Émotions des enfants : comment les accompagner ?

Émotions des enfants : comment les accompagner ?

Partager ce contenu sur :

Il n’est pas toujours facile d’écouter les émotions des enfants et de leur apprendre à les gérer. Points de repère par Agnès Perrot

Une émotion, c'est quoi ?

Selon Isabelle Filliozat, psychothérapeute, chantre de la parentalité positive, les émotions – colère, tristesse, peur, joie, etc. – découlent d’une réaction saine qui se déroule en trois phases : charge, tension et décharge, phase la plus visible. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises émotions, elles ont toutes leur utilité. Les pleurs soulagent quand on est triste. Crier, trembler ou se mettre en colère sont des réactions de protection. Se retenir engendre la douleur : quand la décharge reste impossible, la tension demeure. La personne peut alors exploser sur d’autres ou face à de situations de moindre importance. Ce qu’on appelle une réaction parasite.

Colères et peurs 

Réaction saine et normale, la colère doit être respectée et entendue : garante du respect de soi, elle est nécessaire pour défendre son territoire. On peut inviter l’enfant à taper sur un coussin ou à respirer lentement et profondément en regardant vers le haut. Si besoin, lui proposer un espace d’intimité, sans mise à l’écart. Les peurs ont leur raison d’être. Les enfants dont on méprise les peurs ne deviennent pas des adultes ouverts et courageux. N’obligez pas non plus l’enfant à faire face à ses peurs trop directement. Donnez-lui les moyens de les affronter à son rythme et de ne les dépasser que si c’est son choix.

Comment faire ? 

Plus l’enfant est petit, moins il possède de mots pour exprimer ce qu’il ressent. Montrez l’exemple en identifiant vous-même vos émotions : dites lui que vous êtes de mauvaise humeur ou déçu.N'hésitez pas non plus à passer votre votre bras autour de lui en lui expliquant que vous comprenez sa réaction à la situation. Lorsqu’il se sera calmé, verbalisez avec lui son ressenti : "Ton frère t’a enlevé ton jouet et tu n’as pas aimé ça ?" Bref, avant tout, faire savoir à l’enfant que ses réactions émotionnelles sont normales et l’aider à mettre des mots sur son ressenti.

Rôle de l'adulte

La présence rassurante d’un adulte un minimum informé et armé permet à l'enfant d’identifier ce qui se passe en lui et de s’en libérer. Respecter les émotions des enfants et accompagner, si elles viennent, leurs larmes, sans tenter de les arrêter, c’est leur épargner bien des difficultés dans la vie. Ainsi, ils pourront grandir émotionnellement autant qu’intellectuellement et physiquement.                   

En quoi est-ce difficile ?  

Les émotions des enfants nous remuent souvent, nous insécurisent, ou menacent notre sentiment d’être un bon parent. Alors que nous savons qu’elles ont un sens et une intention. En tant qu’adulte, avoir pris conscience de la réalité des manques et des blessures relationnelles de notre enfance nous permet de mieux accompagner les plus jeunes. Pour autant, l’écoute respectueuse de leurs émotions n’implique pas automatiquement la satisfaction de toutes leurs demandes. Désirs et besoins ne sont pas à mettre sur le même plan. La frustration est nécessaire. Le rappel des règles de la vie en société aide aussi nos enfants à grandir.

A LIRE

Au cœur des émotions de l’enfant et Il me cherche
Isabelle Filliozat, éd. JC Lattès

Émotions mode d’emploi
Christel Petitcollin, éd. Jouvence

L’intelligence émotionnelle
Daniel Goleman, éd. J’ai Lu

La fondation Apprentis d’Auteuil agit depuis 150 ans pour former et éduquer la jeunesse en difficulté. Avec plus de 80 formations, nous aidons les jeunes en difficulté à s’insérer dans la société tout en accompagnant les familles dans leur rôle éducatif. Nous agissons au plus près des familles avec des structures d’accueil pour enfants ou adolescents en difficultés confiés par les parents ou l’aide sociale à l’enfance. Nous proposons des accompagnements avec ou sans internat. 5 000 collaborateurs aident chaque jour à la prise en charge des jeunes en difficultés et à lutter contre l’échec scolaire. Ils contribuent à leur construire un projet de vie avec un parcours personnalisé. Ce soutien aux jeunes en difficulté et aux enfants déscolarisés permet de découvrir le potentiel et le talent de chacun d’entre eux. Pour soutenir notre association d’aide à l’enfance – n’hésitez pas à faire un don à notre fondation. Apprentis d’auteuil – fondation protection de l’enfance.