Enfant sur la plage en sortie à la mer
Accompagnement des parents
20 juillet 2023

La belle journée des familles à la mer

Le droit aux loisirs et au repos, inscrit dans la convention des droits de l'enfant, est particulièrement méconnu, et pourtant, essentiel à la construction et à l'épanouissement des jeunes. Au Havre, ce sont environ 80 enfants et leurs parents, qui n’ont pas tous la chance de partir en vacances, qui ont bénéficié le 13 juillet d’une sortie à la mer. Une première pour ces bénéficiaires de trois Maisons des familles du Havre, de Rouen et d’Ermont, en région parisienne, coportées par Apprentis d’Auteuil et le Secours catholique.
Reportage de Laure Naimski.

10h30

« Bienvenue les enfants ! Hip hip hip hourra ! » s’exclament en chœur les familles qui ont formé une haie d’honneur dans la cour de la Maison des familles (MDF) au Havre pour fêter l’arrivée des enfants et des parents venus de celle de Rouen. Ils sont une vingtaine à avoir pris le train, emmenés par la responsable et une éducatrice. Et ne cachent pas leur émotion devant un tel comité d’accueil clôturé par une ola orchestrée par les responsables au Havre.
La cinquantaine de participants des deux Maisons réunies pour passer une journée à la mer, s’apprêtent à réserver le même accueil aux familles de la MDF d’Ermont-Eaubonne dont l’arrivée en car est retardée. « Cette journée est à la fois une sortie et une ouverture, souligne Christine Delaporte, vice-présidente de la MDF de Rouen. Des mamans, parmi les plus fragiles, ne se sentent pas autorisées à avoir de loisirs. Or, c’est un droit pour tous. En outre, de nombreuses mères qui élèvent seules leurs enfants sont confrontées à la solitude. Aujourd’hui, c’est merveilleux qu’elles puissent s’ouvrir au monde et sortir de leur cocon ». Un papa, le seul, est venu de Rouen avec ses enfants et sa femme, mais en ce jour de semaine la plupart des pères travaillent.

Jeunes et familles accueillies
L'accueil des participants à la journée au Havre. © Anne Langlois/Apprentis d'Auteuil

11h30
Alors que la cinquantaine de Franciliens rejoindra les autres familles directement sur la plage, celles du Havre et de Rouen empruntent le tramway pour s’y rendre. Le ciel vire au gris souris, le vent se lève, obligeant à faire tenir les nappes du pique-nique avec les galets de la plage. Les Franciliens arrivent enfin, emmenés par Gilles Lesueur, responsable de la MDF d’Ermont-Eaubonne. Applaudissements, embrassades et ola. Tandis qu’à l’horizon, c’est une autre vague qui gonfle. « Ma parole, c’est une tornade ! » s’exclame une maman. Un violent orage s’abat sur la plage. Tout le monde s’entraide pour porter les plus petits et transporter les poussettes coincées dans les galets jusqu’à un kiosque où les familles trouvent refuge. Elles conservent optimisme et bonne humeur et lient plus facilement connaissance sous ces quelques mètres carrés d’aire de pique-nique improvisé. « C’est la première fois que nous venons au Havre pour une sortie comme celle-ci avec d’autres Maisons. C’est formidable de pouvoir se rencontrer dans cet esprit de groupe », confie Gilles Lesueur.
 

Enfants sur la plage devant la mer au Havre
Le temps vire au gris, bientôt les familles se rapatrieront sous un abri pour le pique-nique. © Anne Langlois/Apprentis d'Auteuil

Parmi les participants, de nombreuses fratries, une majorité d’enfants de trois mois à dix ans et quelques ados. « Des familles n’ont pas pu nous rejoindre, car elles devaient se rendre à la distribution de la banque alimentaire, avancée d’un jour en raison du 14 juillet », remarque Delphine O’Neill, coordinatrice des MDF à Apprentis d’Auteuil, présente à cette sortie. « Le partage entre Maisons était au cœur de ce projet », souligne-t-elle.
Sandwich en main, Sarah, 15 ans, savoure cette journée à la mer. « Après la pluie, je vais aller nager. » Havraise, Zeinaba est venue avec ses trois enfants et son neveu. « C’est un moment convivial pendant les vacances d’été, confie-t-elle. Nous en profitons car nous n’avons pas les moyens de partir en vacances. »

