Les neurosciences et l'éducation

Les neurosciences et l'éducation

Partager ce contenu sur :

On n’entend plus parler que des neurosciences. Que sont au juste ces drôles de sciences et à quoi servent-elles, notamment dans le domaine de l'éducation. Eléments de réponse.


Dans toutes les bonnes librairies, à la radio, à la télévision, partout dans les médias, on n’entend plus parler que d’elles, les neurosciences, et leur corollaire immédiat, le cerveau ! Mais ces sciences vont bien plus loin que la simple activité des chercheurs. Leurs recherches bousculent la médecine, la philosophie, les sciences de l’éducation, pour ne parler que d’elles. De l’économie à l'informatique, en passant par l’apprentissage ou la psychologie, de plus en plus de pans de notre vie quotidienne sont en passe d’être bouleversés. Les neurosciences impactent en fait chacun de nous en tant que membres de la communauté humaine…

Des sciences de la nature humaine

Que sont au juste que ces drôles de sciences ? "Les neurosciences cognitives essayent de comprendre comment marche le système nerveux, et en particulier le cerveau avec sa machinerie cérébrale extrêmement complexe et sa dimension psychologique, explique Laurent Cohen, professeur de neurologie à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, chercheur à l’institut du cerveau et de la moelle épinière. "Pour perfectionner notre culture générale, il est passionnant d’apprendre à mieux les connaître. Elles nous permettent d’apporter chaque jour de nouvelles réponses aux questions éternelles. Ces sciences de la nature humaine nous parlent du fonctionnement de notre esprit", poursuit ce neurologue, auteur de nombreux ouvrages sur le cerveau. Comment ne pas être émerveillé ? "   

Un enjeu majeur pour le XXIe siècle

Premiers territoires de nos vies touchés par les neurosciences dans notre quotidien : la médecine et la santé. "Les avancées dans ces domaines revêtent un intérêt fondamental pour les thérapies médicales, souligne encore Laurent Cohen. Grâce aux progrès des neurosciences, le traitement des maladies du système nerveux est devenu beaucoup plus efficace, d’Alzheimer aux AVC, en passant par les scléroses en plaques ou les migraines."
Les circuits nerveux défectueux sont également réparés ou de nouvelles stratégies thérapeutiques en matière de santé mentale, mises en place. D’autant plus qu’il y a urgence. "Plus de 10% de la population française est concerné par l’une de ces pathologies. Et 20 % par les maladies psychiatriques et psychiques. Avec une facture économique et un impact social à la hauteur de l’immensité de ces chiffres",  précise encore le neurologue.

Neurosciences et apprentissages


Autres domaines dans lequel les progrès des neurosciences nous impactent au quotidien, ceux des apprentissages fondamentaux à l’école. Les neurosciences sont en train de bouleverser le monde de l’éducation. Grâce à la neuropédagogie, une des branches des neurosciences cognitives, il est aujourd’hui possible de mieux comprendre ce qui passe dans le cerveau d’un enfant qui apprend.
Des découvertes qui devraient permettre d’améliorer les difficultés d’apprentissage des élèves, comme l’explique Olivier Houdé, instituteur de formation, professeur de psychologie à l’Université Paris Descartes et directeur du laboratoire de psychologie du développement et de l’éducation de l’enfant. "A tous les âges, notre cerveau fonctionne avec trois systèmes, résume le chercheur. Le premier, système des automatismes (ou système heuristique), met en œuvre des stratégies toutes faites, très rapides et souvent très efficaces, mais pas toujours. Le deuxième, plus lent, logique et réfléchi, le système algorithmique, conduit toujours à la bonne solution. Il en existe un troisième, le système d'inhibition ou "résistance cognitive", que nous avons mis en évidence avec mes équipes de recherche. Il a un rôle d’arbitre entre les deux premiers systèmes et s’éveille doucement durant l’enfance. Seul hic, il est encore peu connu et insuffisamment entraîné à l’école par les instituteurs… C’est dommage, car il est est important pour lire, écrire, compter et respecter autrui."

Des découvertes utiles aussi aux parents

Désormais sensibilisés aux neurosciences dans les nouvelles Écoles supérieures du professorat et de l'éducation, les enseignants commencent à changer la donne et stimulent davantage cette capacité précise du cerveau chez leurs élèves. Les processus d’apprentissage de ces derniers s’en retrouvent notablement améliorés, notamment, dans le cas de troubles dys, comme les dyslexies. "L’éducation doit jouer un rôle essentiel : donner aux enfants les moyens de développer un esprit critique ! Troubles de l’apprentissage ou pas, il faut apprendre aux enfants à résister, insiste le chercheur, élargissant son propos. A tout moment, des automatismes, par exemple, les décisions non rationnelles peuvent survenir."
Des découvertes riches d’implications multiples et utiles aux parents. Une meilleure compréhension des mécanismes agissant dans le cerveau de leurs enfants peut vraiment les aider à repenser leur façon de se comporter avec eux. Notamment, mais pas seulement, lorsque ces derniers font des erreurs d’apprentissage…

Des chantiers qui nous dépassent

Impactés eux aussi par les neurosciences, il faudrait encore citer le monde du travail et celui de la formation tout au long de la vie. "De plus en plus de spécialistes du numérique sont également touchés, souligne encore Olivier Houdé, sans oublier les économistes…"
Autant de chantiers qui nous dépassent. Mais qui poussent en même temps à un regard d’espérance sur l’homme, comme le note le professeur Philippe Jeammet, qui a dirigé pendant vingt ans le service de psychiatrie de l’adolescent et du jeune adulte à l’institut Montsouris à Paris. "Les neurosciences nous montrent aussi le côte extraordinaire de la beauté de l’existence. La vie ne s’arrête pas à nous. Nous sommes seulement un élément de la transmission. Cela aide à avoir un autre regard sur la finalité de nos parcours. Et à rester modestes. On en revient toujours à cet axiome : se nourrir des autres pour vivre, et se différencier pour exister… "

Pour en savoir plus :

Des livres

  1. "Comment lire avec les oreilles", Laurent Cohen, éd. Odile Jacob
  2. "Apprendre à résister : pour l'école, contre la terreur", Olivier Houdé, éd du Pommier
  3. "Quand nos émotions nous rendent fous" , Philippe Jeammet, éd. Odile Jacob 
  4. "La science de l'enfant heureux" , Margot Sunderland, éd. de Boeck

Des sites internet

  • Un réseau pédagogique sur le cerveau et les sciences cognitives pour les enseignants, ouvert par Olivier Houdé : lea.nathan.fr
  • Un site pour les enseignants, ouvert par Stanislas Dehaene, neuroscientifique, professeur au Collège de France : moncerveaualecole.com
La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.