20 novembre 2019 : les droits de l'enfant fêtent leurs 30 ans !

20 novembre 2019 : les droits de l'enfant fêtent leurs 30 ans !

Partager ce contenu sur :

Il y a 30 ans, la majorité des pays ratifiaient la Convention internationale des droits de l’enfant. De nombreux événements festifs ont ponctué la journée anniversaire du 20 novembre, marquée par la volonté de faire enfin appliquer pleinement les droits de l’enfant. Beaucoup reste à faire, y compris en France…

 30 ans ont passé depuis le 20 novembre 1989, date de la Convention internationale des Droits de l’enfant (CIDE). L’occasion de se pencher sur leur avancée. Sont-ils connus ? Appliqués ? Quels sont les freins ? Le travail à accomplir pour que ces droits soient enfin mis en œuvre est encore immense….
Fait unique, une trentaine d’associations et d’ONG - dont Apprentis d’Auteuil - se sont rassemblées cette année au sein de la Dynamique « De la Convention aux Actes », avec pour ambition d’infléchir la politique nationale de la France et son action de coopération internationale dans ce domaine.

Des propositions pour faire avancer les droits de l'enfant


Les « Actes », fruit de leur travail de concertation et de consultation, ont été présentés au monde politique et à tous les décideurs le 20 novembre, lors de la journée anniversaire. Le document liste 12 recommandations regroupées en huit domaines : la gouvernance, l’éducation, l’environnement, la justice, la participation, la précarité, la protection et la santé. La part belle est donnée à la parole des enfants.

Quelques exemples d’actes : la France renforce la spécificité de la justice des enfants notamment en garantissant la primauté de l’éducatif sur le répressif ; la France assure que la parole de l’enfant est entendue, prise en compte et respectée dans tous ses temps de vie ; la France met en place une politique intégrée de prévention des violences de tous types faites aux enfants. Véritable interpellation en direction de tous les décideurs, un mot d’ordre ponctue les propositions : « Et maintenant, à vous d’agir ! »

L’Unesco fête les droits de l’enfant

La journée de fête a été marquée de nombreux événements symboliques.
A l’Unesco, le matin : des enfants issus de la consultation nationale du Défenseur des droits Jacques Toubon « J’ai des droits, entends-moi », ont partagé leurs propositions avec des personnalités issues du monde politique et associatif, des experts, des acteurs engagés auprès de la jeunesse. Parmi eux les enfants consultés via des organismes jeunesse, certains sont accueillis à Apprentis d’Auteuil, en particulier à l’école primaire Pier Giorgio Frassati, au Vésinet, et au Service d’accueil de jour éducatif (SAJE) Janusz Korczak à Paris.
L’après-midi, les enfants – dont trois petits du SAJE Janusz Korczak, accompagnés de leur éducatrice, Henriette Didon - ont participé à des ateliers sur la santé, la justice des mineurs, la famille...

À chacun d’agir !

En fin de journée, la fête s'est poursuivie au Théâtre du Merveilleux (ancien musée des Arts forains situé à Bercy, dans le 12e arrondissement de Paris) dans le cadre de la Dynamique « de la Convention aux Actes ! ». Les jeunes (dont des collégiens de Saint-Pie X (Domont) et de Saint-Jean (Sannois) ont suivi un parcours pédagogique sur les droits. La soirée s’est ouvert par un concert du chœur gospel d’Apprentis d’Auteuil Family One.
À partir de 20 heures, des organisations membres de la Dynamique ont remis aux politiques et aux élus présents les « Actes », des propositions qu'elles ont construites. Nicolas Truelle, directeur général d’Apprentis d’Auteuil, a remis l’Acte sur l’Éducation.

La CIDE : ils en parlent !

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.