Nos actions

Nos actions

Partager ce contenu sur :

Pour permettre aux élèves que nous accompagnons de se construire un projet d'avenir, Apprentis d'Auteuil propose des solutions alliant approche éducative et scolarité. Nos écoles, collèges, lycées et dispositifs spécialisés offrent une réponse complète aux problématiques d'élèves et familles peuvent rencontrer.

Les écoles maternelles et primaires

De 3 à 11 ans, les enfants ont besoin d’un cadre affectif et psychologique stable et stimulant pour  grandir dans toutes les dimensions de leur personne et apprendre à vivre ensemble.

De la maternelle au CM2, Apprentis d’Auteuil développe dans ses écoles une approche éducative globale, respectueuse du rythme de croissance et d’apprentissage  de chaque enfant. L’acquisition des connaissances et des compétences du socle commun (du CP à la fin de la scolarité obligatoire) s’organise autour de parcours personnalisés, de regroupements par niveau de compétences ou de projets artistiques, culturels ou sportifs riches de sens et d’intérêt pour l’épanouissement et la socialisation des enfants.

La maîtrise du langage

La maîtrise du langage, tant à l’oral qu’à l’écrit, étant déterminante pour les apprentissages autant que pour la socialisation, une attention particulière est apportée à son développement dès la maternelle et sur l’ensemble des années primaires dans les écoles de la fondation.

Les approches sont diverses pour développer le plaisir de dire et de lire : activités ludiques, renforcement du pouvoir d’évocation par le recours à l’image, l’expression artistique,  utilisation de tablettes numériques, multiplication des possibilités d’échanges verbaux entre pairs et intergénérationnels, accompagnement de marraines de lecture.

L'école Joie de vivre (Strasbourg) : la pédagogie du père Faure

Le centre éducatif Tahaddi au Liban

Depuis 6 ans, Apprentis d’Auteuil soutient l'association Tahaddi dans le développement de ses centres médicaux et éducatifs à destination des populations les plus défavorisées de la banlieue sud de Beyrouth.

La mission du CET (Centre Educatif Tahaddi) depuis 1996 est de développer les capacités d’apprentissage et d’intégration des enfants exclus de la société pour des raisons économiques et sociales dans la banlieue sud de Beyrouth au Liban. Il accueille depuis 2012 des réfugiés syriens venus par milliers dans le quartier.

Le CET propose :

  • Un accueil des enfants non scolarisés du quartier pour une formation de type scolaire mais adaptée aux besoins pédagogiques et éducatifs spécifiques des enfants
  • Des activités de soutien scolaire et d’alphabétisation pour les enfants et les adultes du quartier
  • Des activités psychopédagogiques
  • Un service social pour l’orientation professionnelle, la formation et le suivi des enfants du centre

La crise syrienne a engendré un développement des programmes puisque la population d'origine syrienne qui bénéficie des services de Tahaddi représente maintenant plus de 50% des bénéficiaires. L’ONG veille à ce que l’aide et les services soient équitablement distribués entre les communautés afin de préserver un équilibre et la paix entre elles.

Les collèges

C’est au collège que les jeunes acquièrent les connaissances et compétences premières indispensables à leur formation future et préparent leur orientation. Le collège est aussi un lieu privilégié de formation de la personne et du futur citoyen. Apprentis d’Auteuil en fait une priorité.
L’accent est mis sur l’accompagnement des élèves lors de la transition délicate du passage de l’école primaire au collège, période souvent difficile pour ceux qui sont le plus fragilisés. De même, la fondation veille à préparer chaque jeune à la suite du collège et à bâtir avec lui son projet de formation future.
Apprentis d’Auteuil comptent une vingtaine de collèges. La scolarité peut le plus souvent y être jumelée avec un hébergement et un accompagnement au sein d’un internat éducatif et scolaire.

L’acquisition du "socle commun des compétences et connaissances"

C’est le cadre de référence qui présente ce que tout élève de France doit savoir et maîtriser à la fin de la scolarité obligatoire. Le socle s’organise en sept grandes compétences :

  • la maîtrise de la langue française,
  • la pratique d’une langue vivante étrangère,
  • les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique,
  • la maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication,
  • la culture humaniste,
  • les compétences sociales et civiques,
  • l’autonomie et l’initiative.

