Comment aider son enfant à faire ses devoirs ?

Comment aider son enfant à faire ses devoirs ?

Partager ce contenu sur :

Souvent source de conflits, les devoirs peuvent être aussi des moments agréables. Nos conseils en 5 points.

1-Gardez votre calme

Si les devoirs écrits (sauf lecture ou leçon à apprendre) sont officiellement interdits depuis 1956 (1), dans les faits ils font toujours partie de la vie des écoliers. S’ils ont l’avantage de permettre aux parents de suivre la scolarité de leur enfant, les devoirs peuvent rapidement virer au psychodrame. Une règle d’or : ne pas s’énerver ! Plus facile à dire qu’à faire… Inutile pourtant d’aller au clash avec votre enfant car tout le monde a à y perdre. Lui, car le stress inhibe les compétences. Vous, car cela risque de détériorer les relations parents-enfants. N’hésitez pas à déléguer : nounou, grand frère ou sœur, grands-parents, tout le monde peut s’y mettre !

2-Consacrez-lui du temps 

Les statistiques sont formelles, plus les parents s’impliquent dans la scolarité de leurs enfants, plus ils réussissent. Nul besoin d’être agrégé pour aider son enfant. « Ce qui compte, c’est que les parents fassent preuve d’un intérêt réel et d’un engagement actif », indiquait une étude de l’OCDE de 2009 baptisée « Lisons-leur une histoire ! Le facteur parental dans l’éducation ». Demandez-donc à votre enfant comment s’est passée sa journée, sans forcément lui demander ses notes. Et ne manquez pas les réunions de parents d’élèves ou les fêtes organisées par l’école.

3-Respectez son rythme

Chaque enfant étant différent, il est primordial de respecter son rythme. Certains préfèrent se mettre à leurs devoirs tout de suite après le goûter. D’autres, ont besoin de faire une coupure après une journée souvent bien chargée. Demandez-lui également où il souhaite s’installer : dans sa chambre, dans le salon (télé éteinte bien sûr) ou dans la cuisine… pendant que vous préparerez le repas ! L’essentiel étant d’être dans un endroit calme. Inutile qu’il y passe plus d’une demi-heure en primaire ou d’une heure (en moyenne) au collège. Au-delà, votre enfant risque de décrocher.

4-Accompagnez-le vers l’autonomie

Plus votre enfant grandit, plus il devra apprendre à faire ses devoirs par lui-même. Le parent n’étant là que pour vérifier ce qui a été fait ou pour expliquer un mot ou une notion inconnue. Apprenez-lui également à s’organiser, à ne pas attendre le dernier moment pour préparer son exposé qui demande un travail plus important que d’habitude. 

5-Entretenez sa motivation

Valorisez ses efforts et ses progrès, même si le résultat n’est pas encore satisfaisant. Car un élève qui passe de 2 à 8 a réellement progressé ! Ne focalisez pas votre attention uniquement sur les notes, au risque de développer chez lui une peur de l’échec. Expliquez-lui au contraire que les erreurs font partie du processus d’apprentissage. N’hésitez pas à utiliser le jeu pour développer sa mémoire ou son vocabulaire. Et ne négligez pas les immenses ressources qu’offre aujourd’hui internet, en photos, vidéos et jeux éducatifs.

(1) Circulaire du 29/12/1956

Pour en savoir plus

J’aide mon enfant à faire ses devoirs
Dr Anne Gramond
Éd. Eyrolles pratique

L’aide aux devoirs jusqu’à l’entrée au collège
De Grégoire van Steenbrugghe
Éd. Hachette pratique
www.coursdupontdepierre.com

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.