Suivez en direct l'hommage d'Apprentis d'Auteuil au père Daniel Brottier !

Suivez en direct l'hommage d'Apprentis d'Auteuil au père Daniel Brottier !

Partager ce contenu sur :

Le 30 septembre, la Semaine thérésienne organisée par Apprentis d'Auteuil s'ouvre sur une messe solennelle présidée par Mgr Jean-Pierre Batut, évêque de Blois, durant laquelle le nouveau tombeau du bienheureux Daniel Brottier sera béni. Elle est suivie d'un hommage civil et militaire. Suivez la cérémonie en direct, sur votre ordinateur ou votre smartphone !

La Semaine thérésienne organisée par Apprentis d'Auteuil s'ouvre le 30 septembre sur des festivités consacrées au bienheureux Daniel Brottier.

À 16h30, une messe solennelle  célébrée par Mgr Batut, évêque de Blois, au cours de laquelle le nouveau tombeau sera béni.

À 18h, un hommage civil et militaire. Pendant ce temps, seront évoquées différentes étapes de la vie du père Daniel Brottier : son enfance, près de Blois, ses années au Sénégal, son engagement d'aumônier volontaire pendant la Grande Guerre, au terme de laquelle il fondera l'Union nationale des combattants avec Georges Clémenceau, sa nomination à la tête de la fondation Les Orphelins Apprentis d'Auteuil en 1923, et ce, jusqu'en 1936. Cet hommage sera l'occasion de souligner son charisme et son héritage.

Suivez les cérémonies en direct, sur votre ordinateur ou votre smartphone, en cliquant sur les liens ci-dessous :

Après des mois de fermeture dus aux travaux d’aménagement et à la crise sanitaire, la chapelle Sainte-Thérèse a rouvert ses portes en juin dernier. Premier sanctuaire thérésien en France, la chapelle est intimement liée à l’histoire d'Apprentis d'Auteuil et de son refondateur, le bienheureux Daniel Brottier.
Selon son souhait, à sa mort en 1936, son tombeau est placé dans la chapelle, au pied de la verrière de Notre Dame de la Première communion, pour laquelle il a une grande dévotion. « Sa tombe se trouvait dans un espace réduit, dans l’ombre, explique le père Louis Cesbron, chapelain. Avec ce nouveau tombeau surélevé, nous voulons lui redonner de la visibilité, le faire redécouvrir aux pèlerins et aux visiteurs. »
Aujourd’hui, les trois figures tutélaires d’Apprentis d’Auteuil se trouvent en bonne place dans la chapelle : à l’entrée, l’abbé Roussel, qui créa l’Œuvre en 1866, sainte Thérèse et son reliquaire dans le transept gauche, le bienheureux Daniel Brottier dans le transept droit. Les travaux entrepris depuis janvier 2020 grâce à la générosité des donateurs, mettent en valeur le chœur et la nef, avec un éclairage adapté et des bancs qui invitent au recueillement. 
Le père Brottier repose dans un tombeau blanc nimbé de lumière, un bloc de pierre simple, sans sculpture ni  décor,  "Nous avons cherché à être fidèle à ce que le père Brottier a été, tout en répondant aux attentes spirituelles des pèlerins d'aujourd'hui," précise Marie-Noëlle Dumont, responsable des archives historiques et membre de l'équipe projet.

Homme de foi et d'action

Le père Daniel Brottier, prêtre de la congrégation du Saint-Esprit, missionnaire au Sénégal puis aumônier volontaire durant la guerre 14-18, prend la direction des Orphelins Apprentis d’Auteuil en 1923 dans un contexte encore marqué par la guerre. Son premier acte de directeur est de décider la construction d’une chapelle dédiée à Thérèse de Lisieux, sous la protection de laquelle il a été placé durant la guerre 14-18. Revenu indemne du front, cet homme de foi autant que d’action souhaite rendre hommage à la jeune carmélite. 
Parallèlement, le père Brottier s’attelle à sa tâche, travaillant sans relâche. Le père Louis Cesbron raconte : « Il est littéralement venu sauver l’Œuvre. À son arrivée, les coffres sont vides. Le père Brottier remarque aussi des jeunes aux vêtements usés, des assiettes peu remplies… Il va s’employer à leur redonner leur dignité, à faire changer le regard porté sur eux. Il déploie une pédagogie positive pour que ces enfants se rebâtissent, eux qui ont subi le traumatisme du deuil ou de l’abandon. »
Doué d’un talent pour la communication, le père Brottier met en œuvre tous les moyens de l’époque pour faire connaître la fondation, ses missions, et développer son action. Épuisé par le travail et la maladie, il s’éteint le 28 février 1936. Il sera béatifié par le pape Jean-Paul II en 1984.

LE PÈRE DANIEL BROTTIER EN QUELQUES DATES

  • 1876 : naissance à la Ferté-Saint-Cyr
  • 1899 : ordination à Blois
  • 1902 : entrée au noviciat de la congrégation des pères du Saint-Esprit
  • 1903 : profession religieuse, arrivée à Saint-Louis du Sénégal en tant que second vicaire
  • 1914 : devient aumônier militaire volontaire durant toute la durée de la guerre
  • 1918 : fonde l'Union nationale des combattants (UNC) avec Georges Clémenceau
  • 1923 : devient directeur général des Orphelins Apprentis d'Auteuil, lance une souscription pour faire bâtir une chapelle dédiée à Thérèse de Lisieux au 40 rue Jean de La Fontaine à Paris
  • 1929 : obtient la reconnaissance d'utilité publique pour la fondation
  • 1936 : décès à 59 ans
  • 1984 : béatifié par le pape Jean-Paul II le 25 novembre
  • 2020 : messe et cérémonie civile militaire le 30 septembre à la chapelle Sainte-Thérèse
La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.