pour chaque jeune, en fonction de ses capacités, de ses besoins, de ses aspirations et de son évolution.
  • Une prise en charge globale, grâce à un lien permanent entre l’enseignant et l’éducateur, ce qui permet un regard sur le jeune tout entier et non pas seulement sur le lycéen.
  • Une pédagogie fondée sur la valorisation personnelle de chaque jeune pour lui permettre de découvrir son potentiel et de prendre confiance en lui.

Avec ou sans hébergement

À Apprentis d’Auteuil, la scolarité peut être jumelée avec un hébergement et un accompagnement au sein de l’internat éducatif et scolaire du lycée.

Découvrez en vidéo les bacs pro à Apprentis d’Auteuil

Les formations en apprentissage

L’apprentissage permet aux jeunes de s’initier à leur métier en alternant formation pratique en entreprise et formation générale et technique au sein d’un centre de formation.

Les conditions : 

  • L’apprenti, âgé de 16 à 25 ans, doit conclure un contrat d’apprentissage (contrat de travail). Il a le statut d’apprenti et est placé sous la responsabilité d'un maître d'apprentissage dans l’entreprise.
  • Il reçoit une rémunération qui dépend de son âge et de l’avancé dans l’obtention du  diplôme préparé.
  • Si l’apprentissage favorise l’insertion professionnelle, le jeune doit néanmoins tenir le rythme entreprise/centre de formation (UFA), sans perdre de vue l’échéance de l’examen.

Les formations en partenariat

Apprentis d’Auteuil propose à des entreprises partenaires de co-construire des dispositifs de formation efficaces pour accompagner ces jeunes vers une insertion sociale et professionnelle réussie.

 

 

Le CAP Coiffure élaborés avec L'Oréal

  • Lancé en 2013 avec le soutien de la Fondation L’Oréal, le CAP Coiffure de Thiais (94) accueille 15 jeunes de 15 à 23 ans en leur proposant une formation valorisante. Un véritable salon d’application aménagé par L’Oréal dans le lycée permet aux jeunes de s’investir pleinement. Le succès de ce premier CAP a conduit L’Oréal à en ouvrir un second à la rentrée 2014 au lycée Saint-Joseph à Blanquefort, près de Bordeaux. La Fondation L’Oréal parraine des élèves et fait intervenir des experts tout au long de la formation.

Le projet TURBO avec le Groupe Monnoyeur

  • Ouverte à la rentrée 2014, la filière de formation aux métiers de la mécanique industrielle est née de la collaboration d’Apprentis d’Auteuil et du Groupe Monnoyeur. Celle-ci a permis de concevoir une formation qualifiante, en contrat de professionnalisation pour 19 jeunes grâce à l'apport financier de l’entreprise et l’accompagnement en mécénat de compétence de ses collaborateurs.

    Objectif : l’obtention d’un titre professionnel de « technicien de maintenance d’engins et de matériels ».

Vu dans le manifeste "Prendre le Parti des Jeunes"

Mesure #11 : La promotion des dispositifs d'insertion professionnelle coconstruits. En savoir plus sur cette mesure.

En cette année d'élections présidentielles, Apprentis d'Auteuil publie un manifeste intitulé "Prendre le Parti des Jeunes" dans lequel 20 mesures concrètes sont énoncées, en faveur des jeunes et des familles.

Si vous aussi, vous souhaitez faire "changer les choses", votez pour cette mesure sur Jeunesse2017.fr !

Les dispositifs d'insertion

Les entreprises d’insertion portent à la fois une mission sociale et commerciale. Placées sur le marché concurrentiel, elles proposent des biens et services produits par des personnes en grande précarité. Elles garantissent donc une insertion durable de leurs salariés.

Les quatre entreprises d’insertion de la fondation emploient pendant 24 mois des jeunes en âge de travailler, orientés par des organismes du secteur social, de la santé ou de l’emploi, pour les aider à construire un parcours d’insertion sur le long terme.

