L'internat, ils aiment et ils en parlent !

L'internat, ils aiment et ils en parlent !

Partager ce contenu sur :

"L'internat, je recommande !" Mano, 14 ans, témoigne de sa joie d'être interne, d'avoir de meilleures notes et de nouveaux copains. Sa maman le reconnait également : "L'internat a transformé mon fils, son changement de comportement a été radical". Retrouvez leurs témoignages, ainsi que celui d'une éducatrice de vie scolaire au collège et à l'internat éducatif Saint-Paul (73), un des 40 IES d'Apprentis d’Auteuil.

Mano, 14 ans, élève de troisième, interne au collège Saint-Paul (73) :

"Je suis interne à Saint-Paul depuis la cinquième. Je ne m’y retrouvais plus du tout dans mon collège de secteur et je n’étais vraiment pas bien dans mes baskets. Aujourd’hui, je me sens nettement mieux, je baigne dans une super ambiance loin de chez moi la semaine, et je suis ravi de retrouver ma mère le week-end.
Mes résultats scolaires sont vraiment motivants, car je suis obligé de faire mes devoirs tous les soirs, ce qui reste pour moi un moment de la journée toujours pénible, mais au moins, je travaille ! Cette année, le temps d’étude a été réorganisé : on peut rester le temps qu’on veut, selon les besoins, et pas comme avant, enfermé dans la salle d’étude avec d’autres pendant une heure. C’est un système en autonomie, l’essentiel étant que les devoirs soient faits et validés par un éducateur. Ce que j’apprécie aussi beaucoup à Saint-Paul, en plus de la section Jeunes sapeurs-pompiers, ce « gros plus » qui a vraiment motivé mon inscription ici, ce sont les activités qu’on nous propose tous les soirs après les cours : le foot (j’adore ce sport) et l’atelier théâtre. Après des jeux d’impro en début d’année, on s’est attaqué à une vraie pièce qu’on répète toutes les semaines. Sans l’internat, jamais je ne me serais lancé dans cette activité !
Bref, l’internat, pour moi, c’est comme une famille. Même si parfois il y a des embrouilles, c’est vraiment top de pouvoir se retrouver ensemble le soir. On joue, on s’amuse et on discute, on se fait plein d’amis. En plus, on est portés à travailler, on découvre des nouvelles activités et dès qu’on a un souci, on peut aller en parler à un adulte. Je recommande !"

Anne Lescurier, maman de Mano :

"J’ai choisi l'internat pour mon fils que j’élève seule, car arrivé en fin de cinquième,  il ne trouvait plus de sens à ses études, et à la maison, il n’écoutait plus les règles. Mano est cette année en troisième. Son changement de comportement a été radical. D’un pré-adolescent rebelle, il s’est transformé très rapidement en un jeune positif, à l’écoute et disponible. Les notes ont également suivi. Ce qui m’a séduit dès le départ, c’est qu’ici, les jeunes sont accueillis comme des personnes à part entière et pas seulement comme des élèves. De plus, un cadre est posé, rassurant et juste, et les jeunes le réclament ! En l’espace de 18 mois, mon fils a beaucoup mûri et grandi. Je suis vraiment reconnaissante envers l’équipe éducative qui a su lui faire confiance et le prendre là où il en était, avec ses faiblesses et ses atouts."

Mathilde Étienney, éducatrice de vie scolaire

Quelle est votre mission ?

Ici, nous sommes 10 éducateurs de vie scolaire. Nous accompagnons en journée, du lundi au vendredi, les 160 collégiens qui sont scolarisés à Saint-Paul, et en soirée, 60 d’entre eux qui sont internes. Il y a aussi deux veilleuses de nuit. J’ai en charge les temps d’animation : récréations, ateliers artistiques et sportifs, que ce soit après les cours, le midi et le mercredi après-midi. J’assure le lien avec les familles. Je suis aussi référente d’une classe. Pendant les temps obligatoires consacrés aux devoirs, je vérifie qu'ils sont bien faits, avec la bonne méthodologie.

Votre rôle sur le plan scolaire ?

Nous sommes là pour aider les jeunes à bien travailler, et de manière régulière. Ils arrivent souvent chez nous en raison de difficultés dans les apprentissages ou parce qu’ils n’étudiaient plus du tout ! La régularité offerte par l’internat est pour certains un déclic et une vraie chance pour la suite. Grâce au temps de devoirs obligatoire quotidien, ils n’hésitent pas à poser des questions, alors que c’est plus difficile en classe. Ils prennent du coup de bonnes habitudes et même, assez souvent, goût à l’étude.

Quel est l’intérêt de l’internat ?

Il favorise la réussite scolaire, mais c’est aussi un espace de vie collective très intéressant, surtout à cet âge, car il permet l'apprentissage de règles. Par exemple : faire ses devoirs, respecter les autres, ranger sa chambre, etc. Première contrainte, les portables ne sont pas autorisés (sauf le mercredi après-midi).
On apprend aussi aux jeunes à développer une attitude positive vis-à-vis des autres et d’eux-mêmes. Au fil du temps, la plupart d’entre eux prennent confiance en eux. Ils progressent scolairement et humainement et savent beaucoup mieux se prendre en charge. Comme cette jeune fille en section Jeune Sapeur-pompier dont je suis référente et qui, à son arrivée, se cachait derrière ses cheveux. Aujourd’hui, ses notes ont progressé, elle sourit et me manifeste régulièrement la joie qu’elle a d’être ici.

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.