Enfants et maman devant la mer
Le bonheur d'une éclairicie © Anne Langlois/Apprentis d'Auteuil

La pluie cesse et les plus petits en profitent pour filer vers une aire de jeux sous la surveillance des adultes. « Cette journée fait beaucoup de bien pour les familles qui sont isolées, explique Rosalie, qui vient de la MDF de Rouen avec ses trois enfants. Aujourd’hui, il y a beaucoup de chaleur humaine, d’amour et de partage. » « Ça permet de se regrouper avec d’autres familles, de se rencontrer, de discuter, de sortir de la routine habituelle », rebondit Sonia, Havraise, accompagnée de ses deux enfants. « Ce pique-nique a été un beau moment de partage de nos différentes cultures, talents et savoir-faire », confie Alix, venue de Rouen avec sa fille.  « Ça change d’air », renchérit Nathalie. « Si tu te sens seule, tu peux aller à la MDF pour retrouver d’autres familles. C’est comme une deuxième maison ou une deuxième famille. Ça fait du bien », conclut Denise, Havraise, accompagnée de ses deux fils et de sa nièce.

Enfant en vacances au Havre
Les enfants profitent de l'aire de jeux © Anne Langlois/Apprentis d'Auteuil

14h30

L’heure est maintenant à la découverte de certains lieux emblématiques du Havre grâce à un parcours urbain à énigmes et par équipes concocté par la Maison du Havre. Première étape à l’église Saint-Joseph, édifice phare de la reconstruction du centre-ville, chef-d’œuvre d’Auguste Perret. Les enfants lèvent la tête pour admirer le clocher qui culmine à 107 mètres. Deuxième étape, la médiathèque située sous Le Volcan d’Oscar Niemeyer. Les mamans havraises qui n’avaient jamais eu l’occasion d’entrer dans les lieux décident de revenir bientôt pour s’inscrire et obtenir ainsi une carte de lecteur pour elles et leurs enfants.

Enfants et familles marchant ensemble en vacances
Le groupe part à la chasse aux trésors du Havre et de ses monuments emblématiques. © Anne Langlois/Apprentis d'Auteuil

16h

Le soleil perce enfin les nuages, les mouettes hurlent de joie et les enfants trempent leurs mollets dans les vagues. Le goûter préparé la veille par les mamans de la MDF du Havre et les bénévoles est pantagruélique : cookies, gâteaux aux pommes, cakes au chocolat... Les mains se tendent. « Il y en aura pour tout le monde ! », rassurent les pâtissières. On se sépare à 17h à regret, après une journée où la chaleur humaine, la solidarité, le partage et la convivialité l’ont emporté sur les frimas. « Pour les mamans, la soirée va être calme. L’air de la mer a fait du bien aux enfants. Ils ne vont pas tarder à s’endormir », conclut Gilles avec une pointe de malice.

Photo de groupe de familles et enfants les mains levées
Une journée au temps mitigé mais au succès indéniable. © Anne Langlois/Apprentis d'Auteuil

Les Maisons des familles

La première Maison des familles a vu le jour en 2009, à Grenoble, grâce à un partenariat avec le Secours Catholique. Depuis, ce programme a essaimé dans de nombreuses villes, en partenariat avec le Secours Catholique et d’autres associations comme ATD Quart-Monde, Caritas, Le Rocher, etc., et le soutien de partenaires institutionnels, financiers et de mécènes.
Aujourd’hui, 22 Maisons des familles, implantées dans des quartiers populaires ou mixtes, sont ouvertes aux familles, qui peuvent y venir sans inscription, de façon libre. Elles proposent des lieux d’échange et de partage, des groupes de parole, des espaces de jeu pour les enfants, des temps d’écoute individuels. Sa dynamique repose sur le partage, la valorisation des expériences parentales, l’entraide. Elles visent à rompre l’isolement des familles et à renforcer leur pouvoir d’agir sur leur propre vie en développant un esprit communautaire, fondé sur la confiance.