Citons également nos deux restaurants écoles, les Salles à manger, qui permettent d’apprendre un métier en conditions réelles, encadré par deux professionnels et au contact d’une clientèle diversifiée. Pour en savoir plus.

"J’ai passé un CAP d’horticulture, puis j’ai été orienté vers Jardins d’Auteuil pour apprendre à me construire dans une entreprise. Ici, les choses se mettent en place progressivement. Je m’y sens bien, même si je sais que ça n’est pas du long terme". Frédéric, 19 ans.

Au Pérou, apprendre par la pratique

Partenaire d’Apprentis d’Auteuil au Pérou, Qosqo Maki accueille des mineurs vivant dans la rue. Dans le cadre d’une entreprise créée par l’association, ces jeunes peuvent disposer d’une formation sur les métiers de menuisier et boulanger. Le choix de ces métiers n’est pas anodin car ils permettent de développer des compétences applicables à d’autres secteurs.

Principales caractéristiques :

  • Le jeune apprend par la pratique
  • Il découvre le travail en équipe, le respect du matériel et de ses collègues, apprend le sens de la ponctualité, la qualité, la finition, la sécurité dans les processus de production, l´hygiène, l'organisation, le rangement, la propreté
  • L'apprentissage est dispensé par un chef d'atelier et relayé par les jeunes entre eux qui guident les nouveaux
  • L'entreprise s'autofinance puisqu'elle produit pour des clients, ce qui implique également la rétribution nécessaire pour tous les travailleurs, apprentis inclus
  • L'entreprise s'inscrit dans un rôle d'insertion, son objectif n'étant pas de fidéliser des travailleurs, mais de former des apprentis de passage capables de trouver un travail dans des conditions dignes à la fin de leur formation
  • La formation technique peut être renforcée par des temps d'exercices pratiques de lecture, écriture et calcul.

Au final, des « compétences transversales » sont acquises telles que la capacité à travailler en équipe, la rigueur, la précision, la communication au sein d’un groupe, la camaraderie ou encore le regard positif sur ses propres compétences.

Le relais d'accompagnement personnalisé

L’insertion sociale et professionnelle est cruciale pour les jeunes issus de la protection de l’enfance. Pour ces jeunes qui peuvent rencontrer des difficultés en la matière - fréquentant un établissement d’Apprentis d’Auteuil ou non - les relais d’accompagnement personnalisé proposent un accompagnement sur mesure.

Destiné aux moins de 22 ans le relais d'accompagnement personnalisé travaille sur le savoir-être et le savoir-faire. La signature d’un contrat, basé sur la confiance mutuelle, responsabilise les jeunes et définit leur suivi. 

Vu dans le manifeste "Prendre le Parti des Jeunes"

Mesure #12 : La reconnaissance des dispositifs d'accompagnement et de remobilisation des jeunes qui ont pour objectif de ramener les plus fragiles d'entre eux vers une formation, un emploi, une qualification. En savoir plus sur cette mesure.

Mesure #13 : Une meilleure articulation des dispositifs de remobilisation pour les jeunes. En savoir plus sur cette mesure.

En cette année d'élections présidentielles, Apprentis d'Auteuil publie un manifeste intitulé "Prendre le Parti des Jeunes" dans lequel 20 mesures concrètes sont énoncées, en faveur des jeunes et des familles.

Si vous aussi, vous souhaitez faire "changer les choses", votez pour ces mesures sur Jeunesse2017.fr !

Les cellules d’orientation et d’insertion professionnelle (COIP) au Maroc

Depuis plusieurs années, Apprentis d’Auteuil et les associations marocaines L’heure joyeuse, Al Karam et Eclats de Lune travaillent ensemble à la recherche de parcours d’orientation, de formation et d’insertion les plus adaptés à un public en grande précarité.

A Casablanca, Marrakech et Safi, les cellules d’orientation et d’insertion professionnelle (COIP) s’adressent aux jeunes peu ou pas qualifiés de 15 à 24 ans pour faciliter leur insertion à travers le renforcement de leur employabilité et/ou de leurs capacités entrepreneuriales. La COIP a pour objectif de pallier l’absence de dispositifs d’information et d’orientation des jeunes peu ou pas qualifiés.

