Attention, les petits-enfants arrivent à la maison !

Attention, les petits-enfants arrivent à la maison !

Partager ce contenu sur :

Bientôt les vacances, les petits-enfants débarquent à la maison. Trucs et astuces pour les intéresser, sans se laisser déborder. Des conseils pour les grands-parents, mais aussi les oncles et tantes, cousins et cousines, amis...

1. Place à la découverte mutuelle

Accueillir chez soi ses petits-enfants pendant les vacances, c’est la promesse de grandes joies partagées, de découvertes mutuelles. Mais peut-être aussi de stress ou de la perplexité. Comment les occuper ? Ne vont-ils pas s’ennuyer ? Eux vont vous découvrir dans un autre contexte, celui de votre quotidien, que vous allez leur faire partager. Ils sont curieux, débordent d’énergie. Il est possible de s’organiser pour que ce moment soit aussi enrichissant pour eux que pour vous.

2. Partager avec eux vos activités

Balade à la campagne, dans les parcs alentours… Visite de zoo, d’aquarium, voire d’un monument ou d’un musée, s’il propose un parcours enfant adapté : ils aimeront se promener en votre compagnie et que vous leur fassiez découvrir ce que vous aimez. Pourquoi ne pas leur proposer de jardiner avec vous, d’aller à la pêche, au marché ? Ou de cuisiner ? Par exemple, un gâteau dont vous aurez choisi ensemble la recette. Pensez à une sortie ciné un jour de pluie, à une virée à la bibliothèque. Sortez les albums jeunesse de vos enfants, si vous les avez gardés, et racontez-les à vos petits-enfants !

3. Bricolage à tous les étages

Pour les plus bricoleurs d’entre vous, vous pouvez proposer de réaliser un petit objet en bois, une boîte, une étagère, d’apprendre à réparer un vélo....  Qu’ils soient fille ou garçon, vous pouvez aussi leur apprendre à tricoter, à crocheter, à broder, à coudre une jolie trousse, un sac pour les playmobils ou autres petits jouets… Pensez à la peinture, au découpage, au coloriage, à la pâte à modeler pour les plus petits.

4. Jeux de société ou jeux vidéo ?

Les deux, bien sûr ! Vous pouvez sortir les jeux d’enfance de leurs parents, les initier à des jeux de carte, ou faire ensemble d’interminables parties de Monopoly, de jeu de l’oie, de dames, de petits chevaux… Mais ils seront fiers également de vous montrer leurs jeux vidéo et de vous initier. À vous de fixer des limites de temps devant les écrans.

5. Une plongée dans le passé

Les petits-enfants aimeront regarder les albums de photos et vos films familiaux. C’est l’occasion pour eux de découvrir Papa ou Maman à leur âge. Vous pouvez leur faire découvrir la famille à travers vos archives et partager des anecdotes, élaborer un arbre généalogique.

6. Du calme et du repos

Les enfants ont besoin de jouer tous seuls. Si vous disposez de vieux vêtements ou de déguisements, laissez-les les utiliser à leur guise. Des heures de plaisir, de créativité et d’imagination pour eux en perspective, à travers toutes les histoires qu’ils pourront inventer. Si vous vous sentez fatigués, n’hésitez pas à recourir aux services d’une baby-sitter en fin de journée, pendant une heure par exemple, pour que vous puissiez souffler ou faire une petite course.

7. Piochez des idées

Vous trouverez mille et une idées sur internet, avec des blogs (ex : grand-mercredi.com), des conseils, des astuces pour que ces jours passés ensemble soient un plaisir partagé, consolident votre relation et laissent des souvenirs inoubliables.

À lire :
Grands-parents, le maillon fort, de Béatrice Cooper-Royer et Marie Guyot, éd. Albin Michel
100 activités avec nos petits-enfants, de Gilles Diederichs et Marie-Loup Bérenger, éd. Mango

 

 

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.