L'impact de La Touline d'Apprentis d'Auteuil mesuré

L'impact de La Touline d'Apprentis d'Auteuil mesuré

Partager ce contenu sur :

Depuis 2016, La Touline d’Apprentis d’Auteuil accompagne des sortants de protection de l’enfance. Publiée le mois dernier, l'étude d'impact du syndicat France Générosités mesure en quoi cette mission sociale particulière permet à ces jeunes de pouvoir s'appuyer sur un dispositif qui évite à terme de nombreux coûts sociaux.

Comment convaincre un donateur, un mécène ou un financeur que son don est efficace et change réellement la trajectoire des jeunes ? En évaluant concrètement son impact. C'est le pari qu'a fait France générosités, le syndicat représentant les organismes faisant appel à la générosité du public, en étudiant sept dispositifs, dont le programme national La Touline d'Apprentis d'Auteuil.

Grâce à un réseau de partenaires et au soutien de mécènes, le dispositif mis en place par la fondation accompagne des sortants de l'Aide sociale à l'enfance à travers toute le France. Le réseau œuvre sur trois axes : l'écoute et la rencontre du jeune avec ses pairs, l'accompagnement personnalisé, avec des points d'étape jusqu'à l'insertion socio-professionnelle, la prise en compte des besoins urgents (santé, alimentation, logement) et l'orientation vers les structures ad hoc.

Une aide souvent vitale pour ce public. Sans ressources, réseaux ou prise en charge, ces jeunes risquent de sombrer dans la précarité, la prise en charge des Départements au titre de la Protection de l’enfance pouvant s’arrêter brusquement.

Des coûts sociaux évités


La fondation savait déjà que l'accompagnement proposé par les Toulines aux jeunes adultes sortant de protection de l'enfance répondait à un vrai besoin. Une réalité confirmée par une première étude d'impact social confiée au cabinet Geste en 2018, deux ans après la création du dispositif par Apprentis d'Auteuil. 

Cette fois, c’est France générosités qui publie une nouvelle étude d'impact. Un travail conduit par le cabinet Koreis, qui cherche (notamment) à estimer et monétiser les coûts évités pour les finances publiques grâce à la mise en place d’un projet social tel que celui des Toulines. 

Les chiffres mis en valeur par le document (ils portent sur l'examen de la trajectoire de 125 jeunes accompagnés entre 2019 et 2021) parlent d'eux-mêmes. Selon l'étude, à l'échelle du dispositif financé à 59% par la générosité privée, un euro de don génère 6,2 euros de coûts sociaux évités à terme

Autre donnée révélée par l'étude, plus de la moitié des jeunes suivis ont trouvé un emploi en CDD ou CDI grâce aux Toulines d'Apprentis d'Auteuil. 

D'autres effets positifs non monétisables


Ces chiffres sont encore plus significatifs en ce qui concerne le logement : à l'issue de leur accompagnement par les Toulines, la quasi-totalité des jeunes suivis dispose d’une solution de logement pérenne. L'étude rappelle au passage que la situation des jeunes sortant de l’ASE est particulièrement défavorable sur le plan du logement, condition première d’une bonne insertion : seul un tiers d’entre eux trouve un logement dans le secteur privé ou social, les autres étant hébergés par la famille, chez des amis, dans des centres d’hébergement d’urgence, ou à la rue… 

L'étude souligne d'autres effets positifs non monétisables, en particulier la dimension psychologique de l'accompagnement des travailleurs sociaux d'Apprentis d'Auteuil auprès des jeunes qui fréquentent la Touline. "La Touline d’Apprentis d’Auteuil est un lieu d’écoute et de dialogue. Mais aussi une ressource pour faire face au parcours d’obstacles d’une vie d’adulte", peut-on y lire.  

La réponse à un véritable enjeu de société

Pour Cécile Valla, responsable national du programme La Touline, "ces résultats sont précieux et nous confortent dans l'intérêt de poursuivre notre mission. Nous n'aurions jamais pu nous développer et toucher autant de jeunes, sans le soutien de la générosité privée. Nos Toulines contribuent clairement à sécuriser leurs parcours. Aujourd’hui, nous répondons à un véritable enjeu de société."

Pour en savoir plus : ETUDE DE CAS FRANCE-GÉNÉROSITÉS SUR LA JEUNESSE /projet La Touline d'Apprentis d'Auteuil

PAROLES DE JEUNES SORTANTS

- "La Touline donne la possibilité de faire confiance à quelqu’un qu’on peut appeler, si un jour il y a quelque chose qui bloque."

- "Le coordinateur Touline m’a envoyé un message. Il s’inquiète. Il faut qu’on me le dise pour que je vienne, je n’aime pas déranger."

- "Une fois, l’équipe Touline a fait une fête. C’était très bien. Tu vois beaucoup de monde, y compris des personnes que tu ne connais pas, donc tu fais connaissance."

ARTICLES EN LIEN :

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.