Apprentis d'Auteuil à l'écoute des familles

Apprentis d'Auteuil à l'écoute des familles

Partager ce contenu sur :

La plateforme d'écoute téléphonique d'Apprentis d'Auteuil poursuit son accompagnement des familles en cette période de confinement lié au Covid-19. Des familles qui rencontrent des difficultés exacerbées par la grande promiscuité qu'elles vivent actuellement au sein des logements, explique Marie-Dominique Pradines, sa directrice. La plateforme Ecoute infos familles est joignable au 01 81 89 09 50 du lundi au vendredi.

Quels services propose Ecoute infos familles  ?

Ecoute infos familles (EIF) est une plateforme téléphonique d'Apprentis d'Auteuil animée par des professionnels (éducateurs, psychologues) qui accompagnent toute l'année des familles qui rencontrent des difficultés comportementales, relationnelles, éducatives ou scolaires avec un enfant ou un adolescent.

Dans ce contexte de confinement lié au Covid-19, quels types d'appels recevez-vous  ?

La première semaine, nous avons eu des appels pour des propositions de bénévolat. Comme par exemple ce policier-éducateur sportif qui proposait ses services pour nos établissements qui sont encore ouverts. Nous avons eu aussi des parents qui nous ont appelés et qui étaient très inquiets suite à la fugue de leur enfant au moment de la mise en place du confinement. Ils ne savaient pas où se trouvait leur enfant. Nous leur avons conseillé d'aller déclarer la fugue au commissariat et de se renseigner auprès du réseau des amis de leur enfant qui pouvaient avoir reçu des nouvelles.

Depuis la nature des appels a-t-elle changé  ?

Oui effectivement. Depuis nos appels tournent beaucoup plus autour des problématiques posées par le confinement. Le fait que les parents se retrouvent 24h/24 avec leurs enfants, parfois dans de petits logements, leur posent de nombreuses difficultés. Il y a une recrudescence des violences intrafamiliales entre parents et enfants. Il y a un vrai problème de promiscuité pour des familles qui se retrouvent parfois avec deux ou trois enfants dans un deux pièces. Tous les moments de la vie quotidienne peuvent devenir conflictuels. Les parents sont aussi en conflit quant au choix éducatif de l'autre parent qu'ils ne connaissent pas forcément lorsque les deux parents travaillent et qu'ils découvrent à la faveur de ce confinement forcé. Nous sommes aussi saisis par des parents séparés qui ne peuvent pas suivre les modalités habituelles de la garde alternée. Enfin, nous avons aussi des appels de parents solos qui se retrouvent en tête-à-tête avec leurs enfants et qui sont épuisés.

Quels conseils peut-on leur donner  ?

Le premier conseil est de trouver un lieu où les parents peuvent parler car on sait que le dialogue est le meilleur moyen de régler les conflits. Ces parents peuvent aussi se tourner vers une plateforme téléphonique comme la nôtre ou appeler un tiers (un membre de la famille, un ami...). Le fait d'appeler permet aux parents de faire "un pas de côté", de voir la situation de la famille avec un peu de recul, d'échanger avec quelqu'un qui est neutre, de dire les choses sans se sentir jugés.

Deuxième conseil  ?

Essayer de recréer le cadre de vie le plus normal possible avec des rythmes de vie qui vont permettre aux enfants de ne pas perdre leurs repères en alternant des temps scolaires et des temps de détente. Il faut aussi privilégier des temps qui permettent aux membres d'une même famille de se retrouver, par exemple, autour des repas. On peut aussi mettre en place des ateliers cuisine ou dessin. En complément de ces temps collectifs, il faut aussi que chacun, enfant ou adultes, puisse se retrouver seul, sans être dérangé par les autres, pour préserver l'intimité de chacun. Globalement, il faut parvenir à redonner du sens aux activités pour redonner du sens à cette nouvelle vie que chacun doit reconstruire.

Que faire vis-à-vis de l'utilisation des réseaux sociaux et des écrans par les enfants  ?

En cette période exceptionnelle, les réseaux sociaux permettent à chacun de rester en lien avec sa communauté. C'est donc un moyen de communication qu'il faut maintenir, mais tout en cadrant le temps passé devant. On peut par exemple donner un "crédit temps" à chacun (à adapter en fonction de l'âge des enfants) surtout s'il n'y a qu'un seul ordinateur au sein de la famille et le noter sur un tableau. C'est important qu'il y ait des règles communes et que tout le monde y adhère. 

Que faut-il dire aux enfants qui sont inquiets par la situation actuelle ?

Les repas peuvent être des moments de parole très utiles. On peut y parler de l'actualité, dire qu'en Chine la situation s'améliore, que le confinement nous coûte mais qu'il peut sauver des vies, etc. Il ne faut pas être catastrophiste et éviter regarder le journal télévisé avec des petits car les enfants sont des "éponges". Si nous sommes complètement angoissés, nous transmettons cette anxiété à nos enfants. Dans cette période un peu difficile, il faut essayer de rester le plus positif possible. Savoir mettre un cadre tout en restant souple dans cette période exceptionnelle. Et ne pas oublier que si la situation est compliquée pour les parents, elle l'est aussi pour les enfants. 

Comment joindre Ecoute infos familles ?

Ecoute infos familles (EIF) est ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 18 h. Vous pouvez contacter EIF au 01 81 89 09 50 ou par mail : eif@apprentis-auteuil.org

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.