Les entreprises du Nord se mobilisent pour Apprentis d’Auteuil

Les entreprises du Nord se mobilisent pour Apprentis d’Auteuil

Partager ce contenu sur :

Pour sa 10ème édition, la coupe de golf Apprentis d’Auteuil réunira le 25 septembre une centaine de joueurs - jeunes et adultes - et une cinquantaine d’entreprises au golf du Sart à Villeneuve d’Ascq. L’occasion pour les chefs d’entreprises locaux de se mobiliser pour la jeunesse en difficulté dans un contexte économique et sanitaire difficile.

Malgré le contexte économique et sanitaire difficile, Apprentis d’Auteuil poursuit sa mission dans les Hauts-de-France auprès de plus de 2000 jeunes grâce à une équipe de 450 salariés et de bénévoles. Si en cette rentrée la situation est sous contrôle d’un point de vue sanitaire, côté finance, la fondation prévoit une forte baisse de ses ressources. La 10ème édition de la coupe de golf Apprentis d’Auteuil, qui réunira le 25 septembre jeunes et adultes au golf du Sart à Villeneuve d’Ascq (59), est donc l’occasion de mobiliser le monde de l’entreprise de la région en faveur de la jeunesse en difficulté.

Des fonds contre le décrochage scolaire

Organisée par le club des ambassadeurs d’Apprentis de Lille, composé de chefs d’entreprise et de cadres dirigeants locaux, cette nouvelle édition anniversaire réunira une centaine de joueurs et une cinquantaine d’entreprises sponsors de l’événement. Cette année, les fonds récoltés permettront de financer les projets de l’Internat éducatif et scolaire Saint-Jacques, à Fournes-en-Weppes (59), afin de lutter contre le décrochage scolaire et pour soutenir les familles les plus défavorisées.

La rencontre de deux univers

L’originalité de cette compétition un peu particulière tient aussi à la composition de ses équipes. « L’idée, c’est de mêler deux univers, celui du monde de l’entreprise et des jeunes d’Apprentis d’Auteuil, qui n’ont pas beaucoup l’occasion de se rencontrer, explique Fabrice Verhaeghe, un des membres du club des ambassadeurs, organisateur de l’événement. Sur un parcours qui dure parfois quatre heures, nous avons le temps de faire connaissance avec les jeunes. L’année dernière, plusieurs participants m’ont dit avoir été très touchés par le récit des jeunes. Personnellement, je suis chaque année très heureux de voir la joie que cette journée conviviale peut apporter aux enfants. »

Mobiliser pour l’enfance en difficulté

Au-delà de la compétition, cet événement est aussi l’occasion pour les chefs d’entreprises de mobiliser le tissu économique local pour l’enfance en difficulté. « On parle aujourd’hui beaucoup de la responsabilité sociale des entreprises. Dans ce domaine, la première responsabilité des chefs d’entreprise, c’est d’aider l’enfance et en particulier l’enfance défavorisée, clef de voute de la société, souligne Fabrice Verhaeghe. Lorsqu’on donne la possibilité a un enfant de devenir autonome et de prendre sa vie en mains, cela a un impact considérable sur la société. J’appelle donc les chefs d’entreprise de toute la région à se mobiliser le 25 septembre ! »

Photo de une : © Apprentis d'Auteuil. Photo prise lors de l'édition 2019.

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.