Tennis-École : des graines de champions depuis dix ans !

Tennis-École : des graines de champions depuis dix ans !

Partager ce contenu sur :

À la veille des finales du tournoi 2018 de Roland-Garros, les jeunes d’Apprentis d’Auteuil savourent leur bonheur de jouer au tennis. Un rêve devenu réalité avec le projet Tennis-École, financé par les fondations Lacoste et Robert Abdesselam. Et ce depuis dix ans.

"J’aimerais que Rafael Nadal gagne le tournoi, confie Florentin, 14 ans, demi-pensionnaire au collège Saint-Joseph. Il ne lâche rien, il est sur toutes les balles ! Il me sert d’exemple, de modèle. Cela fait sept ans que je joue au tennis mais c’est la première fois que je participe au tournoi organisé dans le cadre du projet Tennis-École. J’ai pu me mesurer à d’autres jeunes de l’Internat éducatif et scolaire (IES) et de la Maison d’enfants (MECS) de Saint-Joseph à Blanquefort, rencontrer aussi des joueurs du club de tennis de Blanquefort, et des jeunes des 17 autres établissements d’Apprentis d’Auteuil qualifiés pour la finale, le 23 mai, au Haras de Jardy à Vaucresson. Ce jour-là, j’étais extrêmement heureux et fier d’échanger des balles avec Nathalie Dechy, joueuse professionnelle de 1994 à 2009."
Avec ses mots, Florentin résume parfaitement l’objectif du projet Tennis-École lancé, il y a dix ans, dans les établissements d’Apprentis d’Auteuil, grâce au partenariat avec la Fondation Lacoste et la Fondation Robert Abdesselam.

Ce projet permet à des garçons et filles âgés de 4 à 20 ans, de développer des compétences (dynamique personnelle, confiance en soi, respect de soi et des autres, discipline, esprit d’équipe…), de s’épanouir personnellement et socialement, en se remobilisant scolairement. Tout au long de l’année, les jeunes s’entraînent dans leurs établissements, jouent avec des jeunes d’autres clubs de tennis, participent à un stage de perfectionnement, et se retrouvent lors d’un tournoi national, en présence d’un joueur professionnel.

Motivation dans tous les cours

"Le tournoi national motive plus que tout les 23 garçons et filles de la MECS, de l’IES et les demi-pensionnaires de Saint-Joseph, reconnaît Milhoud Elmagroud, moniteur-éducateur. Cette année, ils se sont surpassés, ils voulaient tout gagner, ils avaient à cœur de garder la coupe qu’ils avaient remportée l’an dernier. Lors du stage de perfectionnement organisé avec des jeunes de Sainte-Bernadette, ils se sont levés, tous les matins à 7h, extrêmement motivés. Lors des entraînements et des matchs, ils sont restés extrêmement concentrés. Avec le "passeport tennis", ils ont eu un outil en main pour visualiser leurs progrès et viser la réussite. Au quotidien, ils se sont montrés beaucoup plus respectueux les uns des autres."
"Avec ce projet, j’ai découvert le tennis, avoue Fanny, 13 ans, élève à l’IES. J’ai tout appris de ce sport et j’ai envie de jouer plus encore. Ne serait-ce que pour gagner la coupe l’année prochaine !" "Cela fait cinq ans que je joue au tennis et c’est la deuxième fois que je participe au projet Tennis-École, poursuit Florent, 14 ans, également élève à l’IES de Blanquefort. J’aime ce sport individuel : il fait travailler le physique et le mental. Avant et pendant un match, je me dis que je peux y arriver, que je peux gagner. Cela me donne confiance en moi." "Le tennis m’apprend à réfléchir, à développer des techniques, à mettre en place des tactiques, à mieux connaître et comprendre les joueurs en particulier et les gens en général, résume 
Florentin. J’aimerais aller beaucoup plus loin…"

Projet Tennis-École : dix ans d'essor et de succès

Depuis 2007, année du lancement du partenariat entre Apprentis d’Auteuil, la Fondation Lacoste et la Fondation Robert Abdesselam dans le cadre du projet Tennis-École, 3 382 jeunes représentant 21 établissements ont bénéficié de cours de tennis. Chaque année, garçons et filles se montrent motivés, assidus et enthousiastes. Ils nouent de nouvelles amitiés entre eux. Dans cet esprit de performances et de compétition, ils (re)trouvent le goût et l’envie d’apprendre.

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.