À Apprentis d’Auteuil, tout est mis en œuvre pour permettre l’acquisition de ces compétences. Après avoir repéré ses acquis, l’équipe enseignante fixe des objectifs pédagogiques à chaque élève en fonction de ses besoins et de son rythme et met en place les moyens adaptés. Pédagogie de projet, travail en atelier, par groupe de compétence, ateliers créatifs et culturels, stage, sport… permettent à chacun de découvrir et développer ses talents.

La préparation aux diplômes

La préparation aux DNB (diplôme national du brevet) et au CFG (certificat de formation générale) pour les élèves les plus en difficulté fait partie des objectifs des collèges d’Apprentis d’Auteuil.

L’internat

Le cadre est très important pour que le jeune se concentre sur ses apprentissages et approfondisse son projet de formation. À ce titre, l’internat peut représenter une solution adaptée à des situations familiales difficiles ou à des problèmes de décrochage scolaire. À Apprentis d’Auteuil, la scolarité en collège peut être jumelée avec un hébergement et un accompagnement au sein de l’internat éducatif et scolaire du collège.

Découverte du monde professionnel

Aux collégiens qui envisagent de se former à un métier, Apprentis d’Auteuil propose des alternatives à la classe de 3e  traditionnelle pour leur permettre de découvrir le monde professionnel et la formation qui leur convient.

Actions contre l’exclusion scolaire

Pour les jeunes déscolarisés ou qui risquent de sortir du système, Apprentis d’Auteuil met en place, dans le cadre de ses collèges, des solutions permettant de les faire revenir dans un cursus scolaire normal, tout en intégrant repères et codes sociaux.

Les lycées

Apprentis d’Auteuil propose aux jeunes une formation et la préparation à un diplôme au sein de ses lycées professionnels, d’enseignement général et technologique ou agricoles. Cette offre complète rend possible une grande variété de parcours, de la classe de 4e agricole jusqu’au brevet de technicien supérieur (BTS).

Lycées professionnels (LP) / Lycées professionnels agricoles (LPA) et lycées horticoles et paysagers (LHP)

  • Accessible après une 3e de collège
  • Préparation aux certificats d’aptitude professionnelle (CAP), mention complémentaire ou encore baccalauréat professionnel

Les lycées professionnels d’Apprentis d’Auteuil ont pour mission d’assurer des formations professionnelles par voie scolaire. Ils préparent aux diplômes suivants : certificat d’aptitude professionnelle (CAP), mention complémentaire et baccalauréat professionnel.

En LP, les enseignements technologiques et professionnels représentent une grande partie du temps d’un élève. Ils sont dispensés sous forme de cours en classe et en atelier. Les matières générales (français, mathématiques, histoire-géographie, sciences, anglais) occupent aussi un place importante.
Les stages en entreprise font partie intégrante de la formation. Ils permettent d’acquérir une expérience professionnelle qui facilite l’insertion du jeune.

Spécificités des lycées professionnels d'Apprentis d'Auteuil :

  • Une valorisation de la place des jeunes et de la pratique de leur métier pour la société
  • Un accompagnement personnalisé organisé selon trois axes : soutien, approfondissement et orientation
  • Un plateau technique de qualité
  • Un réseau de professionnels désireux de soutenir les jeunes
  • Une préparation à l’insertion dans la société à travers l’éducation à la citoyenneté, le conseil de la vie lycéenne, la fonction de délégué de classe
  • Une sensibilisation à la dimension internationale : participation à des chantiers internationaux ou à des échanges européens
  • Un hébergement possible au sein de l’internat éducatif et scolaire du lycée

Lycée professionnel Ste Thérèse (Paris)

Lycées d’enseignement général et technologique (LEGT)

  • Accessibles après une 3e de collège
  • Préparation au baccalauréat général, baccalauréat technologique et brevet de technicien supérieur (BTS)

Les lycées d'enseignement général et technologique d’Apprentis d’Auteuil préparent aux diplômes suivants : baccalauréat général, baccalauréat technologique et brevet de technicien supérieur (BTS). L’objectif est d’inscrire le jeune dans un projet d’études longues (au minimum 2 ans après le bac).

Spécificités des lycées d'enseignement général et technologique d'Apprentis d'Auteuil :

  • Des enseignements d’exploration pour faire découvrir aux élèves  de nouveaux domaines intellectuels et les activités qui y sont associées
  • Un accompagnement personnalisé organisé selon trois axes : soutien, approfondissement et orientation
  • Une préparation à l’insertion dans la société à travers l’éducation à la citoyenneté, le conseil de la vie lycéenne, la fonction de délégué de classe
  • Une sensibilisation à la dimension internationale : participation à des chantiers internationaux ou à des échanges européens
  • Un hébergement possible au sein de l’internat éducatif et scolaire du lycée

L'internat éducatif et scolaire

Apprentis d’Auteuil propose un hébergement et un accompagnement éducatif aux élèves accueillis dans ces établissements scolaires. Les internats éducatifs et scolaires permettent aux jeunes de prendre du recul en cas de difficultés familiales et de se concentrer sur les apprentissages dans de bonnes conditions.