Le suivi global assuré auprès des jeunes comprend trois fonctions essentielles : éducative (par la transmission de compétences générales), économique (par l’acquisition de compétences spécifiques répondant aux besoins des entreprises du bassin d'emploi) et sociale (par la transmission de valeurs et de savoir-être pour l’intégration dans la société).

La formation continue

Auteuil Formation Continue (AFC), association filialisée d’Apprentis d’Auteuil, a pour objet de favoriser la formation, l’insertion ou la réinsertion professionnelle de publics en difficulté sociale, en particulier les jeunes de moins de 26 ans.

  • L’accompagnement personnalisé renforcé (APR) :

Pour les personnes les plus fragiles, prendre en compte la globalité de leur situation (difficultés sociales, économiques…) constitue un des leviers de réussite. C’est pourquoi l’APR est le fil rouge de notre action, tant dans le cadre de dispositifs spécifiques de remobilisation (initiative européenne pour l’emploi des jeunes…) que dans celui d’actions de formation (contrat de professionnalisation ou emplois d’avenir)

  • Former aux premiers niveaux de compétences : 

AFC développe une expertise dans la formation aux compétences de base, notamment dans le cadre de dispositifs CléA (socle de connaissances et de compétences professionnelles). Nous nous adressons ainsi à un public en grande difficulté, aux profils variés: jeunes sortis du système scolaire sans diplôme, migrants, salariés non qualifiés.

  • Qualifier dans un certain nombre de filières professionnelles :

AFC propose des formations visant à des certificats de qualification professionnelle (CQP), des titres professionnels et des diplômes, dans des secteurs variés : cuisine, hôtellerie, espaces verts ou bâtiment.

  • Co-construire des dispositifs à la demande des entreprises :

AFC monte des dispositifs de qualification sur mesure à la demande d’entreprises sur des métiers en tension : sourcing, positionnement, accompagnement, formation, insertion...

L'accompagnement à la création d'entreprise

Depuis 2015, Apprentis d’Auteuil accompagne dans la durée de jeunes entrepreneurs à faible niveau de qualification à travers un programme de pépinière d’entreprises, "L’Ouvre-Boîte". Un accompagnement global est proposé aux jeunes entrepreneurs : analyse des besoins, prospections, recrutement, modules de formation et accompagnement individuel.

Le dispositif de pépinière d'entreprise : L'Ouvre-boîte

Apprentis d’Auteuil a inauguré sa pépinière d’entreprise "L'Ouvre-boîte" en septembre 2015 avec l’ouverture de sa première boutique éphémère à Marseille. Après douze semaines de formation, ce dispositif permet aux jeunes de tester leur activité au sein d’un réseau de boutiques éphémères.

Parrainé par Jacques Attali, L'Ouvre-boîte est le premier dispositif d'entrepreneuriat à voir le jour.

Ce dispositif a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Construit avec cinq partenaires européens, il a vocation à essaimer ailleurs en France et à l'international.

Apprentis d'Auteuil est une fondation catholique reconnue d'utilité publique. Elle lutte pour l'insertion dans la société des jeunes en difficultés avec comme principaux leviers l'éducation, la formation et le soutien des jeunes en difficulté. Nous proposons ainsi différentes formations dont leurs principales missions sont de conduire nos jeunes à leur premier emploi, maintenir le développement des compétences des salariés, et sécuriser l'orientation de la formation ainsi que l'insertion professionnelle. L'accompagnement d’un jeune difficile se fait ainsi dans un cadre sécurisant. Nous voulons ainsi donner à chacun toutes ses chances de réussir et les moyens d'agir sur sa vie. Lors de sa croissance, tout jeune a besoin d'adultes à ses cotés qui l'accompagnent et croient en lui. C'est ainsi que nous traduisons notre aide à la jeunesse en difficulté. Alors si vous aussi vous voulez nous aider ou soutenir nos actions, n'hésitez pas à faire un don à notre Fondation.