L'Europe : une ouverture pour les jeunes

L'Europe : une ouverture pour les jeunes

Partager ce contenu sur :

Depuis le 1er janvier, la France préside le Conseil de l'Union européenne. En juin, elle passera le relais à la République tchèque. Un pays où des jeunes accompagnés par des adultes du lycée professionnel Notre-Dame (Saint-Maurice-Saint-Germain, 28) ont effectué un stage Erasmus +. Pour développer leurs savoirs en boulangerie-pâtisserie, s’ouvrir aux autres et, pourquoi pas, envisager leur avenir en Europe.

« Franchement, ces quatre semaines de stage à Prague sont passées beaucoup trop vite, s’exclame Gaëlle, 18 ans, en terminale au lycée professionnel Notre-Dame. J’aurais aimé rester plus longtemps pour découvrir la ville, tester de nouvelles façons de faire la boulangerie-pâtisserie. Rencontrer aussi d’autres jeunes et me sentir de plus en plus autonome. » 

Avec ses mots, Gaëlle résume parfaitement l’objectif du programme européen Erasmus + : permettre à des jeunes de séjourner à l’étranger pour approfondir leurs connaissances, développer leurs compétences et accroître leur employabilité. Treize jeunes en deuxième année de CAP boulangerie-pâtisserie ou en terminale bac professionnel boulangerie-pâtisserie sont ainsi partis pour Prague, avec huit professeurs et le directeur du lycée.
« En leur proposant ce stage, nous savions qu’ils allaient se donner à fond, se montrer responsables, reconnaît Bastien Thirouard, professeur de boulangerie. Mais à Prague, dans les entreprises où ils travaillaient comme dans les sorties culturelles proposées et nos temps partagés, chacun avec sa personnalité, ses humeurs, son humour, a révélé son humanité. Hors du cadre scolaire, loin des proches, dans un premier voyage, pour la plupart, hors des frontières et une première expérience à l’étranger. » 

Transmettre et recevoir

Dans une boulangerie artisanale tchèque comme dans une boulangerie tenue par des Français, un salon de thé ou encore les cuisines d’un hôtel, les jeunes se sont retrouvés seuls ou en binômes à travailler, à se faire comprendre en français, en anglais, avec quelques mots tchèques. « Après ce stage, c’est clair pour moi : je veux devenir boulanger, confie Anthony, 18 ans, en terminale. Je suis plus sût de moi, plus sociable aussi. Je me suis donné à fond et j’ai tout voulu comprendre. Je ne regrette rien. Je conseille fortement à tous les jeunes de faire un stage à l’étranger, de voyager pour découvrir des merveilles comme la vieille ville de Prague ou assister un spectacle de chant lyrique totalement inattendu pour moi. »
De son côté, Gaëlle a particulièrement apprécié le pont Charles, l’horloge astronomique, la bonne ambiance du cœur de la ville. Dans la boulangerie-pâtisserie-bistrot où elle a effectué son stage, elle a préparé des entremets, des meringues, des charlottes. « Même si les pâtissiers étaient à mes côtés au cas où, tous m’ont fait confiance, souligne-t-elle. J’ai énormément progressé. J’ai aussi réalisé des trdelniks, les pâtisseries croustillantes, spécialités de la République tchèque. » 

« En quatre semaines, les garçons et filles du lycée professionnel ont saisi l’opportunité d’exporter leurs talents et leur savoir-faire. Ils ont aussi partagé la tradition française de la boulangerie-pâtisserie reconnue dans le monde entier, conclut Sébastien Kinnaer, directeur du lycée professionnel. En allant voir en Europe ce qui faisait, ils se sont enrichis professionnellement, culturellement, humainement. Ils se sont affirmés, transformés, construits. Ils ont découvert ou redécouvert une image positive d’eux-mêmes. Et se sont ouverts au monde. Avec l’idée et l’envie pourquoi pas, quels que soient les a priori, les difficultés, le parcours de chacun, de faire carrière, de réussir au-delà des frontières.
Cette expérience hors du commun s’est révélée extraordinaire pour les jeunes. Ils ont pris conscience et nous ont fait prendre conscience que nous pouvions, ensemble, sauver l’avenir et oser l’international, oser l’Europe ! » 

Erasmus + : un programme d’actions et d’activités en Europe

Programme européen pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport, Erasmus + offre aux étudiants, stagiaires, élèves, apprentis, enseignants, formateurs, etc. la possibilité de séjourner (études, stages) à l’étranger pour approfondir leurs connaissances, développer leurs compétences et accroître leur employabilité.
Apprentis d'Auteuil met en œuvre des projets européens - Leonardo et Erasmus + - à destination des jeunes en formation professionnelle et des adultes qui les accompagnent depuis plus de vingt-cinq ans. Tous les ans, plus de 220 jeunes en bénéficient en Allemagne, Angleterre, Espagne, Finlande, Italie, etc.
En janvier 2022, Apprentis d’Auteuil a reçu le label « Bonne pratique » pour la qualité de ses projets Erasmus + (enseignement et formations professionnels). 

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.