L'Europe vue par des lycéens

L'Europe vue par des lycéens

Partager ce contenu sur :

Comment des jeunes lycéens considèrent-ils l'Europe, après un voyage de classe en Allemagne et en Pologne, dans des lieux de mémoire de la Shoah ? Découvrez les témoignages à chaud des jeunes du lycée professionnel Daniel Brottier (Bouguenais, 44), futurs cuisiniers ou serveurs.

Angélique, 16 ans :

La jeune fille participe au voyage du lycée professionnel Daniel Brottier sur la construction d'une identité européenne après la Shoah. À Cracovie, sur la grande place du marché, elle témoigne en vidéo sur son sentiment européen.

Émeline, 16 ans :

« Je trouve que c’est un projet intéressant qui retrace un bout d’histoire. Nous y avions beaucoup travaillé en amont : d’un petit projet, c’est devenu quelque chose d’énorme ! Ce voyage s’est concrétisé, et en mieux, autour de l’identité européenne. L’Europe, au début, je voyais cela comme des pays les uns à côté des autres. Maintenant, je maîtrise mieux, j’en vois plus l’unité, la cohérence. »

Alexandra, 16 ans :

« L’Europe, ça me parle différemment maintenant. J’en ai une idée plus globale. Je vois cela comme un tout. Et puis, quand on s’intéresse à l’histoire européenne, à tout ce que l’Europe a vécu, on ne peut que se sentir européen, pas seulement français. Il y a beaucoup d’idées fausses, de préjugés ou d’amalgames qu’on peut enlever. »

Germain, 19 ans :

« En m’inscrivant à ce voyage, j’avais très envie de voir de nouveaux pays, l’Allemagne, la Pologne. Des pays que je ne connaissais pas. Je voulais aussi me rendre compte par moi-même de ce qu’est un camp d’extermination comme Auschwitz, de le voir vraiment, car, même si l’on connait les horreurs qui y ont été commises, on a du mal à se les imaginer, à se dire que c’est vraiment arrivé. Cela me fait réfléchir et me touche. C’est important pour des jeunes comme nous de voyager en Europe. »

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.