Regarder la vidéo

Proposition #11 : favoriser l'insertion grâce à des formations construites avec les entreprises

Partager ce contenu sur :

Pour favoriser l'insertion professionnelle des jeunes, Apprentis d'Auteuil propose dans son livre blanc de construire, avec les entreprises, des formations qui offrent de réelles perspectives d'emploi. Une proposition née d'expériences couronnées de succès avec plusieurs entreprises.

« Il faut adapter les études au marché de l’emploi. Dans certaines formations on apprend des choses différentes de ce qui nous est demandé au boulot », regrette Mathieu 18 ans. De leur côté, 75% des dirigeants d’entreprise considèrent que le monde de l’école n’est pas adapté au monde du travail (1).

Le fossé entre les jeunes qui souhaitent intégrer le marché du travail et les entreprises, qui ne parviennent pas à trouver de candidats suffisamment formés, semble toujours béant ! Et les chiffres le confirment : fin 2016, près d’un jeune sur quatre (23,7%) âgés de 15 à 24 ans était au chômage (2).
« Nous avons fait de l’insertion sociale et professionnelle des jeunes sans qualification, qui ont quitté trop tôt le système scolaire, une de nos priorités d’action, explique Nicolas Truelle, directeur général d’Apprentis d’Auteuil.  Nous sommes convaincus qu’il faut décloisonner les univers de l’économie, de l’éducation et du social. L’avenir est à la co-construction de dispositifs de formation qui allient la réussite d’un parcours de vie pour les jeunes les plus fragiles et les enjeux de recrutement et de RSE (responsabilité sociétale des entreprises) pour les entreprises ».
Pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes, Apprentis d’Auteuil propose ainsi de créer, avec les entreprises, des formations sur mesure qui offrent de réelles perspectives d’emploi aux jeunes. Celles-ci prévoient en parallèle un accompagnement personnalisé de chaque jeune pour garantir leur maintien dans l’emploi. Convaincue de sa pertinence, la fondation en a fait une de ses 20 propositions réunies dans son livre blanc « Prendre le parti des jeunes » publié début décembre.

Proposition n° 11 : « La promotion des dispositifs d’insertion professionnelle coconstruits en jouant sur les complémentarités entre les acteurs publics, les entreprises et les acteurs associatifs : des formations ajustées aux réalités du marché du travail, au plus près des besoins des entreprises et répondant à un enjeu social. »

Pour alerter l’opinion publique quant à la situation de l’emploi des jeunes et pour interpeller les candidats en cette période de campagne électorale, la fondation propose à chacun de soutenir et de relayer cette proposition sur www.jeunesse2017.fr

Une proposition née de notre expérience

Cette proposition de co-construction de formations professionnelles est née d’une expérience menée avec succès par Apprentis d’Auteuil et plusieurs partenaires : Bergerat Monnoyeur, la Fondation L’Oréal et FM Logistic.

Former des techniciens avec le Groupe Monnoyeur

Depuis 2014, la fondation et le groupe Monnoyeur ont construit ensemble une formation aux métiers de la mécanique industrielle. Cette formation baptisée "Turbo" propose, après une période de préformation de 3 mois, à des jeunes en grande difficulté de préparer un titre professionnel de technicien en mécanique d’engins de chantier et de manutention (titre équivalent au bac pro), tout en étant accompagné socialement. Après la préformation, 16 jeunes ont obtenu un contrat de professionnalisation de 16 mois. Et in fine, neuf d’entre eux ont été embauchés par le groupe Monnoyeur. 

"Lorsque nous avons cherché un partenaire susceptible de nous accompagner, Apprentis d’Auteuil nous a séduits par son expérience, son sérieux et ses actions, explique Baudouin Monnoyeur, PDG du groupe. Nous leur apportons notre savoir-faire en mécanique industrielle, un domaine que la fondation n’avait pas développé. Chaque jeune sélectionné est encadré par un tuteur de notre entreprise pour l’apprentissage de la technique et par un parrain du Groupe Monnoyeur ou de la fondation pour le soutenir dans sa vie sociale. Car les jeunes en échec scolaire ont tout autant besoin d’être motivés par ce qu’ils apprennent que par la qualité de la relation qu’ils vivent avec les adultes qui les encadrent."

Favoriser l’entrepreneuriat avec la Fondation L’Oréal

En 2017, Apprentis d’Auteuil envisage de poursuivre ce principe de co-construction de formation, mais cette fois avec la Fondation L’Oréal. L’objectif ? Accompagner des jeunes qui souhaitent entreprendre : ouvrir un salon de coiffure, lancer une activité autour de l’esthétique à domicile ou une autre activité dans les métiers de la beauté. 

« La Beauté d’Entreprendre est un projet de formation imaginé, créé et mis en place par Auteuil Formation Continue et la Fondation l'Oréal. Nous collaborons depuis plusieurs années et nous reconnaissons l’expertise d’Apprentis d’Auteuil dans la formation, l’accompagnement de publics fragilisés et dans la création de dispositif innovants de réinsertion co-créés avec des entreprises, explique Céline Masson, responsable programme à la Fondation l’Oréal. Nous y voyons une grande complémentarité dans l’approche, les expertises et les ambitions qui nous permettent de pousser toujours plus loin l’innovation sociale afin de permettre à un maximum de bénéficiaires de retrouver le chemin de l’emploi. »

Ce dispositif ouvert à 12 jeunes qui rencontrent des difficultés d’insertion sociale et/ou professionnelle propose une formation gratuite de 4 mois. Elle alterne formation théorique et pratique (études de marché, comptabilité, communication, coaching…), en centre de formation et à distance, et s’appuie pour le volet « beauté » sur le réseau L’Oréal.

Be APE avec FM Logistic

En 2016, Apprentis d’Auteuil et l’entreprise FM Logistic ont signé un partenariat pour créer une première filière logistique qualifiante pour les 18-25 ans. Be APE (agent polyvalent d’entrepôt) est un dispositif co-construit avec le groupe FM Logistic et Adecco Training visant à faire obtenir un titre professionnel "préparateur de commande" à des jeunes en grande difficulté d’insertion professionnelle. Cette formation d’une durée de 14 mois, qui intègre un contrat de professionnalisation de 12 mois, comprend un accompagnement personnalisé renforcé prenant en compte les difficultés liées à la situation des personnes les plus fragiles. Vingt jeunes ont intégré le dispositif depuis le mois de septembre et 15 sont en contrat de professionnalisation depuis le 2 janvier.

(1) Résultats Baromètre « Jeunesse et confiance » 2015 réalisé par Opinion way pour le think tank Vers le Haut.
(2) Insee, enquête emploi, août 2016

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.