Plus qu’un simple hébergement, l’internat éducatif et scolaire offre aux élèves un véritable cadre de vie. Les éducateurs y suivent à la fois le travail scolaire, l’apprentissage, l’éducation, les temps d’animation et le lien avec la famille. La prise en charge éducative donne de vrais résultats. Les jeunes sont les premiers à apprécier cet encadrement. Ils y viennent pour des raisons diverses : certains habitent tout simplement loin du collège ou du lycée, quand d’autres font face à des difficultés scolaires et familiales.

L’internat propose également, en soirée et le mercredi, des activités (sports collectifs, jeux de société) qui impliquent de respecter des règles, d’être en lien avec les autres adolescents et de construire sa relation aux autres jeunes et adultes.

Agir à nos côtés

Financé à 88% par des fonds privés, c’est-à-dire par vos dons, l'internat est une solution pour pallier les difficultés éducatives ou familiales. Nous avons aujourd'hui besoin de votre soutien pour poursuivre l'accompagnement des jeunes pris en charge dans les internats éducatifs et scolaires.

Vu dans le manifeste "Prendre le Parti des Jeunes"

Mesure #7 : Le renforcement du soutien éducatif et pédagogique dès le plus jeune âge, en particulier dans les zones urbaines et rurales en difficulté. En savoir plus sur cette mesure.

Mesure #8 : Le développement des internats éducatifs et scolaires. En savoir plus sur cette mesure.

En cette année d'élections présidentielles, Apprentis d'Auteuil publie un manifeste intitulé "Prendre le Parti des Jeunes" dans lequel 20 mesures concrètes sont énoncées, en faveur des jeunes et des familles.

Si vous aussi, vous souhaitez faire "changer les choses", votez pour ces mesures sur Jeunesse2017.fr !

Des dispositifs pour préparer la formation et l’insertion professionnelle

Les sections d’enseignement général et professionnel adaptés (SEGPA)

Présentes dans certains établissements, les SEGPA accueillent des élèves présentant des difficultés graves et durables. Les enseignements adaptés ont trois objectifs :

  • la maîtrise des compétences du socle commun,
  • la construction d’un projet de formation
  • et la préparation à l’insertion dans une formation professionnelle diplômante.

"Oublié le cours magistral", précise Franck Ehlinger, conseiller pédagogique. "On privilégie une approche concrète, avec des mises en situation."

Luovi, éducation et apprentissage en Finlande

Depuis 2002, Apprentis d'Auteuil soutient les actions de LUOVI en Finlande et travaille en partenariat étroit avec elle, tant sur des échanges de savoir-faire que des échanges avec des établissements scolaires.

LUOVI accueille et forme près de 2 000 jeunes en grande difficulté d'apprentissage souvent liées à un handicap, et ce, dans des domaines tels que la communication audiovisuelle, les arts graphiques, l’horticulture, l’agriculture, le travail du bois, la cuisine et la restauration.

Les méthodes utilisées par Luovi privilégient l'approche "learning-by-doing" (apprendre en faisant), le développement du pouvoir d'agir et la mise en situation en entreprise, en veillant à fournir à tous les jeunes accompagnés les compétences dont ils ont besoin dans l'avenir. La promotion d'une bonne estime de soi est centrale dans leur accompagnement, pour garantir la construction d'un avenir stable.

Luovi adopte un positionnement intéressant face aux jeunes, fondé sur la responsabilisation. Plusieurs activités sont ainsi proposées pour les aider à devenir autonomes dans leur vie personnelle, comme professionnelle. Les jeunes savent que leur investissement dans la définition et la mise en œuvre de leur projet d’insertion professionnelle est primordial.

Les dispositifs d’initiation aux métiers en alternance (DIMA)

Les DIMA s’adressent à des élèves de 15 ans ou plus, qui souhaitent s’orienter vers l’apprentissage et à qui la fondation propose un parcours personnalisé de remobilisation, très ouvert sur le champ professionnel. Ces dispositifs se situent majoritairement au sein de nos lycées professionnels.

