Une bénévole auprès des élèves à Strasbourg

Une bénévole auprès des élèves à Strasbourg

Partager ce contenu sur :

Enseignante à la retraite, Michèle Peyraud est engagée depuis 2008 auprès des enfants de la Maison d’enfants Saint-François d’Assise et de l’école Joie de Vivre, à Strasbourg. Portrait.

Une bénévole auprès des élèves à Strasbourg

"Pourquoi devenir bénévole ? J’ai très vite adhéré à la philosophie d’Apprentis d’Auteuil. Je voyais ce qui s’y vivait et tout le bénéfice que les jeunes pouvaient en tirer", explique Michèle Peyraud, se remémorant sa rencontre avec la fondation en 1990, grâce à une amie de sa communauté de vie chrétienne. Celle-ci était responsable de la librairie parisienne d’Apprentis d’Auteuil, où l’enseignante s’engagera régulièrement à partir de sa retraite en 1995.

En 2006, Michèle Peyraud quitte la région parisienne pour rejoindre ses deux enfants à Strasbourg, dans une région où Apprentis d'Auteuil est en train de s'implanter. L’année suivante, elle apprend qu’Apprentis d’Auteuil ouvre la Maison d’enfants à caractère social Saint-François d’Assise, à 150 m de chez elle ! "Mon sang n’a fait qu’un tour : ma petite fille, tu ne peux pas faire autrement que d’aller offrir tes services, étant ancienne enseignante et sachant que la fondation a besoin de bénévoles !"

Accueillie à bras ouverts, Michèle Peyraud se voit confier la mission d’aider les enfants de la Maison d’enfants Saint-François d’Assise à faire leurs devoirs, le soutien scolaire étant assuré par les enseignants. Elle commence modestement : "Au début, je ne savais pas très bien ce que je pouvais apporter. Petit à petit, les choses se sont étoffées."

Des enfants qui en veulent

Cette année, après avoir aidé un groupe à se remettre dans le bain avant la rentrée de septembre, elle accompagne 13 enfants scolarisés du CP au CM2 dans deux écoles voisines, tous les lundi soir, mercredi matin et jeudi soir pendant deux heures : "Mon objectif est qu’ils s’en sortent le mieux possible. Ils ont besoin qu’on leur tende la main et qu’on les aide à se remettre au niveau", explique l’ancienne institutrice en maternelle et en primaire, qui, après le décès de son mari, a choisi de devenir directrice d’école.

À l’école Joie de vivre (établissement repris par Apprentis d'Auteuil en 2007), où elle est également bénévole, Michèle Peyraud prend en charge “l’éveil” des petits CP (ce qu’on appelait autrefois les sciences naturelles), le mardi après-midi, et la catéchèse en CE1 tous les quinze jours. Ces différentes tâches représentent un réel atout, à ses yeux: "C’est pour moi l’occasion de rencontrer les institutrices de certains des enfants dont je m’occupe le soir. Ces échanges sont très profitables pour eux."

Sachant qu’elle est par ailleurs engagée le jeudi après-midi et le vendredi matin à l’école maternelle où se trouve actuellement son petit-fils, les semaines de Michèle Peyraud passent vite : "Tout ce que je fais, je le fais auprès des enfants, parce que c’est là que je me retrouve, c’est ma tasse de thé comme on dit !"

Dans ses relations avec les équipes éducatives et pédagogiques comme avec les enfants, son engagement auprès d’Apprentis d’Auteuil se révèle particulièrement gratifiant : "D’un soir à l’autre, on peut ne pas reconnaître un enfant : un jour il est en pleine forme et content de travailler, un autre jour, au bord des larmes… Pourtant, avec tout ce que portent ces petits comme soucis et problèmes, ils en veulent, ils ont du répondant quand je les fais travailler !"

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.