Deux jeunes filles dans une serre
Laure et Magali très heureuses d'étudier l'horticulture

Fondation 3 MA’S

Deux jeunes filles dans une serre
Laure et Magali très heureuses d'étudier l'horticulture

La Fondation 3 MA’S est une fondation familiale, dont les fondateurs ont à cœur d’accompagner des jeunes vers une vie accomplie.

Fiche d'identité

Projets annuels soutenus par la fondation

Formation - Insertion

2022

  • Développement de l’employabilité des jeunes grâce à L’Ouvre-boîte (périmètre national) : ce dispositif part du projet entrepreneurial de jeunes de 18 à 30 ans, peu ou pas qualifiés, afin d’en faire un levier de développement des compétences et des savoir-être nécessaires à l’insertion. Le parcours d’accompagnement, souple et adaptable, est d’une durée maximale de 18 mois selon plusieurs phases : structuration du projet, préparation au test de l’activité, test de l’activité et post-sortie.
     
  • Accompagnement à l’insertion professionnelle avec Impact Jeunes (Bouches-du-Rhône) : méthodologie innovante qui se concentre sur tous les jeunes de 13 à 30 ans d’un même quartier des territoires dits « QPV » (quartiers prioritaires relevant de la politique de la ville) ; et ce, quel que soit leur parcours, de bac -5 à bac +5. Pour mener chaque jeune de l’envie à la réussite, l’expérimentation repose sur 3 principaux ingrédients : un périmètre d’action micro à l’échelle d’une cité ou d’un quartier ; un « booster » territorial par quartier qui va à la rencontre des jeunes là où ils se trouvent ; une gouvernance multi-acteurs intégrant les partenaires de chaque territoire, associations et collectivités.
     
  • Accompagnement à l’insertion professionnelle avec Boost (périmètre national) : ce dispositif propose des parcours intégrés et expérimentaux favorisant l'insertion socio-professionnelle des 16-30 ans les plus vulnérables, et sans projet professionnel défini ; afin de les remobiliser et les accompagner dans la construction de leur projet. D’une durée de 3 à 7 mois, le projet intègre le jeune dans un collectif à taille humaine (2 à 6 sessions par an de 6 à 15 jeunes), ce qui lui permet de rompre avec la solitude, d’apprendre à travailler en groupe et développer ses compétences comportementales.
     
  • Accompagnement des sortants de l’ASE à La Touline (périmètre national) : ce dispositif - qui s’adresse à tout jeune de 18 à 25 ans sorti d’un établissement de protection de l’enfance – a vocation à être un service pivot pour travailler en maillage avec tous les acteurs de droit commun. C’est un lieu d’écoute et de rencontres pour et entre jeunes sortants visant à créer du lien et à prévenir la dégradation de leur situation sociale ou professionnelle. La Touline assure, pour les jeunes les plus en difficultés et en demande, un accompagnement personnalisé et renforcé visant à soutenir leurs démarches en vue d’une insertion réussie (emploi, formation, logement, santé) en s’appuyant sur des réseaux d’aides existants.
     
  • Soutien des vocations de jeunes dans les métiers du Service en restauration avec l’Association Jean-Claude Vrinat (périmètre national) : accompagnement pédagogique en renfort de celui des écoles partenaires. Soutien financier à ceux qui, dans un contexte social défavorisé, en auraient besoin pour poursuivre leurs études dans les métiers de l’hôtellerie/restauration. 
     
  • Formation professionnelle en pâtisserie avec l’Ecole du Bayon (Cambodge) : afin de favoriser l’insertion professionnelle de jeunes femmes qui n’ont pas les moyens de poursuivre leurs études, l’école de boulangerie et pâtisserie du Bayon propose une formation professionnelle d’un an (9 mois de cours + 4 mois de stage) alliant enseignements théoriques et pratiques

Accompagnement des parents

2022

  • Réaffirmer le rôle des parents dans les Maisons des familles (périmètre national) : structure dédiée au soutien à la parentalité, ouverte durant de larges plages horaires plusieurs jours de la semaine, proposant un accueil inconditionnel, gratuit et sans rendez-vous. Sur le principe de la libre fréquentation, les parents peuvent s’y rendre avec leurs enfants ou seuls. L’équipe mixte, composée de salariés, bénévoles, stagiaires et de volontaires en service civique, propose un accueil collectif. Une place très importante est laissée au déroulé de la vie quotidienne et aux temps de discussions formelles ou informelles. Les Maisons des Familles visent, entre autres par leur démarche d’accompagnement, à sécuriser peu à peu les parents. En effet, la précarité est une violence qui a des conséquences sur l’exercice du rôle de parent, car cette situation produit de l’exclusion, de la disqualification sociale et de nombreuses insécurités, matérielles et affectives. Les Maisons des Familles s’attellent également à limiter les effets de la précarité sur les enfants.
Vous souhaitez en savoir plus ?

Contactez-nous

Magali Dumas, responsable des fondations abritées