Les parents de Léa, 17 mois, reprennent confiance en eux

Les parents de Léa, 17 mois, reprennent confiance en eux

Partager ce contenu sur :

Dans la Maison "Accueil des familles", Fanny et Sébastien, maman et papa de Léa, trouvent l'espace et le temps d'exercer leur rôle de parents et de vivre des moments du quotidien avec leur enfant. Récit de la responsable de l'équipe éducative.


En 2012, Sébastien et Fanny(1), parents de Léa, 17 mois, demandent un entretien à la Maison "Accueil des familles" d’Apprentis d’Auteuil. Ils souhaitent exercer leur droit de visite et d’hébergement de leur petite fille, confiée par l’Aide sociale à l’enfance aux bons soins d’une assistante familiale. Sans domicile familial, ils ont besoin d’un endroit où se poser. Sébastien, après des années de précarité, réside dans un centre d’hébergement et de réinsertion sociale. Fanny, elle, vit chez ses parents. Elle souhaiterait leur prouver que son compagnon peut être un bon papa et qu’elle-même est capable de s’occuper de Léa.
Une demi-journée tous les 15 jours, Fanny et Sébastien retrouvent leur enfant dans un appartement équipé de la Maison "Accueil des familles", accompagnés par l’équipe de professionnels. Ceux-ci remarquent leurs difficultés…
Après chaque rencontre, l’équipe éducative propose un entretien aux parents. Ensemble, ils revoient l’organisation d’une journée type, la préparation des repas, l’accompagnement de la sieste. Fanny et Sébastien participent aussi à des temps de jeux et d’éveil. « Nous entourons la relation parents-enfant sans nous immiscer, souligne la chef de service, pour laisser chacun libre, responsable et aimant. »
Les rencontres passent à une journée tous les 15 jours, mais Sébastien arrive fatigué, s’assoupit facilement. La Maison "Accueil des familles" l’invite à venir dormir sur place la veille, pour retrouver sa fille le lendemain dans de meilleures conditions.

Un lien apaisant et bienveillant avec leur enfant

Autre souci, les disputes en présence de Léa, de plus en plus fréquentes. Les éducateurs conseillent aux jeunes parents de venir une demi-heure plus tôt exprimer leurs désaccords éventuels. Ainsi, ils n’impliqueront pas leur enfant dans leurs problèmes d’adultes. Fanny et Sébastien sont également orientés vers une conseillère conjugale et familiale.
Finalement, le couple se sépare. En accord avec les travailleurs sociaux du conseil départemental, la Maison "Accueil des familles" suggère à Fanny et à Sébastien de voir leur fille à des moments différents et s’engage à soutenir chacun dans son rôle de parent.
Quatre ans après la première demande d’aide, ce fonctionnement semble convenir à l’un et à l’autre. Fanny et Sébastien reconnaissent qu’ils exercent leur rôle de parents alors qu’avant, ils étaient plus préoccupés par leur vie de couple. Fanny se sent moins angoissée, plus sécurisée dans la relation avec sa fille. Un week-end sur deux, elle accueille même Léa chez elle. Elle participe aux rencontres et aux activités organisées par la Maison pour les familles. Sébastien, qui redoutait la séparation de peur de ne pas y arriver seul, confie qu’il se consacre désormais pleinement à sa fille.
« Même si Fanny et Sébastien se sont séparés, nous leur avons permis, grâce à un travail soutenu et "soutenant", de prendre confiance en eux dans leur rôle parental, de se sentir responsables et de créer un lien apaisant et bienveillant avec Léa » conclut la chef de service.

(1)    Les prénoms ont été changés, les lieux et les personnes restent anonymes.




La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.