Fondation Adomani

Fondation Adomani

Partager ce contenu sur :

La volonté de créer la fondation est venue en continuité d’actions associatives menées auprès de jeunes en difficulté et conforme aux valeurs RSE mises en place au sein des entreprises familiales.

Fiche d'identité

Nom : Fondation Adomani
Mission : Contribuer à l'éducation et à l'insertion des enfants et des jeunes en difficulté en France et à l'international.

Projets soutenus par la Fondation

En 2016

  • "Culture Urbaine" avec les établissements Saint Joseph (région Sud-Ouest) : proposition de diverses activités artistiques « urbaines », ludiques et éducatives afin de transmettre aux jeunes bénéficiaires de 11 à 17 ans savoir-faire et savoir être. Ces temps d’échanges et de partage leur ont permis de découvrir de nouvelles pratiques artistiques propices à leur épanouissement personnel  et à l’expression de leurs talents (danse, chant,  slam, street art), tout en les libérant des tensions et contrariétés du quotidien. L’année s’est clôturée par un événement artistique.
  • "Solidarité des jeunes de la MECS Saint-Exupéry en pays Khmer" avec la MECS Saint Exupéry  (région Île de France) : organisation d’échanges solidaires entre des jeunes placés dans une maison d’enfants à caractère social et des jeunes bénéficiaires d’une association cambodgienne agissant dans le domaine de la protection de l’enfance et de l’accompagnement social. Le projet s’est concrétisé par une rencontre à l’occasion d’un séjour au Cambodge où les jeunes, sensibilisés à la solidarité internationale et au dialogue interculturel, ont réalisé ensemble un chantier de solidarité et bénéficié d’une initiation commune aux arts du spectacle, notamment au cirque.
  • "Une licence pour un avenir" avec le lycée professionnel Saint Roch (région Sud-Ouest) : formés au métier de la soudure, les jeunes ont pu, pendant un an, se préparer en vue de l’obtention d’une  licence soudage, gage de savoir-faire et de qualité exigés par les entreprises. Le soutien de la Fondation a permis à l’établissement de présenter une dizaine de jeunes aux passages de ces qualifications dans des organismes agréés.
  • "Ça swim  au JEI" avec l’internat jeunes étrangers isolés Saint-Roch (région Sud-Ouest) : aide à l’insertion sociale de jeunes mineurs et majeurs étrangers isolés de 16 à 21 ans par la natation (apprentissage en  cours collectifs ou individuels mais également activités aquatiques en groupes : canoë, pédalo, journée plage…).
  • Prise en charge de la formation  CAP esthétique  d’une jeune fille avec la MECS  Saint-Martin (région Nord-Ouest) : formation qualifiante qui répondait au premier vœu d’orientation de la jeune femme et représentait une étape importante dans son intégration socioprofessionnelle.
  • Prise en charge du BAFA d’un jeune homme  avec la MECS Saint-Martin / service de Suite (région Nord-Ouest) : l’animation, une plus-value dans le projet professionnel d’un jeune homme en CAP assistant technique en milieu  familial et collectif et  souhaitant se spécialiser comme aide médico-psychologique.
  • "Parkour adapté à NDBA" avec le collège Notre Dame du Bon Accueil (région Nord-Ouest) : dans cet établissement, les collégiens se livrent en cachette aux  « arts du déplacement », une discipline sportive pratiquée en milieu urbain et permettant de se déplacer d’un point à un autre en utilisant des techniques physiques appropriées pour surmonter les obstacles.  Face à cette situation, et à la demande des jeunes, l’établissement a mis en place un projet pour les sensibiliser aux dangers qu’ils encourent et les encadrer dans cette pratique de façon sécurisée. L’activité est devenue alors alors un art de vie, porteur de valeurs socio-culturelles et éducatives.
  • "Enjeux de la sécurité au travail et du respect des règles d’hygiène"  avec le centre de formation continue Pays-de-Loire (région Nord-Ouest) : déploiement de formations pour des jeunes de 16 à 25 en pleine remobilisation et orientation professionnelles. Le certificat SST (sauveteur secouriste du travail)  et la formation PRAP (préventions des risques liées à l’activité physique) ont été agrémentées d’actions de sensibilisation à l’hygiène. Les jeunes ont ainsi pu développer leur esprit civique et citoyen tout en prenant conscience des risques liés au travail et à la vie domestique. Avec à la clef, un certificat reconnu et valorisable, leur permettant de se projeter dans d’autres réussites.
  • Prise en charge d’un  stage intensif d’anglais avec Contact Club (région Sud-Est) : coup de pouce à  une jeune fille de 19 ans très investie dans des actions caritatives, dont la candidature a été proposée – et acceptée – pour participer à Women2women (W2W), programme international de mobilisation féminine pour la paix. Pour se rendre à Boston avec  150 participantes de 15 à 19 ans de divers pays, elle devait impérativement maitriser l’anglais. La Fondation a apporté son soutien pour qu’elle renforce son anglais lors d’un stage intensif, très utile également dans son parcours professionnel à venir.
  • "Parcours Santé" avec  le foyer de jeunes travailleurs Saint Mitre (région Sud-Est) : mise en place d’un parcours santé s’appuyant sur des ateliers sportifs collectifs.   Vecteur d’insertion sociale pour des jeunes âgés de 18 à 30 ans, près de Marseille, ce projet a également renforcé une dynamique d’échanges entre les résidents ainsi que l’esprit de cohésion et de solidarité entre eux.
  • Projet nautique II Pilotine avec l’Association Massiabielle (région Sud-Est) : projet de remobilisation / insertion de jeunes en situation de décrochage ou réinsertion via un chantier école les formant à la construction et à l’animation d’équipements sportifs nautiques.
  • "Start up collège ou comment devenir entreprenant" avec le collège Las Cazes (région Sud-Ouest) : expérience de simulation de création d’entreprise permettant à des élèves de 3e  de se familiariser avec le monde professionnel et de construire leur orientation en prenant conscience de leurs compétences et talents. Un projet pour les aider à devenir « entreprenants ».
  • "Kaina TV, tous acteurs" avec le collège Las Cazes (région Sud-Ouest) : un projet destiné à  des jeunes de quartiers prioritaires, leur permettant de découvrir le monde des médias tout en mobilisant des compétences transversales (expression écrite et orale, sens critique…). Les élèves ont ainsi pu participer à toutes les phases de la réalisation d’une émission TV : de la recherche et de l’écriture de l’interview jusqu’à la production en studio en passant par le tournage et le montage. Un projet qui a également favorisé leur confiance en eux et leur ouverture au monde.
  • "Coaching des élèves en décrochage"  avec le collège Las Cazes (région Sud-Ouest ) : un projet pour travailler en petit groupe et individuellement sur le développement personnel et l’estime de soi d’élèves  de 4e en décrochage. Objectif ? Aider les jeunes à prendre conscience de leur potentiel en luttant contre l’image d’échec qu’ils perçoivent  et  les remobiliser.
  • "Prise en charge d’une formation à un nouveau métier" - Projet de parrainages en Inde (International) : formation d’une jeune indienne, via l’un des partenaires locaux d’Apprentis d’Auteuil, au métier d’hôtesse de l’air. Ce métier pourrait lui permettre de s’épanouir professionnellement et d’aider à subvenir aux besoins de sa famille.
La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.