Stages Erasmus Pro en Europe : "La Finlande, c'est un rêve pour moi !"

Stages Erasmus Pro en Europe : "La Finlande, c'est un rêve pour moi !"

Partager ce contenu sur :

Le 9 mai, l'Europe célèbre le début de la construction européenne. Une réalité pour six jeunes du lycée horticole Notre-Dame d’Apprentis d’Auteuil au château des Vaux (28) qui séjourneront en Finlande du 14 au 28 mai 2022 dans le cadre d’un stage Erasmus Pro. Éclairage avec Stéphanie Dejardin, enseignante et Alexis Foubert, 17 ans.

Pourquoi avez-vous choisi la Finlande pour partir en stage Erasmus Pro ?

Stéphanie Dejardin : Depuis une dizaine d’années, notre établissement a initié un partenariat avec Luovi, un organisme situé à Oulu, à la limite de la Laponie, formant les jeunes aux métiers de l’horticulture et du paysage. Nous accueillons régulièrement certains de leurs élèves pour suivre des ateliers et avons récemment souhaité développer une réciprocité.

Comment accompagnez-vous les jeunes ?

Stéphanie Dejardin : Dans un premier temps, nous les sensibilisons à la notion d’Europe qui demeure pour eux très abstraite. Certains n’ont jamais franchi les limites de l’Eure-et-Loir et sont effrayés d’en sortir, d’autres redoutent par exemple de prendre l’avion. Ensuite, nous les sélectionnons sur lettre de motivation et entretien après avoir évalué leur capacité à s’adapter à un nouvel environnement professionnel et humain. Puis, nous communiquons sur toutes les obligations liées à Erasmus auprès d’eux et de leurs familles : démarches administratives, voyage, hébergement, vie sur place, etc. Les jeunes passent également un test d’anglais. Enfin, pour ceux qui sont sélectionnés, c’est le départ avec un binôme de formateur-éducateur.

Qu’est-ce qui vous motive dans ce stage en Finlande ?

Alexis Foubert : Je n’ai jamais visité un autre pays que la France. Aller en Finlande, c’est une façon de découvrir un autre pays, d’autres personnes, une autre langue, mais aussi une manière différente de cultiver les plantes. Ils le font par exemple sous de grandes serres qui permettent de produire des fruits exotiques et des plantes tropicales toute l’année.
Le fait que je m’entende bien avec les élèves finlandaises actuellement en stage dans mon lycée m’a aussi motivé. C’est un lien qui m’est cher. Je ne maîtrise pas bien l’anglais, mais nous utilisons un logiciel de traduction français-finnois. Sortir de ma zone de confort constitue également un véritable projet pour moi. Je vais vivre une nouvelle expérience qui me permettra, une fois adulte, de voyager seul et de bien le gérer.

Quels sont les bénéfices d’un stage Erasmus Pro ?

Stéphanie Dejardin : D’un point de vue professionnel, le jeune accède à des compétences différentes de celles qu’il a déjà pu obtenir en France. Pendant quinze jours, il va échanger des techniques et observer des rythmes et des conditions de travail différents des siens. Il pourra valoriser son stage sur son CV et renforcer ainsi son employabilité.
Le second bénéfice est d’ordre humain à travers une expérience de voyage, des découvertes culturelles, des curiosités, des étonnements, du « vivre ensemble » avec ses différences : règles, langue, coutumes, gastronomie, climat, etc. Le jeune doit s’adapter, déplacer sa propre norme, se remettre en question, bousculer ses habitudes et gagner en confiance et en autonomie. Pour les accompagnateurs, cela permet notamment d’observer les jeunes dans un autre contexte et de les redécouvrir. Loin de chez eux, nous remarquons qu’ils développent instantanément une grande solidarité, un esprit famille et une entraide spontanée pour celui ou celle qui peut parfois se sentir un peu perdu ou angoissé.

Alexis Foubert : Sur un plan professionnel, je vais pouvoir stipuler sur mon CV que j’ai effectué un stage à l’étranger. Sur un plan personnel, ce voyage va me permettre de vivre de nouvelles expériences et de découvrir de nouveaux horizons. Il va aussi m’apporter d’autres compétences, par exemple au niveau de l’usage de l’anglais, de la communication avec des personnes étrangères que je ne connais pas.

Que représente l’Europe pour vous ?

Stéphanie Dejardin : C’est une entité et une unité à laquelle nous appartenons. Un programme comme Erasmus Pro permet de nouer des liens et de s’enrichir mutuellement qu’il s’agisse de compétences ou de qualités humaines.

Alexis Foubert : Personnellement, je suis attiré par la culture espagnole, leur esprit festif et joyeux. Je n’aurais jamais pensé que je puisse un jour aller en Finlande. C’est inattendu. C’est comme un rêve. Une fois que j’aurais terminé mes études, une porte s’ouvrira peut-être qui me permettra de partir travailler dans un autre pays d’Europe.

LES STAGES ERASMUS + À APPRENTIS D'AUTEUIL

Apprentis d’Auteuil permet aux jeunes en formation professionnelle dans ses établissements de métropole et d’Outre mer d'effectuer des stages Erasmus + en Europe.

Pour l’année scolaire 2021- 2022, après une année blanche et une reprise en douceur (pandémie et guerre en Ukraine), 120 jeunes sont concernés par des stages de deux à quatre semaines dans des entreprises d’accueil de cinq pays européens (Pologne, Espagne, République tchèque, Irlande du Nord -RU)
Ils sont accompagnés par 60 adultes qui se relaient auprès d’eux.
Ces stages professionnels concernent cette année les métiers de la boulangerie, pâtisserie, cuisine, service, paysage, horticulture, animation, service à la personne, mécanique moto et vélo.

La fondation accueille en retour en stage Erasmus + des jeunes formés par ses partenaires européens. Neuf stagiaires lituaniens et cinq stagiaires finlandais sont ainsi venus en mars et mai au lycée Notre-Dame situé au château des Vaux, en Eure-et-Loir.

Bénéficiant d’une accréditation pour les sept années à venir, facilitant l’octroi de subventions européennes et d’un label Bonne pratique, Apprentis d’Auteuil est l’un des trois plus importants organismes en France mettant en œuvre ces stages au bénéfice des jeunes.

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.