L'impact social de La Touline d'Apprentis d'Auteuil mesuré

L'impact social de La Touline d'Apprentis d'Auteuil mesuré

Partager ce contenu sur :

Depuis 2016, La Touline d’Apprentis d’Auteuil accompagne les jeunes sortants des structures de protection de l’enfance à leur majorité via 14 antennes sur tout le territoire. Chaque euro investi dans ce dispositif génère 6,2 euros d’économies pour les finances publiques selon une étude d’impact social de France Générosités. Explications.

Retour en 2016. Cette année-là, Apprentis d'Auteuil décide de créer le dispositif La Touline pour accompagner les jeunes sortants de l'Aide sociale à l'enfance. Depuis plusieurs années, la fondation fait en effet le constat que de plus en plus de jeunes rencontrent des difficultés à s'insérer lorsqu'ils quittent les structures de protection de l'enfance à leur majorité. Aujourd'hui, le dispositif compte 14 antennes réparties sur tout le territoire. Mais quel est son impact pour les jeunes ? C'est ce qu'a voulu évaluer France générosités qui vient de publier une étude qui mesure l’impact économique et social de neuf initiatives mises en place grâce à la générosité publique. Parmi elles, le programme national La Touline d'Apprentis d'Auteuil.

L'étude permet de mieux comprendre en quoi l’investissement dans l'accompagnement de ce public lui permet de se réinsérer sur le plan professionnel, mais tout autant de trouver un logement. Ce qui, à terme, évite de nombreux coûts sociaux. 

Une méthodologie spécifique

Pour mener à bien sa mission, France Générosités s’est appuyée sur une étude d'impact détaillée, conduite par le cabinet de conseil et recherche Koreis, spécialisé en évaluation d'impact social et en accompagnement de l'innovation sociale. Un travail effectué selon la méthode dite de « coûts évités », qui cherche à estimer et monétiser les coûts évités grâce à la mise en place d’un projet social. 

Des coûts sociaux évités

D'après l'étude, chaque euro investi dans ce dispositif génère 6,2 euros d’économies pour les finances publiques : « En transformant la trajectoire sociale des jeunes sortant de l’Aide sociale à l’enfance, l’investissement dans leur accompagnement (via ce dispositif...) favorise leur insertion et évite à terme de nombreux coûts sociaux. », précise le document de France Générosités

L'étude souligne également la dimension psychologique de l'accompagnement fait par les travailleurs sociaux auprès des jeunes : "23 coordinateurs implantés sur 14 antennes suivent actuellement une file active de près de 700 jeunes, tous volontaires. Pour ces jeunes souvent sans famille et sans réseau, la première dimension de cet accompagnement est psychologique : savoir que l’on compte pour quelqu’un et que l’on peut compter sur quelqu’un.

Des chiffres qui parlent d'eux-mêmes

ll faudrait enfin citer les chiffres mis en valeur par le document (ils portent sur l'examen de la trajectoire de 125 jeunes accompagnés entre 2019 et 2021) et qui parlent d'eux-mêmes. Outre les coûts sociaux évités pour les finances publiques grâce aux dons, l'étude relève que plus de la moitié des jeunes suivis ont trouvé un emploi en CDD ou CDI grâce aux Toulines d'Apprentis d'Auteuil.

Ces chiffres sont encore plus significatifs en ce qui concerne le logement : à l'issue de leur accompagnement par les Toulines, la quasi-totalité des jeunes suivis dispose d’une solution de logement pérenne. L'étude rappelle au passage que la situation des jeunes sortant de l’ASE est particulièrement défavorable sur le plan du logement, condition première d’une bonne insertion : seul un tiers d’entre eux trouve un logement dans le secteur privé ou social. Les autres étant hébergés par la famille, chez des amis, dans des centres d’hébergement d’urgence, ou à la rue… Or l’absence de logement stable complique la recherche d’emploi et le "sans-abrisme" génère des dépenses de santé et de justice importantes.

"Ces résultats sont précieux et nous confortent dans l'intérêt de poursuivre notre mission", conclut Cécile Valla, responsable de La Touline d'Apprentis d'Auteuil. Nous n'aurions jamais pu nous développer et toucher autant de jeunes sans le soutien de la générosité privée. Nos Toulines contribuent clairement à sécuriser leurs parcours. Aujourd’hui, nous répondons à un véritable enjeu de société."

Pour en savoir plus : ETUDE DE CAS FRANCE-GÉNÉROSITÉS SUR LA JEUNESSE (document calameo de 4 pages) avec le projet La Touline d'Apprentis d'Auteuil

PAROLES DE JEUNES SORTANTS

  • "La Touline donne la possibilité de faire confiance à quelqu’un qu’on peut appeler, si un jour il y a quelque chose qui bloque."
  • "Le coordinateur Touline m’a envoyé un message. Il s’inquiète. Il faut qu’on me le dise pour que je vienne, je n’aime pas déranger."
  • "Une fois, l’équipe Touline a fait une fête. C’était très bien. Tu vois beaucoup de monde, y compris des personnes que tu ne connais pas, donc tu fais connaissance."

ARTICLES EN LIEN :

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.