Education et scolarité
09 mars 2021

Des collégiens s’initient à la programmation informatique

Depuis la dernière rentrée, une section codage offre à une vingtaine d'élèves volontaires du collège Saint-Paul, situé à dix minutes d’Albertville, en Savoie, l'occasion de s’initier à la programmation informatique. Découverte.

13 h 30, collège Saint-Paul, Saint-Paul-sur-Isère, Savoie. Installé dans un espace convivial favorisant la créativité, l'atelier de codage se termine pour une vingtaine d’élèves, tous niveaux confondus. "J’aime beaucoup ce temps de la semaine, s’enthousiasme Baptiste, 11 ans, en classe de sixième. S’initier au code, c’est amusant. En plus, on progresse en anglais, on apprend à se débrouiller et on peut s’entraîner en dehors des heures d’atelier."

Accéder à une culture informatique

Baptiste, 11 ans, en classe de sixième, un élève ravi d'avoir intégré la section codage du collège Saint-Paul.

Même écho chez Jade, 13 ans. "Le codage, c’est vraiment mon truc ! Je suis curieuse de nature et j’adore résoudre les problèmes. En plus, l’ambiance est bonne, le groupe est soudé. Chacun avance à son rythme. Je conseillerais à tout le monde d’essayer, à condition d’avoir des notions d’anglais et un minimum de logique et de mémoire." 
Cette section codage, baptisée «Développeurs de demain», propose aux élèves de s’initier à la programmation informatique, clé pour développer des logiciels, créer des pages Internet ou des jeux vidéo. Elle leur permet d’acquérir la maitrise des systèmes d’information (Windows, MacOS, Linux) et l’usage d’un large panel de langages de programmation (Java, PHP, Python). Le programme s'étend de la découverte de la programmation graphique à la réalisation de projets industriels en relation avec des sociétés locales.
"En plus des notions obligatoires désormais dispensées dans le cadre du programme scolaire en techno et en maths, les adolescents ont tout intérêt à se forger une culture numérique dès leur entrée au collège, souligne Mickael Vannereau, professeur de technologie, un des deux enseignants en charge de la section. C’est à nos yeux un atout pour leur avenir. Ce cursus déployé sur quatre ans leur permet aussi d’aller de l’avant, et pour certains, de trouver du sens à leurs apprentissages, quel que soit leur niveau !"

Une certification reconnue dans l'industrie

Des séances d'informatique vivantes et productives. Ici, autour de Mickaël Vannereau, professeur de techno.

"Coder, renchérit son collègue Frédéric Artru, à la fois prof de maths dans l'établissement et développeur indépendant, c’est aussi apprendre à construire quelque chose de concret avec son intelligence. Cela développe la rigueur, le goût de l’effort et la curiosité."  
Sans oublier la persévérance. Le codage fait de l’erreur une étape du processus d’apprentissage. "Pour apprendre à coder, il faut sans cesse recommencer et accepter de se tromper. Au fil des séances, les jeunes osent et n’ont plus peur de l’échec !" 
Validé par des badges numériques de certification reconnus dans l'industrie, attestant du sérieux et des connaissances acquises durant la formation, le cursus est dispensé deux heures par semaine à des élèves motivés.

Un collège en pointe

Jade, 13 ans, une autre élève passionnée d'informatique.

Il facilite, du coup, l'accès, pour les jeunes intéressés, à des formations numériques post collège, comme le bac pro Systèmes numériques ou certaines écoles de programmation. Sans oublier l'enseignement obligatoire des Sciences numériques et technologie du lycée général, au programme de la classe de seconde depuis la rentrée 2019, dans le cadre de la réforme du bac.
Confrontés aux dérives d’internet et formés à anticiper les problématiques, les élèves de la section  deviennent peu à peu formateurs de leurs pairs dans l’utilisation responsable des outils numériques. "Ils jouent le jeu. Nous sommes surpris par l’évolution et la cohésion du groupe", concluent les deux enseignants.
Une aubaine pour le collège Saint-Paul, déjà en pointe en matière de pédagogie numérique au sein d’Apprentis d’Auteuil, dont les établissements commencent à s’ouvrir à ces méthodes. Des partenariats avec des écoles de programmation sont envisagés pour la prochaine rentrée. La formation est financée par HCL Technologies, spécialiste de l’accompagnement d’entreprises dans leurs projets et transformations technologiques.

LE CODAGE AU MENU DES PROGRAMMES DU COLLEGE
  • À l’instar de nombreux pays comme les États-Unis, l’Angleterre ou l’Allemagne, la France a choisi d’inscrire le codage informatique dans les programmes scolaires du collège depuis septembre 2016. 
  • Cet apprentissage, dispensé en cours de technologie et de mathématiques, permet aux élèves d’appréhender les subtilités de l’algorithmique et sa conception, c’est-à-dire les règles et les techniques qui la composent.
  • Il fait l'objet d'au moins un exercice (d'algorithmique et de programmation) dans l'épreuve de mathématiques du brevet des collèges.
Pour en savoir plushttps://eduscol.education.fr/721/cadre-de-reference-des-competences-numeriques