Lætitia Ambata, directrice de crèche : "une attention à chaque bébé !"

Lætitia Ambata, directrice de crèche : "une attention à chaque bébé !"

Partager ce contenu sur :

Accueillir, accompagner les tout-petits, porter une attention à chacun d'entre eux : tels sont les objectifs prioritaires des professionnels des crèches d'Auteuil Petite Enfance, filiale d’Apprentis d’Auteuil. Témoignage de Lætitia Ambata, directrice de la crèche Arc-en-ciel de Vaulx-en-Velin, près de Lyon, en ce deuxième confinement.

"Cette année, dans notre crèche Arc-en-ciel, la rentrée a été particulière, avec beaucoup d’adaptations délicates. Suite au premier confinement, les enfants sont restés plus longtemps dans leur cocon familial qu’habituellement. Nous avons eu beaucoup plus de demandes de garde occasionnelle en septembre, et avons organisé de nouveaux temps d’adaptation pour les enfants pour lesquels le retour - ou une première présence - à la crèche était plus difficile, ce qui a également permis aux parents de vivre la séparation plus en douceur. Ils en ont senti la nécessité."

L'enfant verbalise par le rire et par les pleurs

Quand les bébés arrivent à la crèche entre 8 et 12 mois, à l’âge de l’angoisse de séparation, l’adaptation est un peu plus compliquée… Mais on y arrive ! Nous veillons à assurer un accueil chaleureux individuel le matin, à l’arrivée de chaque enfant. Qu’il se sente accueilli en tant qu’être humain.
Depuis que le port des masques est obligatoire en crèche, nous verbalisons encore plus. Les professionnelles prennent davantage les enfants dans les bras. C’est plus difficile en ce moment, contexte oblige. Heureusement, l’équipe a accueilli mi-novembre une psychomotricienne. Sa présence, deux jours et demi par semaine, permet de travailler le développement psychomoteur et langagier des enfants. 

Pour que l’enfant apprenne ce que sont les émotions, l’adulte met en mot ce qu’il ressent et vit intérieurement. Par le rire et par les pleurs, il verbalise ! Il est donc très important pour les professionnels d’apprendre à les reconnaitre pour répondre à leurs besoins. En crèche, l’enfant apprend aussi à décoder les émotions des enfants qui l’entourent.

Les émotions, expression de la vie

Les émotions sont au cœur du sentiment de soi. Elles sont l’expression de la vie. Ce sont elles qui donnent à chacun sa conscience d’Être. C’est pourquoi il est essentiel que l’enfant puisse les exprimer. Pleurer, crier, trembler sont des remèdes aux inévitables tensions de la vie. L’existence d’un petit enfant est pleine de frustrations, de questions, de peurs, de colères… Tous les bébés ont besoin de pleurer, aussi bien accompagnés soient-ils. L’émotion permet de se récupérer.

Face aux pleurs d'un tout petit, nous ne restons pas passifs. On ne laisse pas pleurer un enfant, on l'accompagne par la voix, par le geste. On maintient un lien invisible avec l'enfant. On le regarde régulièrement. Quand on quitte la section, on passe concrètement le relais à quelqu'un. On multiplie le temps des câlins, les contacts physiques bienveillants. Ces cheminements des enfants avec leurs émotions ne sont pas instantanés. Ils prennent du temps."

Auteuil Petite Enfance : des crèches qui accompagnent aussi les parents

La crèche Arc-en-ciel fait partie d'Auteuil Petite Enfance, filiale d’Apprentis d’Auteuil, qui  accueille 70% d’enfants issus de familles bénéficiant des minima sociaux dans des établissements situés dans des quartiers prioritaires ou mixtes.

Le soutien à la parentalité est l'un des axes de travail majeur. Dans les 16 crèches, micro-crèches et multi-accueils d'Auteuil Petite Enfance, des temps d'échange entre les familles sont régulièrement organisés pour qu'elles puissent créer du lien.
Les établissements agissent aussi au niveau de leur insertion sociale et professionnelle, en lien avec de nombreux partenaires, dont Pôle Emploi.

Située à Vaulx-en-Velin (69), au cœur de la résidence sociale Saint-Bruno, la crèche "Arc-en-ciel" reçoit jusqu'à 36 enfants âgés de 2 mois et demi à 3 ans. Elle est ouverte du lundi au vendredi de 7h30 à 18h30. Des activités ponctuent son quotidien : café croissant avec les familles,  temps musicaux, bibliothèque, etc.

Autres articles sur les crèches d'Apprentis d'Auteuil et la petite enfance :

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.