Laurent Bataille, PDG du groupe Poclain : « Tendons la main aux jeunes éloignés de l’emploi. »

Laurent Bataille, PDG du groupe Poclain : « Tendons la main aux jeunes éloignés de l’emploi. »

Partager ce contenu sur :

Les entreprises Poclain et CMC se sont associées avec Apprentis d’Auteuil pour lancer une formation aux métier de l'industrie, pour des jeunes éloignés de l'emploi. L’enjeu : favoriser leur recrutement dans une filière elle-même sous tension. Une première promotion de neuf jeunes a démarré en Picardie le 18 juin. Interview de Laurent Bataille, PDG du groupe Poclain, leader mondial des transmissions hydrauliques de puissance pour tous types d'engins mobiles.

Pourquoi avez-vous voulu ce dispositif de qualification dans les métiers de l'industrie ?

Laurent Bataille : Il existe une réelle difficulté, y compris au niveau mondial, à trouver des personnes compétentes dans nos métiers industriels, alors que ce sont de beaux métiers et plutôt mieux rémunérés que les métiers de service. Toute la profession s’est mise en route pour favoriser le recrutement, notamment à travers les branches professionnelles de la métallurgie.

Par ailleurs, dans les promotions de jeunes que nous formons déjà, un certain nombre ne vont pas jusqu’au bout de leur démarche. Ils ont du mal à se projeter vers le futur et à construire une carrière professionnelle. L’alternance n’a pas une bonne image et les jeunes arrivent souvent dans ces formations après un premier échec.

Enfin, près de 2 millions de jeunes de 18-30 ans sont actuellement très éloignés de l’emploi, en France. Cette situation nous concerne tous, en tant que Français ou tout simplement sur un plan humain, particulièrement dans des entreprises comme les nôtres. Tendons la main à tous ces jeunes !

Quel est l’enjeu de ce partenariat avec Apprentis d’Auteuil ?

Accompagner ces jeunes est un travail de longue haleine qui relève aussi de l’éducation. Notre priorité, ce sont les neuf premiers jeunes à bénéficier de cette formation. Nous voulons qu’ils ne s’arrêtent pas au milieu du chemin. C’est la raison de notre travail ensemble. Au-delà, c’est un modèle dans lequel je crois et que je souhaite développer.

Chaque jeune sera suivi chez nous de manière très individuelle par un parrain et pris comme il est, avec l’objectif de le faire grandir. C’est un projet d’entreprise et je voudrais, à ce propos, saluer l’élan de nos collaborateurs, comme celui d’Apprentis d’Auteuil : vous avez un savoir-faire sur le plan de l’accompagnement pour aider les jeunes à comprendre tous les enjeux de la formation, à se projeter vers l’avenir, à intégrer les notions de ponctualité…

Que dire à un jeune pour lui expliquer l’intérêt des métiers de l’industrie ?

Ils peuvent acquérir de vraies responsabilités dans ces métiers. Ils se voient confier des machines-outils, des équipements qui valent plusieurs centaines de milliers d’euros. Nous leur faisons confiance.
Ce sont aussi des métiers internationaux et diversifiés (production, innovation, vente…) qui peuvent leur permettre de se réaliser pleinement. Dans trois ans, ces jeunes seront très demandés sur le marché du travail. Une fois que nous les aurons formés et accompagnés, ce sera à eux de construire leur vie.

Apprentis d'Auteuil et les entreprises Poclain et CMC ont co-construit, en Picardie, un cursus de pré-qualification et qualification, afin de permettre à des jeunes ayant un profil atypique d'accéder à un contrat d'apprentissage ou à un contrat de professionnalisation dans les métiers de la métallurgie, un secteur qui souffre d'une pénurie de main d'œuvre. Ce cursus s'est ouvert le 18 juin 2018 avec une première promotion de neuf jeunes. Durant six semaines, la pré-qualification leur permet de se remettre à niveau et de découvrir les différents métiers de l’industrie (ajustage, montage, usinage, maintenance...). Ceux qui poursuivront ce cursus intégreront les parcours classiques d'apprentissage et de professionnalisation, en bénéficiant d'une part d'un parrainage individuel sur le plan professionnel par les entreprises Poclain et CMC, d'autre part d’un accompagnement socio-éducatif personnalisé et renforcé par Apprentis d’Auteuil.

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.