Richard Orlinski parrain d'une exposition artistique d'Apprentis d'Auteuil

Richard Orlinski parrain d'une exposition artistique d'Apprentis d'Auteuil

Partager ce contenu sur :

Du 28 avril au 1er mai, 400 jeunes des établissements d’Apprentis d’Auteuil exposent leurs créations sur le thème "Habiter la société" au Loft Sévigné à Paris. Avec comme prestigieux parrain Richard Orlinski, l’artiste contemporain français le plus vendu au monde (*). Interview.

 

Pourquoi avez-vous accepté de parrainer l’exposition artistique des jeunes d’Apprentis d’Auteuil ?

Cette exposition artistique résultat d’un concours est très intéressante grâce à son approche pédagogique : elle mêle l’art et la culture et aide les enfants à prendre confiance en eux. Les organismes comme Apprentis d’Auteuil permettent de fédérer tout enfant autour de projets essentiels dans lesquels il peut apprendre, s'exprimer et se réaliser à travers l'art. Il est important pour moi de soutenir de nobles causes, d’autant plus lorsqu’elles lient la jeunesse, l’art et la réussite.

Comment les jeunes d’Apprentis d’Auteuil peuvent-ils "Habiter la société" à travers l’art ?

L’art est avant tout un moyen d’expression. Pour ces jeunes en situation parfois difficile, c’est une façon de dire : "J’existe", "Je suis là" et "J’ai des choses à dire", des émotions à partager. Créer, c’est dire non au repli, non à l’exclusion, c’est une façon d’intégrer la société, même si c’est pour la critiquer !

En quoi l’art peut-il leur être utile dans leur vie présente et à venir ?

L’art leur permet de retrouver assurance et confiance et, comme toute autre activité, implique avant tout beaucoup de travail. Une fois que ces jeunes réalisent qu'ils sont capables d'accomplir quelque chose avec succès, ils reprennent confiance. Je n’ai jamais cru aux gens qui réussissent sans rien faire. À part gagner au Loto, on ne réussit pas par chance. Tout ce que j’ai fait dans ma vie, c’est à force de travail. Tout ce que j’ai fait sans travail, ça n’a jamais fonctionné. Je ne crois pas au hasard. Il faut se donner les moyens de ses ambitions. Quand on croit en soi, tout le monde peut avoir la chance de réaliser son rêve, de faire quelque chose et d’arriver à quelque chose. Il faut y croire, travailler et se donner les moyens d’y arriver, pour arriver à faire quelque chose de concret. Ce concours et l’art d’une manière générale sont une source d’optimisme : "Les jeunes ne doivent pas perdre espoir". C’est aussi ce message que j’ai souhaité faire passer en devenant parrain de cette opération.

(*) Source : Artprice

Depuis cinq ans, les jeunes des établissements d’Apprentis d’Auteuil sont de plus en plus nombreux à participer à ce concours artistique initié et mené par la fondation et COFFIM, promoteur immobilier. Cette année, 31 groupes de jeunes de 21 établissements s’y sont inscrits.
Tous ont travaillé autour du même thème "Habiter la société" à partir d’une base commune : l’ossature d’un cube en bois. De là, chacun a librement interprété le thème en choisissant le montage, la sculpture, la peinture, etc. comme moyen d’expression. Avant de voir 31 de ces créations présentées au grand public, au Loft Sévigné à Paris, à côté du célèbre Kong de Richard Orlinski.
Les fonds collectés lors de l’exposition, notamment par la vente des créations, financeront des projets éducatifs et culturels en lien avec l’art, au sein des établissements d’Apprentis d’Auteuil.

  • L’exposition "Habiter la société" est ouverte au public, du vendredi 28 avril au lundi 1er mai 2017, de 10h à 19h (entrée libre).
  • Loft Sévigné - 46 rue de Sévigné – 75003 Paris


La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.