Enfants des rues : le Reiper se mobilise en République du Congo

Enfants des rues : le Reiper se mobilise en République du Congo

Partager ce contenu sur :

Le nombre d’enfants en situation de rue s’est fortement accru ces dernières années en République du Congo. Le Reiper (Réseau des intervenants sur le phénomène des enfants en rupture), partenaire d’Apprentis d’Auteuil, se mobilise sur le terrain. Le point avec Joseph Likibi, son coordinateur national.

Qu’est-ce que le Reiper ?

C’est un regroupement de 21 associations, fondé en 2003 en République du Congo. Son objectif est d’améliorer les conditions de vie des enfants les plus vulnérables, en rupture avec leur famille, parfois en situation de rue. Il est basé à Brazzaville et à Pointe-Noire.

Quelle est l’ampleur du phénomène des enfants en rupture ?

On évalue à 900 le nombre des enfants des rues régulièrement accueillis par les structures spécialisées. Mais les professionnels estiment que plus de 1900 enfants se trouveraient en situation de rupture familiale et de marginalisation sévère. Ils échapperaient à tout dispositif public de suivi et d'appui social.

En quoi consiste le partenariat avec Apprentis d’Auteuil ?

Le partenariat avec la fondation a débuté il y a plus de vingt ans et depuis, il n’a pas cessé. Une nouvelle étape a été franchie en mars 2016 avec le projet « Promotion, respect et mise en œuvre des droits de l’enfant en République du Congo ».
Financé en grande partie par l’Union européenne, sur trois ans, il vise à promouvoir et à faire respecter les droits des enfants, à assurer leur protection, à améliorer la prise en charge et l’accompagnement des enfants vulnérables. Avec Apprentis d’Auteuil, nous menons des actions de prévention et de sensibilisation des pouvoirs publics et de la société toute entière en donnant la parole aux enfants. Sont également prévus, entre autres, la formation d’éducateurs en e-learning, des échanges d’expériences et de bonnes pratiques… 

Par exemple ?

Fin octobre 2016, par exemple, une formation à la méthodologie du travail social a réuni à Brazzaville une vingtaine d’éducateurs provenant de diverses structures du Reiper. Tous ces professionnels interviennent auprès des jeunes vulnérables et des enfants en situation de rue. La formation, financée par l’Europe et par l’ambassade de France au Congo, était animée par deux salariés d’Apprentis d’Auteuil  - Marie-Thérèse Gendron (directrice territoriale Nord-Ouest) et Thierry Danos (directeur de la Maison d’enfants Jean Bosco au Havre), et par le Reiper, Carcel Ngangoué, coordonnateur adjoint des actions et moi-même.

Sur quoi portait cette formation ?

Cette formation a abordé différents thèmes : la mise en œuvre du dossier individuel du jeune, la confidentialité de l’information, les différentes étapes de l’observation à l’accompagnement, former et éduquer l’enfant sur les règles de vie, l’accompagnement scolaire de l’enfant à travers le suivi et l’assiduité… Autant de thématiques qui vont permettre aux travailleurs sociaux de gagner en compétences et en connaissances. 

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.