Les collégiens de Vitagliano à l'assaut des glaces arctiques

Les collégiens de Vitagliano à l'assaut des glaces arctiques

Partager ce contenu sur :

Préparés tout au long de l’année avec une scientifique, seize collégiens de l’ensemble scolaire Vitagliano de Marseille sont partis dix jours en juin au Spitzberg, une île située au Nord de la Norvège. Une aventure exceptionnelle !


Comment permettre à des adolescents de comprendre dans leur corps que l’école peut leur permettre de sortir des sentiers battus et provoquer chez eux un enthousiasme renouvelé sur les thématiques de l’environnement et du réchauffement climatique ? En les emmenant au Spitzberg, dans l'archipel du Svalbard, une région reculée de Norvège où il y a plus d’ours que d’hommes et des colonies d’oiseaux marins à perte de vue, sur des terrains de plus en plus dégradés par les changements climatiques…

Des terres recouvertes aux deux tiers par les glaces

 

Accompagnés par trois salariés d’Apprentis d’Auteuil et Déborah Pardo, une scientifique en écologie, qui a passé plusieurs mois à sensibiliser les élèves à la protection de la planète, seize jeunes motivés de l’ensemble scolaire Vitagliano de Marseille ont eu la chance de s’envoler pour les confins du Groenland des 11 au 21 juin derniers.
À l’origine du projet, François-Régis Daboval, ancien directeur du collège pendant une dizaine d'années, qui souhaitait sortir des modèles pédagogiques habituels, tout en offrant aux jeunes un cadeau dont ils se souviendraient longtemps. 
"Nous voulions susciter l'enthousiasme de nos élèves pour la protection de la planète, particulièrement à travers la rencontre avec les animaux, explique le jeune retraité. "On se doutait aussi que ce genre de voyage permettrait aux collégiens de faire l'expérience d'un partage de valeurs humaines allant bien au-delà de l’écologie", complète Bruno Ponçon, resonsable mécénat et partie prenante de l’aventure.

Protéger l’environnement

 

Le départ est fixé au lundi 11 juin à 5h30 du matin à la gare Saint-Charles. Puis, direction l’aéroport Charles de Gaulle, Oslo, et enfin Longyearbyen, la ville principale du Spitzberg où le groupe arrive à une heure du matin. Il fait plein jour... L’immersion dans l’univers arctique, à 500 kilomètres à l’est du Groenland, commence pour les collégiens. 
Le programme du séjour est sans répit ou presque : randonnées, kayak, chiens de traineaux, visites, bateau, bivouacs, explorations dans la nature se succèdent.
Des temps de découverte accompagnés par les guides de l’agence 66° Nord, qui se relaient auprès du groupe  pour partager leur passion des grands espaces et les amener à la prise de conscience de nouvelles habitudes à mettre en place pour protéger l’environnement.
De simples gestes comme celui de ne pas jeter de papiers par terre, de ramasser un déchet même s’il ne nous appartient pas ou de ne pas utiliser trop de matière plastiques

Drôle de rencontre

 

Tout au long de la semaine, bellugas, phoques, oiseaux marins, renards ou rennes accompagnent les enfants et ponctuent leur aventure, les  gestes simples du quotidien du groupe contribuant à les protéger.
Un jour ou plutôt une nuit, mais, qu'importe, il fait jour, c’est la rencontre avec un ours polaire magnifique. "Il est deux heures du matin, Maud, la guide qui nous accompagne, nous réveille en urgence et nous sort des tentes manu militari, raconte encore Bruno Ponçon. Un ours polaire rôde non loin ! Nous le voyons mieux à la jumelle, il se met à l’eau et nous pouvons l’observer nager pour traverser la baie de Svéa, où nous bivouaquons pour trois jours."
Le groupe institue aussi des tours de garde du camp sous des températures négatives, histoire de se responsabiliser, l’ours polaire étant capable de détruire un camp tout entier pour un simple tube de dentifrice oublié au fond d’un sac... 

Sensibilisation réussie

 

Au retour, l’enthousiasme de tous déborde, comme en témoigne Enzo, un des collégiens de Vitagliano. "J’ai adoré ce voyage qui m’a fait vivre dans des conditions extrêmes, les paysages étaient magnifiques. Même si parfois c’était vraiment dur, j’ai su résister en me disant que ce périple, je ne le ferai pas deux fois. On n’a pas le droit de se plaindre, j’ai failli craquer, mais j’ai repoussé mes limites et j’ai continué pour savourer l'expédition comme il faut. Je suis heureux de l’avoir fait !"
Même écho chez Déborah Pardo, la scientifique de l’expédition, qui conclut : "Cette année passée avec les collégiens de Vitagliano m’a énormément apporté. Le défi de la sensibilisation à l’environnement est relevé. Même si c’était parfois très difficile, en tant que scientifique, non pas de les intéresser, mais de capter leur attention et de maintenir la discipline. J’ai été à la fois bluffée par les connaissances pointues et la métamorphose de certains en protecteurs de la nature… Tandis que d'autres s'investissaient moins au départ. Mais à force de montrer à tous les impacts de la pollution sous diverses formes, à travers notamment les oiseaux marins, je pense que les jeunes de Vitagliano se questionnent désormais sur les conséquences des actes de leur quotidien."

 
Rendez-vous début 2019 pour la projection du documentaire France 3 tourné tout au long de l’année par les équipes de télévision locales.

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.