Après le deuil, l'urgence d'agir

Après le deuil, l'urgence d'agir

Partager ce contenu sur :

François Content, directeur général d'Apprentis d'Auteuil, réaffirme la nécessité d'éduquer les jeunes à l'écoute, au débat, à la construction d'une pensée personnelle, après les tragiques événements qui ont endeuillé la nation toute entière.

Les événements des 7, 8 et 9 janvier ont bouleversé la nation toute entière. Ils ont fortement interpellé notre institution, d’autant plus qu’Apprentis d’Auteuil est, depuis près de 150 ans, aux avant-postes de la société en ce qui concerne l’accueil, l’éducation et la formation des jeunes, notamment les plus fragiles.

Nos équipes - éducateurs, enseignants, maîtresses de maison, etc. -  sont engagées au quotidien auprès d’enfants, d’adolescents et de jeunes adultes en difficulté.  Aujourd’hui, dans ce contexte qui exacerbe les questionnements, la mission qu’ils mènent avec tant de conviction et d’ardeur est plus que jamais essentielle.

Au-delà de leur accompagnement au quotidien, ils aident ces jeunes à se construire en tant que personnes. Avec une ambition collective : leur permettre d’unifier leur être, de devenir des hommes et des femmes libres et responsables, en fidélité au projet de la fondation.

Pour Apprentis d’Auteuil, devenir ces hommes et ces femmes, c’est inscrire sa vie dans une histoire, c’est vivre en relation avec les autres et le monde, c’est découvrir la valeur de sa vie, de la vie. C’est, dans les salles de classes, les ateliers et les foyers, apprendre à écouter, à débattre, à  prendre du recul par rapport à l’actualité et à l’Histoire. Mais c’est aussi, s’ouvrir aux autres et les reconnaître dans leurs différences, se respecter, apprendre à vivre les conflits, construire une pensée personnelle et savoir l’exprimer.
  

Après la sidération, le deuil et l’élan qui a fait surgir tant d’espoir, le temps est  à l’analyse pour la société toute entière.Pour Apprentis d’Auteuil, l’enjeu est de parvenir à mieux partager en son sein et avec les familles que nous accompagnons dans leurs responsabilités parentales, ces notions cruciales du vivre ensemble, de l’altérité comme chemin de la véritable liberté et de la liberté comme exercice de la fraternité. 

Nous avons dès à présent fait savoir à Geneviève Avenard,  Défenseure des enfants, que nous étions prêts à participer aux différentes réflexions et actions lancées par le gouvernement.

Plus que jamais, nous mesurons la responsabilité sociétale de notre mission.
La confiance peut sauver l’avenir.

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.