Impact jeunes : un programme d'insertion inédit pour les jeunes des quartiers

Impact jeunes : un programme d'insertion inédit pour les jeunes des quartiers

Partager ce contenu sur :

Impact Jeunes, un programme d'insertion inédit en faveur de l’emploi de jeunes des quartiers prioritaires des Bouches-du-Rhône, vient d’être lancé à Marseille, coordonné par Apprentis d’Auteuil. Explications de Pierre Burello, directeur sud-est de la fondation. Interview Agnès Perrot.

Qu’est-ce qu’Impact Jeunes ?  

Lauréat du Programme d’Investissement d’Avenir (PIA), un programme piloté par le commissariat général à l'Investissement mis en place par l'Etat pour financer des investissements prometteurs sur le territoire, Impact Jeunes a pour but d’expérimenter et de modéliser une méthodologie innovante d'intervention, qui se concentre sur le retour à l’emploi des jeunes d’une barre d’immeubles, à l’échelle de trois quartiers des Bouches-du-Rhône : Félix-Pyat et la cité des Lauriers (Malpassé) à Marseille, les Ferrages à Tarascon. Il démarre pour une durée minimum de trois ans avant d'être déployé à plus grande échelle

D'où est né le projet ?

Le projet s’inspire notamment d’une action mise en place depuis vingt ans dans une cité de Harlem, le Harlem Children Zone. La Préfecture des Bouches-du-Rhône a créé depuis deux ans une belle dynamique autour d'Impact Jeunes. Nous nous y sommes tout naturellement intéressés, jusqu’à en devenir les coordinateurs, à la demande du territoire.

Quel est l’objectif de la démarche ?

En finir avec la dispersion, en concentrant les efforts sur un périmètre restreint ! Le but est vraiment que chaque jeune du projet puisse trouver une solution professionnelle à court ou moyen terme, en étant suivi et orienté via un accompagnement global. Nous sommes attendus quant aux résultats : l’enjeu est de toucher 3 000 jeunes de 15 à 30 ans, dont 500 dans chaque cité pilote, avec un taux d’insertion qui doit avoir progressé de 15 % 

Et ses spécificités ?

J'en distinguerais trois principales : l'échelle réduite de trois barres d’immeubles - du sur mesure -,  le travail en partenariat et les liens avec les entreprises. Nous avons recruté pour ce faire trois "boosters territoriaux" (cf. encadré ci-dessous), des professionnels complémentaires des travailleurs sociaux, qui vont faire du porte à porte dans les cités concernées pour ramener les jeunes vers l'emploi et mettre les uns en relation avec les autres. La cité de Marseille, trop souvent présentée comme ville à problèmes par excellence, a besoin de défis comme celui-ci pour avancer ! Apprentis d’Auteuil également ! 

Qui sont les partenaires impliqués ?

Une cinquantaine, tant privés que publics, parmi lesquels les collectivités, des services publics comme la CAF ou la Mission locale, des acteurs économiques comme Carrefour ou Vinci, des associations porteuses sur le terrain de projets socialement innovants et complémentaires. Tout ceci pour une action concertée au service des jeunes en difficulté !

Le coût de l'expérience ?

Le programme est financé jusqu'à hauteur de quatre millions d'euros.

Photo © : Besnard/Apprentis d'Auteuil

TEMOIGNAGE : Lucile Ranger, "booster territorial"

"Diplômée d’une école de commerce, passée par une expérience de mission humanitaire au Sénégal et au Brésil, je termine un Master II en économie sociale et solidaire. J’habite le quartier Félix-Pyat, entouré d’entreprises, dans lequel je fais déjà du bénévolat. Je connais bien ses problématiques. Je viens d'être recrutée pour aller à la rencontre des jeunes et de l’ensemble des acteurs associatifs qui tournent autour d’eux, pour trouver des solutions individuelles à chacun. Ma mission va également consister à faire du lien avec les entreprises locales. Des résultats visibles sont rapidement attendus ! "   

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.