Des dispositifs pour lutter contre le décrochage scolaire

Les ateliers relais

Dans certains collèges d’Apprentis d’Auteuil, des ateliers relais, en partenariat avec des collèges publics ou privés de leur secteur, accueillent de jeunes collégiens susceptibles de décrocher.

Ces ateliers leur proposent une scolarisation adaptée et temporaire pour les remettre à flot tant sur le plan personnel que scolaire. L’objectif est, à terme, que ces jeunes réintègrent un parcours de formation ordinaire dans leur collège d’origine.

L'atelier Osée de Toulouse

L’objectif de cet atelier est la re-scolarisation des jeunes d’âge « collège » ayant des problèmes de comportement et d’absentéisme. Grâce à un cadre structurant, posé par une équipe pluridisciplinaire, ces collégiens reprennent confiance en eux avant de se réinsérer dans un parcours de formation générale, technologique et professionnelle. Douze collégiens sont accueillis pour chaque module de quatre semaines, qui comprend des entretiens individuels, un suivi scolaire, des projets culturels, des projets sportifs… Après leur retour dans leur établissement d’origine, les élèves sont encore suivis pendant deux ans.

Présentation du disposition de lutte contre le décrochage scolaire à Saint-Philippe (92)

Vu dans le manifeste "Prendre le Parti des Jeunes"

Mesure #5 : Une plus grande autonomie financière et pédagogique des établissements scolaires pour permettre le développement des innovations pédagogiques. En savoir plus sur cette mesure.

En cette année d'élections présidentielles, Apprentis d'Auteuil publie un manifeste intitulé "Prendre le Parti des Jeunes" dans lequel 20 mesures concrètes sont énoncées, en faveur des jeunes et des familles.

Si vous aussi, vous souhaitez faire "changer les choses", votez pour cette mesure sur Jeunesse2017.fr !

L’école primaire Pier Giorgio Frassati au Vésinet (78) prévient le décrochage scolaire

Les ateliers éducatifs de prévention

L'atelier éducatif de prévention accueille des jeunes ayant besoin de soutien scolaire tout au long de l’année afin de prévenir un éventuel décrochage. Un suivi scolaire différent y est proposé, avec des supports ludiques ou une approche concrète des mathématiques ou du français afin de susciter à nouveau l’envie d’apprendre chez ces élèves.

L'école des apprentissages à Marseille

Cette innovation pédagogique répond à la demande de l’Education nationale de mettre en œuvre une "école du socle commun" regroupant école et collège pour prévenir l’échec scolaire. Un emploi du temps commun entre écoliers et collégiens favorise les échanges ainsi que la mise en œuvre des séquences d’apprentissage maths / français le matin et de projets transversaux l’après-midi, axés sur l’expression artistique, la culture humaniste et le sport.

Les dispositifs ouverts aux jeunes en situation de handicap

Les Unités localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS)

Plusieurs établissements de la fondation - écoles maternelles, élémentaires, collèges et lycées - disposent d’une classe ULIS. Ce dispositif "ouvert" offre une organisation et des enseignements adaptés à un petit groupe d’enfants présentant les mêmes troubles. En alternant les temps de regroupement et les temps d’inclusion en classe ordinaire, il permet le développement des apprentissages adaptés aux besoins de l’enfant ainsi que ses compétences sociales encouragées.

Les classes d'intégration scolaire (CLIS)

Dans certaines écoles élémentaires de la fondation et exceptionnellement dans des écoles maternelles, existent des CLIS. Des élèves en situation de handicap y sont accueillis avec des temps d’inclusion réguliers dans les autres classes de l’établissement.

A Brazzaville, l’Ecole Spéciale, partenaire d’Apprentis d’Auteuil, est ainsi nommée car elle accueille tous les exclus du système scolaire classique : enfants et jeunes adultes analphabètes, déscolarisés mais également des enfants et jeunes en situation de handicap. Au sein de la section pratique qui les accueille, l'enseignement est fonction de l'âge, du handicap et des capacités de l’enfant ou du jeune. Outre les enseignements de base, une part importante de la formation consiste en l’apprentissage d’une activité manuelle (couture, menuiserie, vannerie…) qui pourra déboucher sur un métier.

