Regarder la vidéo

Proposition #17 : un titre de séjour spécifique pour les anciens mineurs non accompagnés

Partager ce contenu sur :

A leur majorité, les anciens mineurs non accompagnés, accueillis en France au titre de la protection de l'enfance, se retrouvent dans une situation précaire. Que faire pour ceux qui n'ont pas obtenu la nationalité française ? Apprentis d'Auteuil plaide pour un titre de séjour spécifique, pour assurer leur insertion sociale et professionnelle.

Moussa a 19 ans. Accueilli par Apprentis d'Auteuil alors qu'il était un mineur non accompagné (MNA), selon la terminologie officielle, il se retrouve à présent dans une situation difficile. Il n'a pas encore obtenu la nationalité française, et privé d'aides, ne peut poursuivre ses études ou s'insérer.

Ces jeunes, arrivés en France après un long périple, traumatisés par un passé douloureux, sans famille ni relations, sont accueillis par la France au titre de la protection de l'enfance et au nom de la Convention internationale des droits de l'enfant.

Apprentis d'Auteuil accueille environ 1000 de ces jeunes dans ses différents établissements. Souvent volontaires, mus par une profonde envie de se former et de s'intégrer, ils se heurtent aux méandres des processus administratifs.

La fondation propose la création d'un titre de séjour spécifique pour ces jeunes majeurs (anciens MNA) afin de faciliter et de sécuriser leur insertion sociale et professionnelle.

Il est également nécessaire de raccourcir le circuit du parcours administratif en préfecture pour l'obtention du titre de séjour, pour ceux qui sont en cours de formation professionnelle au moment de leur majorité.

 

 

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.