La Fondation Carrefour soutient des projets d'agroécologie d'Apprentis d'Auteuil

La Fondation Carrefour soutient des projets d'agroécologie d'Apprentis d'Auteuil

Partager ce contenu sur :

Depuis 2021, la Fondation Carrefour soutient l’activité maraîchère agroécologique du lycée Saint-François-La Cadène à Labège (31), qui forme les jeunes à des métiers en lien avec une agriculture plus respectueuse de la terre et de l’environnement.

Savez-vous pourquoi les bêtes à bon Dieu sont aussi appelées auxiliaires de vie ? « Parce que les coccinelles mangent les pucerons et protègent naturellement les cultures », explique Léna-May, 18 ans, en terminale en bac pro conduite de productions horticoles au lycée Saint-François-La Cadène à Labège, près de Toulouse (31).
Formidable levier d’insertion, notamment pour les jeunes éloignés de l’emploi, la filière agricole sensibilise aussi aux enjeux environnementaux. Grâce à la Fondation Carrefour, qui soutient trois autres projets agricoles d’Apprentis d’Auteuil (Centre de formation continue de Grasse, dispositif Skola Vignerons du vivant dans le Médoc et Potager de Saint-Julien-de-Concelles, près de Nantes, l’atelier maraîchage bio de l’établissement est parvenu à déployer son projet d’agroécologie.
« Nous produisons autrement et nous enseignons à le faire. L’approche est surtout pédagogique. Nous mettons les jeunes en situation pour qu’ils développent un savoir-faire selon un contexte à chaque fois différent, explique Antoine Bazot, professeur en maraîchage. Depuis cinq ans, la filière est labellisée bio et en circuit court. Cela permet de se former à l’ensemble du processus, de la production à la commercialisation. Les élèves préparent les commandes pour le personnel du lycée, le réfectoire ou des clients qui viennent aussi acheter notre production florale. »

Apprendre à cultiver autrement

Une nouvelle approche, loin de l’agriculture conventionnelle, qui a séduit Louise, 18 ans, en bac pro, qui souhaiterait travailler dans la protection de la nature. « En lycée général, j’ai décroché en première parce que le niveau était trop élevé. Au cours des stages effectués pour m’orienter, j’ai apprécié le maraîchage. J’ai choisi ce lycée car je me reconnais dans le projet d’agroécologie qui préserve la nature. C’est essentiel d’apprendre à cultiver autrement. Sans cela, pas de futur possible. »
Grâce à la Fondation Carrefour, le lycée a récemment embauché Marie, une ancienne élève titulaire du BTSA production horticole, pour développer la filière maraîchère. En 2021, il a aussi pu s’équiper d’une serre supplémentaire de deux cents m2 et de matériel d’irrigation. « Les parcelles, explique Antoine Bazot, sont désormais suffisamment grandes pour que nous nous projetions au plus près des réalités professionnelles, notamment par notre capacité à diversifier les variétés. » Le lycée produit une vingtaine de cultures respectueuses des saisons, sous serre et en plein champ, allant de la courge aux tomates, en passant par les salades ou les choux.

PAROLE AU MÉCÈNE
« La Fondation Carrefour œuvre pour la transition alimentaire solidaire en accompagnant notamment des agricultures alternatives comme l’agroécologie, explique Marie-Astrid Raoult, sa directrice. Nous sommes ravis de notre partenariat avec Apprentis d’Auteuil qui répond à notre enjeu de formation des jeunes, de sensibilisation et de soutien à ces nouvelles agricultures. Nous aidons le travail fantastique mené par Apprentis d’Auteuil en apportant par exemple notre aide au déploiement de l’activité maraîchère agroécologique du lycée Saint-François - La Cadène. En soutenant cette jeunesse, nous redorons le blason de ces métiers en lien avec la terre. »

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.