L'interculturalité et le vivre ensemble

La participation à des actions internationales, que ce soient des échanges Erasmus+ ou des chantiers de solidarité, fait partie intégrante du projet éducatif d'Apprentis d'Auteuil. La rencontre avec d’autres cultures, langues ou religions permet à chacun de construire son identité, de prendre du recul par rapport à son environnement, d’appréhender le monde qui l’entoure et d’inscrire sa vie dans une histoire. Ces échanges favorisent également - à terme - l’employabilité des jeunes qui ont participé à ces programmes.

Vu dans le manifeste "Prendre le Parti des Jeunes"

Mesure #20 : Le développement des compétences interculturelles pour permettre aux jeunes de devenir des citoyens du monde. En savoir plus sur cette mesure.

En cette année d'élections présidentielles, Apprentis d'Auteuil publie un manifeste intitulé "Prendre le Parti des Jeunes" dans lequel 20 mesures concrètes sont énoncées, en faveur des jeunes et des familles.

Si vous aussi, vous souhaitez faire "changer les choses", votez pour cette mesure sur Jeunesse2017.fr !

L'interculturalité se vit également à travers des projets internationaux comme les Olympiades de l’étude solidaire. Pendant un mois, des jeunes de 7 à 26 ans s’engagent à dédier leurs heures passées en classe au financement de projets éducatifs solidaires destinés aux populations moins favorisées. Pour chaque heure d'étude surveillée réalisée, un euro est versé par les mécènes partenaires de l'opération.

Ce programme permet de sensibiliser les jeunes à l’interculturalité, aux valeurs de solidarité et à l’importance de l’éducation pour tous comme droit fondamental et moteur de développement. Financer un projet concret grâce à son travail scolaire permet aux participants d’appréhender la solidarité internationale dans son quotidien et d’en faire un élément d’apprentissage et de motivation.

Echange franco-béninois

En 2014, dans le cadre d’un chantier de solidarité, 6 jeunes de la Maison d’enfants Ange Gardien de Quillan (11) et une jeune fille de la Maison d’enfants Sant Jordi à Cabestany (66) ont participé à la construction de l’extension d’un internat de jeunes filles à Porto Novo au Bénin lors d’un séjour de 3 semaines. Ce chantier de solidarité faisait suite à deux précédents réalisés avec le même partenaire béninois, l’association d’Aide à la Scolarisation, à la Formation et à l’Insertion d’Enfants Défavorisés.
Dans la continuité de cet échange interculturel, les jeunes français ont accueilli les Béninoises des premiers chantiers pour un nouveau projet en France à Quillan. Tous ensemble, ils ont aménagé les extérieurs de la Maison d’enfants Ange Gardien, pérennisant  ainsi des liens forts entre la France et le Bénin.
Pour les jeunes, ces séjours sont de véritables « accélérateurs de maturité ». Ils leur permettent de s’ouvrir à une dimension de solidarité concrète, de participer à une réussite collective et d’en être fiers. Aux yeux de leurs proches, de leurs encadrants, de leurs parents ils sont valorisés alors qu’ils sont trop souvent confrontés à des situations de difficulté et d’échec. Ces séjours constituent des étapes majeures dans leurs apprentissages et dans la construction de leur personnalité et sont également d’une grande utilité pour nos partenaires.

Apprentis d'Auteuil est une fondation reconnue d'utilité publique, en charge de l'accueil enfant en difficultés et de la protection de l'enfance depuis 150 ans. Pour lutter contre le décrochage scolaire et permettre aux adolescents d'exploiter tout leur potentiel dans les meilleures conditions possibles, différents programmes éducatifs et formations sont mis en place par la fondation Apprenti d'Auteuil . L'aide aux adolescents en difficultés se fait à tous les niveaux, du collège au BTS et via formations professionnelles. Avec collège pour les adolescents difficiles, la fondation offre un lieu privilégié pour former les jeunes, préparer leur orientation et découvrir le monde professionnel (via des alternatives aux 3eme classiques). Au lycée, chaque jeune est libre de suivre le parcours scolaire qui correspond le mieux à ses ambitions et à son parcours, que ce soit dans un lycée d'enseignement général et technologique, professionnels ou agricoles. La scolarité peut se faire avec ou sans hébergement en internat. Des formations professionnelles, apprentissages et autres dispositifs d'insertion professionnelle pour les jeunes sont également disponibles pour apporter une alternative à l'école pour enfants en difficulté et apporter une approche plus professionnalisante aux adolescents. Pour soutenir nos actions pour lutter contre le décrochage scolaire, n'hésitez pas à faire un don. Apprentis d’auteuil – pour l’accueil des enfants en difficultés.