Promouvoir les droits des enfants au Congo

Promouvoir les droits des enfants au Congo

Partager ce contenu sur :

Apprentis d’Auteuil agit en faveur des droits des enfants en France, mais aussi avec ses partenaires à l’international. A l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant ce 20 novembre, Joseph Likibi, coordinateur du REIPER, réseau d’associations agissant auprès des enfants en rupture en République du Congo, souligne les enjeux de ce partenariat.

Quelle est la situation des droits des enfants au Congo ?

Joseph Likibi, coordinateur du REIPER :
Sur les 2,3 millions d'enfants au Congo - soit 45% de la population - 82 % sont victimes de violences. Près de 5% ne sont pas déclarés à la naissance et ne peuvent aller à l’école, passer des examens… 65% ne sont pas scolarisés, surtout chez les peuples autochtones. Trois mille enfants sont à la rue. La santé et l’éducation, en principe gratuites, ne le sont pas dans la réalité.

Pourtant, le Congo a ratifié la Convention internationale des droits de l’enfant et la Charte africaine des droits et du bien-être de l’enfant ; il a adopté une loi protégeant l’enfant pour harmoniser sa législation avec ces textes internationaux. Mais personne ne connaît ces lois qui ne sont pas appliquées. Certaines n’ont même pas de décrets d’application.

Or, si on bafoue les droits des enfants, qui sont des futurs citoyens, ceux-ci risquent de le faire à leur tour puisque c’est ce qu’ils auront vécu. C’est comme s’ils vivaient une "formation à l’envers" montrant que les droits peuvent être violés. C’est dangereux pour eux et pour la société.

Comment Apprentis d'Auteuil vous accompagne dans ce domaine ?

Partenaire de longue date, Apprentis d’Auteuil nous accompagne depuis 2015 dans le projet « Promotion et respect des droits des enfants » financé par l’Union européenne. Ce projet sensibilise les enfants sur leurs droits à l’éducation, à la santé, à la vie en famille, afin qu’à leur tour, eux-mêmes les expliquent aux adultes…

Cette année, soutenu par Apprentis d’Auteuil, le REIPER commémore la Convention internationale des droits de l’enfant à l'Institut français du Congo, du 22 au 24 novembre. Au programme : une table ronde avec les autorités nationales, une sensibilisation publique au droits des enfants, des ateliers ludiques pour les enfants, un concert, un film... Ce sera l'occasion pour les 900 enfants accueillis par le REIPER à Brazzaville de s’exprimer. Si les enfants eux-mêmes parlent de leurs droits, le message est différemment et mieux accueilli !

Les droits des enfants du Congo défendus à l'ONU !

Le 14 novembre, la République du Congo se prêtait à l’examen périodique universel (EPU) auquel se soumet tous les 4 ans chaque État-membre dans le cadre du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies à Genève.

Les États-membres présents à la session ont exprimé de nombreuses recommandations au Congo concernant la protection des enfants, certaines reprenant les demandes transmises par Apprentis d’Auteuil et le REIPER. Notamment la mise en place d’un organe indépendant pour assurer le suivi des droits des enfants, et la prise en compte des droits des enfants avec handicap. C’est la première fois que la situation particulièrement dramatique de ces enfants retient ainsi l’attention de la communauté internationale.

« Notre intervention a permis de porter dans une instance internationale le plaidoyer que nous menons au niveau local et de souligner ainsi, à l’égard du gouvernement que, si des choses sont faites, beaucoup de défis demeurent », apprécie Joseph Likibi, le coordinateur du REIPER.

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.