Nilay, 16 ans : "A l'école, on n'apprend pas pour soi !"

Nilay, 16 ans : "A l'école, on n'apprend pas pour soi !"

Partager ce contenu sur :

Nilay, qui souffre de phobie scolaire, est accompagnée par Le Fil d’Ariane à Lyon pour reprendre pied dans ses apprentissages et travailler sur son projet professionnel. Passionnée par la pâtisserie, la couture, la philo, la musique et les langues, la jeune fille a plus d'une corde à son arc.

« L’année dernière, j’étais en 1re générale, mais j’ai perdu la motivation d’aller au lycée. Je souffre de phobie scolaire depuis le collège. Cumulé avec les problèmes familiaux, ça a explosé. J’ai été orientée vers Le Fil d’Ariane et ça a marché très vite quand on a commencé à se voir.

Ici, j’ai été accueillie avec le sourire. Ils sont beaucoup à l’écoute. Si j’ai une question, ils répondent très rapidement. Ils m’aident aussi pour l’administratif. Ça m’a boostée. Je n’ai pas envie de rester comme cela jusqu’à mes 18 ans !

J’aime bien les études, mais je préfère le pratique Je suis plutôt habile de mes mains, et j’ai beaucoup de centres d’intérêt : la photo, la pâtisserie, les langues, la guitare, le piano, la batterie. Je suis dans un groupe de musique et j’aime ça. J’aime aussi l’art, la philosophie, la mode, les enfants, les animaux. L’école, ce n’est pas très intéressant. On apprend les choses par cœur, pour les notes, mais pas pour soi. La beauté des études, c’est la connaissance, apprendre pour soi et non pas pour la compet’.

J'ai envie d'apprendre

Je ne savais pas vraiment ce qui allait se passer en arrivant ici. Je suis venue car j’avais la pression de ma mère. Au début, l’équipe m’a aidée à lister mes centres d’intérêt et à faire la différence entre la passion et le reste. Ce que j’aime le plus, pour l’instant, c’est la pâtisserie, après, c’est la couture. Là, j’ai une bonne nouvelle, j’ai eu une réponse positive de la part d’une pâtisserie de Villeurbanne. Ils veulent me rencontrer. J’avais envoyé une quarantaine de CV. J’ai eu beaucoup de refus, mais j’ai persévéré. Je suis contente de voir que mes efforts ont porté leurs fruits. Marie Duhot, chargée de l’insertion, m’a aidée pour la rédaction du CV et de la lettre de motivation et pour corriger les fautes.
J’ai envie d’apprendre, je suis née très gourmande et cela m’attire. Avec la pâtisserie, on peut jouer sur les couleurs, les goûts, raconter une histoire. Ce que je préfère, ce sont les gâteaux à la fraise. J’aimerais saisir cette opportunité. La pâtisserie, c’est esthétique, c’est vraiment de l’art, de l’art qui se mange ! »

LE FIL D'ARIANE

Dispositif de lutte contre le décrochage scolaire à Lyon et ses environs.

Un de ses volets est dédié à la remobilisation scolaire de jeunes déscolarisés, orientés par les comités techniques opérationnels (CTO), dans deux lycées de Villeurbanne (Alfred-de-Musset et Frédéric-Fays). Le dispositif est co-porté par le ministère de l'Éducation nationale, Les Francas du Rhône et Apprentis d'Auteuil.

Les sessions de remobilisation incluent des cours de remise à niveau en maths, français, prévention santé environnement, histoire-géo ; des ateliers professionnels ; des interventions de professionnels et des stages pour faire découvrir des métiers et transmettre les codes de l'entreprise ; des sorties culturelles; des activités artistiques ; des modules d'éducation à la citoyenneté et à la solidarité ; des points réguliers avec les membres de l'équipe pluridisciplinaire.
Chaque coordinatrice fait le suivi du jeune en lien avec la famille, le lycée, les partenaires.

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.