"Plus tard, je voudrais devenir romancière"

"Plus tard, je voudrais devenir romancière"

Partager ce contenu sur :

A l'occasion du 150e anniversaire d'Apprentis d'Auteuil, les jeunes prennent la parole. Aujourd'hui, interview de Léa par Mathilde, sa meilleure copine. Toutes deux ont 13 ans et sont en 5ème au collège Notre-Dame de Lourdes (69).

Mathilde : Peux-tu te présenter ?

Léa : J’ai 13 ans et je suis élève en 5ème A au collège Notre-Dame de Lourdes (NDL) situé près de Lyon. Je suis arrivée ici en septembre.

Pourquoi es-tu venue à Notre-Dame de Lourdes ?

Dans mon ancien collège, j’étais victime d’harcèlement scolaire. Des élèves me critiquaient, m’insultaient… J’ai fini par ne plus aller en cours.  Ma mère avait entendu parler du collège de la fondation par des proches. Nous sommes venus rencontrer le directeur avec mes parents. Ça m’a plu et je me suis inscrite en 5ème.

Qu’est-ce qui a changé depuis que tu es ici ?

Je suis contente de revenir au collège après avoir été déscolarisée pendant presque un an. Je suis plus sociable et j’ai plus confiance en moi. Je suis heureuse d’être avec des jeunes de mon âge plutôt que de rester chez moi. Mes résultats se sont vraiment améliorés, notamment grâce à l’éducatrice scolaire du collège qui m’a beaucoup aidée. En maths, je suis passée de 7 à 14 de moyenne. J’ai même eu les encouragements lors du dernier conseil de classe !

Qu’est-ce qui a été le plus difficile pour toi ?

Me lever le matin pour aller au collège alors que je n’allais plus en cours depuis près d’un an. Ma vie d’aujourd’hui me plaît beaucoup plus que celle que j’avais avant. Ici, le collège est beaucoup plus petit. On se connaît tous. Et les professeurs expliquent mieux les choses.

As-tu des projets ?

Passer en 4ème ! Plus tard, je voudrais devenir romancière. L’écriture est une de mes passions. Comme je suis très timide, écrire me permet de dire des choses que je ne pourrais pas dire autrement.

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.