L'entrepreunariat, une opportunité pour l'insertion

L'entrepreunariat, une opportunité pour l'insertion

Partager ce contenu sur :

Apprentis d’Auteuil permet à des jeunes peu qualifiés, peu expérimentés ou au chômage, de devenir entrepreneurs et de développer une activité pérenne. Avec deux programmes sur-mesure : L’Ouvre-Boîte, accessible aux 18-30 ans éloignés de l’emploi, et La Beauté d’entreprendre, en partenariat avec la Fondation L’Oréal, destiné aux moins de 35 ans porteurs d’un projet d’entreprise.

Selon une étude d’Opinion Way(1), 46 % des 18-24 ans ont envie d’entreprendre. Cet intérêt peut s’expliquer par la "starification" de jeunes entrepreneurs et l’impression que tout le monde peut tenter sa chance. Mais aujourd’hui encore, l’entrepreneuriat fait peur à ceux qui connaissent peu le monde de l’entreprise et l’éventail de dispositifs d’accompagnement à la création d’entreprise. Un des freins identifiés est le manque d’adaptation de la plupart des dispositifs existants aux jeunes faiblement diplômés (CAP ou bac professionnel obtenu ou pas), confrontés à des situations sociales et familiales compliquées (quartiers sensibles, précarité, chômage, absence de liens avec les parents), sans réseau familial, amical ou professionnel. "Même s’ils sont entrepreneurs dans l’âme ou ont envie de créer une entreprise pour créer leur emploi, ces jeunes sont très démunis en termes de savoirs, de codes, de langage, de contacts, souligne Jean-Marie Hugues, responsable du programme Emploi Entrepreneuriat à Apprentis d’Auteuil. Ils n’ont pas les clés pour s’insérer dans la société et le monde du travail et sont confortés dans leur dévalorisation à chaque nouvel échec."

Révéler des talents

Pour ces 18-30 ans, Apprentis d’Auteuil a créé L’Ouvre-Boîte à Marseille, en 2015. Un incubateur destiné à accompagner les jeunes dans la création d’une entreprise commerciale ou d’une activité d’auto-entrepreneur ; et ce durant vingt-quatre mois si nécessaire, divisés en trois phases : accélérer, tester et développer, le temps pour eux d’apprendre l’écosystème de l’entrepreneuriat et de transformer leur idée en un projet économique viable dont ils comprennent tous les mécanismes (gestion, comptabilité, marketing...). Des professionnels issus du monde de l’entreprise s’engagent à leurs côtés, dans le cadre du mécénat de compétences. Ils mettent ainsi leurs connaissances et leur expérience au service de la réussite des jeunes. Son projet ainsi construit et validé, le candidat-entrepreneur peut le tester en réel, supervisé par un mentor. Il crée son entreprise, vend ses produits, offre ses services, dans un modèle économique aux charges allégées : un mécène peut lui prêter un local, lui offrir une machine, l’aider pour sa comptabilité... Au bout de six mois de formation et de test concluants, il devient un entrepreneur comme un autre avec toutes les charges qui lui incombent et peut bénéficier d’un accompagnement professionnel et social pendant encore dix-huit mois. "L’accompagnement professionnel assuré par le mentor et l’accompagnement social (démarches administratives, aide au logement, santé...) proposé par les permanents de L’Ouvre-Boîte sont essentiels, reconnaît Jean-Marie Hugues. Car, aujourd’hui encore, 95 % des entreprises créées par des jeunes peu qualifiés disparaissent dans les six mois. Grâce à son écosystème et à son esprit collaboratif, L’Ouvre-Boîte peut annoncer 69 % de réussite dans la création d’entreprises viables dans des secteurs tels la confection, le bien-être, les nouvelles technologies... Nous développons ce programme à Nantes, Paris, Lyon, Nice. Et, à plus long terme, à la Réunion et à la Martinique." 

Donner toutes ses chances

Avec La Beauté d’entreprendre, une formation à l’entrepreneuriat imaginée, créée et mise en œuvre en 2017 par la Fondation L’Oréal et Apprentis d’Auteuil, des jeunes franciliens âgés de moins de 35 ans en difficulté d’insertion professionnelle mais motivés par un projet entrepreneurial, peuvent apprendre à créer, reprendre ou développer une activité dans les métiers de la beauté (esthétisme, coiffure, fabrication et vente de produits de beauté...). Cette formation de quatre mois à la fois théorique et pratique, en présentiel le lundi dans les locaux de L’Oréal France et à distance via une plateforme numérique accessible 24h/24, permet à 14 jeunes par promotion de construire un vrai business plan : projet, étude de marché, concurrence, stratégie du produit, plan d’action commerciale et de communication... "La réalisation de ce business plan est possible grâce à la motivation et à l’engagement des bénéficiaires, souligne Valéry Auchère, chef de projet La Beauté d’entreprendre à Apprentis d’Auteuil. Grâce également à l’engagement de deux coachs déléguées par la fondation pour la formation et l’accompagnement socio-professionnel individuel (démarches administratives, santé, logement...). De leur côté, des salariés de L’Oréal donnent du temps et offrent leur expertise sous forme d’interventions ou de parrainage. Les bénéficiaires peuvent, durant les quatre mois de formation et même au-delà, les solliciter quand ils le souhaitent pour un avis, un conseil. Cela n’a pas de prix pour lever les derniers freins à un projet d’entrepreneuriat."

(1) Étude OpinionWay "Les Français, leur envie d’entreprendre et de développer leur entreprise"  réalisée pour l’Union des auto-entrepreneurs (UAE), janvier 2018

Pour en savoir plus

Découvrez le portrait d'Abdoulaye Fassassi, jeune entrepreneur accompagné par l'Ouvre-Boîte de Marseille

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.